Présentation

20 septembre, 2008

 

L »évangile oui et oui !

avec en plus les commentaires des exégètes modernes

Les religions en général, et les églises chrétiennes en particulier  reprèsentent parfois un piège pour les passionnés de vérité

Nous sommes trop souvent piégés par un « prêt à penser « qu’on nous a inculqué depuis notre enfance

Sans cesse il faut se remettre en question ,s’interroger sur nos croyances

1) Dans ce blog je voudrais d’abord partager  l’etat de ma recherche personnelle en partant des évangiles et en étudiant  l’histoire des églises, sans polémiques ,mais avec un coeur sincère

2) et tout en ayant un regard critique mais constructif sur ma propre religion ,je tiens à tendre la main aux croyants de toutes les autres religions .Car finalement il n’y a qu’un seul Dieu et tous les croyants sincéres sont  profondement respectables.

3) Une partie importante de mon blog est aussi consacrée  à l’art contemprain qui justement nous aide à penser autrement et  à faire « tabula rasa » sur toutes nos idées préconcues et souvent irrationnelles 

4) Enfin je cite une série de personnages ,des chercheurs de verités  tels des gnostiques des alchimistes,des   philosophes , des utopistes qui nous aident aussi à DE-PENSER ou à penser autrement

2é jeudi de l’avent : Le Saint des Saints saisit ta main (Isaïe 41, 13-20)

13 décembre, 2018

C’est moi, le Seigneur ton Dieu, qui saisis ta main droite, et qui te dis : « Ne crains pas, moi, je viens à ton aide. » Ne crains pas, Jacob, pauvre vermisseau, Israël, pauvre mortel. Je viens à ton aide – oracle du Seigneur ; ton rédempteur, c’est le Saint d’Israël. J’ai fait de toi un traîneau à battre le grain, tout neuf, à double rang de pointes : tu vas briser les montagnes, les broyer ; tu réduiras les collines en menue paille ; tu les vanneras, un souffle les emportera, un tourbillon les dispersera. Mais toi, tu mettras ta joie dans le Seigneur ; dans le Saint d’Israël, tu trouveras ta louange…Les pauvres et les malheureux cherchent de l’eau, et il n’y en a pas ; leur langue est desséchée par la soif. Moi, le Seigneur, je les exaucerai, moi, le Dieu d’Israël, je ne les abandonnerai pas. Sur les hauteurs dénudées je ferai jaillir des fleuves, et des sources au creux des vallées. Je changerai le désert en lac, et la terre aride en fontaines. Je planterai dans le désert le cèdre et l’acacia, le myrte et l’olivier ; je mettrai ensemble dans les terres incultes le cyprès, l’orme et le mélèze, afin que tous regardent et reconnaissent, afin qu’ils considèrent et comprennent que la main du Seigneur a fait cela, que le Saint d’Israël en est le créateur.

** 

Vermisseau

Pauvre mortel

« Dieu c’est tout ,l’homme c’est rien »

 « Tu es celle qui n’est pas (Catherine de Sienne)

C’est vrai !

ce n’est pas une injure

ce n’est pas du mépris

On est rien sans Dieu qui nous a créé

Sans Dieu qui nous donne tout

c’est un fait !

 ce Dieu qui nous tend la main

moi, le Seigneur ton Dieu, qui saisis ta main droite, :Ne crains pas

 

Avent--le-seigneur-saisit-t

 

Le Saint des saints  

 ton rédempteur, c’est le Saint d’Israël

le saint des saints caché derrière le voile du temple

le saint  des saints qui faisait  trembler le Sinaï

lui que Moïse ne pouvait voir que de dos

lui devant  qui tremblait le,prophète Isaïe

le jour de sa vocation tandis que les anges chantaient  

Ils se criaient l’un à l’autre :
« Saint, saint, saint, le SEIGNEUR de l’univers,
sa gloire remplit toute la terre ! »(Is 6,3)

« mysterium trémendum et fascinans »

un mystère qui fait peur et et qui nous fascine  

 

C’est lui qui nous saisit

il vient !

**

Humilité

tu vas briser les montagnes, les broyer ; tu réduiras les collines en menue paille , …un souffle les emportera

Né dans une mangeoire

Jésus lui-même   nous montre le chemin  

« doux et humble de cœur »

**

Brisons nos montagnes d’orgueil

Rejetons tout ce qui est vain  …du vent

nos suffisances ,nos richesses

Tous nous nous croyons au centre du monde

Tous nous nous croyons les meilleurs

Soyons humbles

là est la vérité 

 

Non en nous méprisant  

Au contraire !

Regardez comme Dieu lui même nous aime 

il nous saisit la main !

**

Grâce

Sur les hauteurs dénudées je ferai jaillir des fleuves, et des sources au creux des vallées….le Saint d’Israël en est le créateur

Tout est grâce

Tout est Don

**  

la main du Seigneur a fait cela,…

l’eau ,la verdure ,la vie

mais plus encore …il vient

à Bethleem

dans une mangeoire .

**

Oui ! il a fait cela 

il vient 

il nous saisit la main   

2é mercredi de l’Avent :Ils volent ,ils courent ,ils marchent (Isaïe 40, 25-31)

12 décembre, 2018

À qui pourriez-vous me comparer, qui pourrait être mon égal ? – dit le Dieu saint. Levez les yeux et regardez : qui a créé tout cela ? Celui qui déploie toute l’armée des étoiles, et les appelle chacune par son nom. Si grande est sa force, et telle est sa puissance que pas une seule ne manque. Jacob, pourquoi dis-tu, Israël, pourquoi affirmes-tu : « Mon chemin est caché au Seigneur, mon droit échappe à mon Dieu » ? Tu ne le sais donc pas, tu ne l’as pas entendu ? Le Seigneur est le Dieu éternel, il crée jusqu’aux extrémités de la terre, il ne se fatigue pas, ne se lasse pas. Son intelligence est insondable. Il rend des forces à l’homme fatigué, il augmente la vigueur de celui qui est faible. Les garçons se fatiguent, se lassent, et les jeunes gens ne cessent de trébucher, mais ceux qui mettent leur espérance dans le Seigneur trouvent des forces nouvelles ; ils déploient comme des ailes d’aigles, ils courent sans se lasser, ils marchent sans se fatiguer.

 

. Les garçons se fatiguent, se lassent, et les jeunes gens ne cessent de trébucher,

Dans un monde sans espoir

dans un monde qui  ne croient pas en un Dieu créateur  de l’univers

dans un monde qui nie la présence de Dieu …

 

dans un tel monde

même les jeunes hommes sont fatigués

ils sont sans espoir

et vivent dans les ténèbres

**

l’Avent

Mais c’est bientôt Noel

jour  de  joie

Jour de lumière

Dieu lui même vient parmi nous (Is 35 1-2)

Il vient comme un berger  pour nous guider dans la nuit (Is 40, 12)

 

Avent-Ils-courent

Joie !

ils déploient comme des ailes d’aigles, ils courent sans se lasser, ils marchent sans se fatiguer.

ceux qui ont la foi

planent  comme les aigles

Ils courent  vers Bethleem comme la jeune Marie avait couru chez Elisabeth

joie !

ils marchent  vers la grotte  tout en méditant  

comme les bergers après avoir entendu le chant des anges

 

Lumière !

la puissance de Dieu

c’est un enfant dans une mangeoire

quand je suis faible , c’est alors que je suis fort  (St Paul)

 **

la puissance de Dieu est dans le don ,

il ne se fatigue pas, ne se lasse pas.

sans cesse ,il donne

sans cesse ,il pardonne

il s’offre à nous  à Bethleem –la maison du pain )

comme on offre l’hostie  posée sur la patène

la puissance du pardon !

**

Regardons vers le ciel

courons

,marchons

donnons

pardonnons

C’est l’Avent  

2é Mardi de l’Avent : Il vient comme un berger (Isaïe 40, 1-11)

11 décembre, 2018

Consolez, consolez mon peuple, – dit votre Dieu – parlez au cœur de Jérusalem. Proclamez que son service est accompli, que son crime est expié, qu’elle a reçu de la main du Seigneur le double pour toutes ses fautes.Une voix proclame : « Dans le désert, préparez le chemin du Seigneur ; tracez droit, dans les terres arides, une route pour notre Dieu. Que tout ravin soit comblé, toute montagne et toute colline abaissées ! que les escarpements se changent en plaine, et les sommets, en large vallée ! Alors se révélera la gloire du Seigneur, et tout être de chair verra que la bouche du Seigneur a parlé. »Une voix dit : « Proclame ! » Et je dis : « Que vais-je proclamer ? » Toute chair est comme l’herbe, toute sa grâce, comme la fleur des champs : l’herbe se dessèche et la fleur se fane quand passe sur elle le souffle du Seigneur. Oui, le peuple est comme l’herbe : l’herbe se dessèche et la fleur se fane, mais la parole de notre Dieu demeure pour toujours.Monte sur une haute montagne, toi qui portes la bonne nouvelle à Sion. Élève la voix avec force, toi qui portes la bonne nouvelle à Jérusalem. Élève la voix, ne crains pas. Dis aux villes de Juda : « Voici votre Dieu ! » Voici le Seigneur Dieu ! Il vient avec puissance ; son bras lui soumet tout. Voici le fruit de son travail avec lui, et devant lui, son ouvrage. Comme un berger, il fait paître son troupeau : son bras rassemble les agneaux, il les porte sur son coeur, il mène les brebis qui allaitent.

 ** 

Proclamez  

C’est l’avent

Noel approche

« le Verbe se fait chair  

l’éternité  surgit dans notre vie

l’herbe se dessèche et la fleur se fane, mais la parole de notre Dieu demeure pour toujours.

**

il faut dire cette parole 

la proclamer

l’accueillir

car cette parole est lumière

vérité ,

salut

Une parole qu’il faut méditer comme le bœuf et l’âne (Is 1,1)

La naissance de Jésus  doit provoquer notre renaissance  

 

Avent-comme-un-berger

Les bergers

Sur la route de Bethleem , il n’y a pas de lion

Là, il n’y aura pas de lion, aucune bête féroce ne surgira, il ne s’en trouvera pas ; mais les rachetés y marcheront. Ceux qu’a libérés le Seigneur (Is 35,5)

il y a des bergers

des fis de David  « le Bien aimé’  qui lui aussi était un berger

ces bergers que Jésus va prendre en exemple

je suis le bon pasteur je connais mes brebis  et mes brebis me connaissent  …je conne ma vie pour mes brebis (Jn 10)

le berger qui recherchent la brebis perdue

**

Comme un berger, il fait paître son troupeau : son bras rassemble les agneaux, il les porte sur son coeur, il mène les brebis qui allaitent.

Jésus  rassemble ,aime ,nourrit

Il rassemble des hommes qui viendront de tous les pays.. d’Orient et d’Occident

à l’affut de la petite étoile qui brille dans la nuit

qu’ils soient Un   

Jésus aime et nourrit la brebis égarée

Sa parole est notre nourriture

**

Le verbe fait chair

Certes ! Noel  c’est la naissance de Jésus  

mais le verbe doit aussi se faire chair en nous

dans notre  vécu

chaque jour  rassemblons , aimons ,prions

 

2é Lundi de l’Avent ( Isaïe 35, 1-10) : Soyez forts ;Voici votre Dieu

10 décembre, 2018

Le désert et la terre de la soif, qu’ils se réjouissent ! Le pays aride, qu’il exulte et fleurisse comme la rose, qu’il se couvre de fleurs des champs, qu’il exulte et crie de joie ! La gloire du Liban lui est donnée, la splendeur du Carmel et du Sarone. On verra la gloire du Seigneur, la splendeur de notre Dieu. Fortifiez les mains défaillantes, affermissez les genoux qui fléchissent, dites aux gens qui s’affolent : « Soyez forts, ne craignez pas. Voici votre Dieu : c’est la vengeance qui vient, la revanche de Dieu. Il vient lui-même et va vous sauver. » Alors se dessilleront les yeux des aveugles, et s’ouvriront les oreilles des sourds. Alors le boiteux bondira comme un cerf, et la bouche du muet criera de joie ; car l’eau jaillira dans le désert, des torrents dans le pays aride. La terre brûlante se changera en lac, la région de la soif, en eaux jaillissantes. Dans le séjour où gîtent les chacals, l’herbe deviendra des roseaux et des joncs. Là, il y aura une chaussée, une voie qu’on appellera la Voie sacrée. L’homme impur n’y passera pas – il suit sa propre voie – et les insensés ne viendront pas s’y égarer. Là, il n’y aura pas de lion, aucune bête féroce ne surgira, il ne s’en trouvera pas ; mais les rachetés y marcheront. Ceux qu’a libérés le Seigneur reviennent, ils entrent dans Sion avec des cris de fête, couronnés de l’éternelle joie. Allégresse et joie les rejoindront, douleur et plainte s’enfuient.

 

Il vient

« Soyez forts, ne craignez pas. .. Voici votre Dieu : Il vient lui-même et va vous sauver. »

 

Avent-voici-votre-Dieu

La vengeance

c’est la vengeance qui vient, la revanche de Dieu

il vient pour se venger ….en se donnant

**

il vient et marche sur  la voie sacrée

car  il y aura une chaussée, une voie qu’on appellera la Voie sacrée

Cette voie qui dans toutes les villes anciennes (Jérusalem ,Athènes,,Rome ) menait au sanctuaire de la ville

Cliquez ICI

**

Cette fois ci le sanctuaire est à Bethleem   la maison du « pain de vie »  

l’autel est une mangeoire

l’offrande n’est pas une victime  

c’est Dieu lui même qui se donne avec amour

Dieu offert à l’humanité

Dieu fait homme

**

La voie sacrée

Là, il n’y aura pas de lion, aucune bête féroce ne surgira, il ne s’en trouvera pas ; mais les rachetés y marcheront. Ceux qu’a libérés le Seigneur

sur cette voie ,il n’y pas de lions

mais les pacifiques ,les doux ,les miséricordieux ,les assoiffés de justice   

les bergers…les mages

 

et les insensés ne viendront pas s’y égarer.

Les scribes et les docteurs de la loi resteront auprés d’Hérode  

**

Dans ce sanctuaire

dans cet étable

Dieu devient « fils d’homme » et l’homme « fils de Dieu »  

**

et s’ils ont la foi  

les aveugles verront la gloire de Dieu

la lumière du monde  

les sourds comprendront la parole du « Verbe fait chair »

et les muets crieront de joie

 

Chigozie Obioma :Les pêcheurs

9 décembre, 2018

 

Chigozie Obioma   

 né au Nigeria en 1986

Cliquez ICI 

**

Les pêcheurs

c’est son premier roman 

Brillant !

On  l’a comparé  au livre de Chinua Achebe

Cliquez ICI   

**

C’est l’histoire d’une famille Nigériane  

un père qui  travaille dans une banque ,loin de chez lui ,donc souvent absent

une mère qui est une bonne chrétienne mais qui croient aux esprits malins qui rodent dans les bois et au bord des rivières  

Ils ont 6 enfants

 **

Le fou

les 4 ainés vont à la pêche

et rencontre, un soir  au bord de la rivière

un fou qui maudit le frère ainé

 

A partir de là

à partir de cette malédiction

cette belle famille

cette élite du Nigéria

promis à un bel avenir s’effondre

 

Fou , fou, fou !

tout le monde devient fou

tout le monde  commence à déraisonner

les fils, puis la mère puis le père …

 

Fou ,fou, fou !

tout s’effondre  

 Cliquez ICI

**

Une allégorie ?

Peut on y voir une allégorie sur l’histoire du Nigeria ?

le fou seraient les colons qui ont détruit la culture des africains et qui les a rendu fou

c’était  lui  qui nous avait enlevé nos  frères

c’était lui qui avait instillé le poison mortel dans le sang bouillant de notre fratrie

c’était  lui qui a privé notre père de notre emploi

c’était lui qui  nous avait fait manquer un trimestre de classe à Obembe ett à moi

c’était lui qui avait poussé notre mère au bord de la folie….(p 209)

 

NB

Le récit coule comme de l’eau de source

La construction est savante  

Rien de linaire

des retours en arrière

des souvenirs, de l’ambition

de la grandeur , de la religion

 

Un exemple de littérature dite « créative » !

 

2é dimanche de l’Avent (C) : Quitte ta robe de tristesse

9 décembre, 2018

 

Lecture 1 : Quitte ta robe de tristesse   (Baruch 5, 1-9)

    Jérusalem, quitte ta robe de tristesse et de misère,
..    Debout, Jérusalem ! tiens-toi sur la hauteur,..regarde vers l’orient :vois tes enfants rassemblés du couchant au levant 
…    Tu les avais vus partir à pied, emmenés par les ennemis, et Dieu te les ramène, portés en triomphe, comme sur un trône royal

 

Avent--quitte-ta-robe-de-tr

Quel chant de victoire !

Que de cris de joie

Debout !

le soleil se lévera bientôt  …

le jour de la naissance du sauveur

 

Dieu conduira Israël dans la joie, à la lumière de sa gloire ,avec sa miséricorde et sa justice.

Joie  de Noel

lumière de Noel

Dieu miséricordieux  

il nous nous justifie !

il nous pardonne

**

Lecture 2 : discernement  (Philippiens (1, 4‑11)

Dans ma prière, je demande que votre amour vous fasse progresser de plus en plus dans la pleine connaissance et en toute clairvoyance pour discerner ce qui est important. Ainsi, serez-vous purs et irréprochables pour le jour du Christ, comblés du fruit de la justice qui s’obtient par Jésus Christ, pour la gloire et la louange de Dieu

 Discerner.

ouvrir les yeux

se purifier le cœur

au cours de l’Avent  

 

Retrouver  les vrais valeurs

ces valeurs qui mettent le cœur en joie

ces valeurs qui engendrent la paix  

le don  ,l’amour ,le pardon

et se préparer ainsi à accueillir l’enfant

**

Posé dans une mangeoire

l’enfant s’offre

l’enfant est offert par Marie et Joseph

comme l’hostie déposée sur la patène

**

Evangile Luc (3, 1‑6)

L’an quinze du règne de l’empereur Tibère, Ponce Pilate étant gouverneur de la Judée, Hérode étant alors au pouvoir en Galilée, son frère Philippe dans le pays d’Iturée et de Traconitide, Lysanias en Abilène, les grands prêtres étant Hanne et Caïphe, la parole de Dieu fut adressée dans le désert à Jean, le fils de Zacharie.
Il parcourut toute la région du Jourdain, en proclamant un baptême de conversion pour le pardon des péchés, comme il est écrit dans le livre des oracles d’Isaïe, le prophète : Voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. Tout ravin sera comblé, toute montagne et toute colline seront abaissées ; les passages tortueux deviendront droits, les chemins rocailleux seront aplanis ; et tout être vivant verra le salut de Dieu.

 Le jour de Noel, Luc parlera d’abord longuement de Philippe Auguste , et de  Quirinius

avant d’ annoncer en une ligne la naissance de Jésus  

Aujourd’hui ,Luc parle de Hérode Pilate , Philippe  et en plus des grands prêtres

 

D’un côté le monde des puissants, des savants

qui n’ont pas besoin de Dieu

De l’autre côté le monde des petits des humbles

des pauvres qui ont faim et soif de Dieu

qui attendent

qui espèrent  un monde meilleur

où les montagnes seront abaissées  

et la justice rétablie  

toute montagne et toute colline seront abaissées ; les passages tortueux deviendront droits, les chemins rocailleux seront aplanis ; et tout être vivant verra le salut de Dieu

 

 

 

Chigozie Obioma : la famille des pêcheurs

8 décembre, 2018

 

Chigozie Obioma  

écrit son premier roman ; « les pêcheurs »

pas seulement pour raconter l’histoire  d’une famille éprouvée

ou pour nous donner une allégorie

sur une Afrique qui a été défiguré  par des colons « fous »  

Il veut être un vrai créateur  

faire de la littérature créative  

Cliquez ICI

une littérature ,belle et  originale 

un chef d’œuvre d’écriture !

destinée à profondément nous toucher

**

La famille des pêcheurs

une famille menacée par un fou

 

Abulu le fou

Son cerveau ,s’était liquéfié et dissous dans le sang. ; il se nourrissait essentiellement d’ordures ,ramassées dans les décharges (p 219)

**

Le père :L’aigle

Il vise les hauteurs

Après avoir châtié ses enfants à coup de fouet il leur dit  

Ecoutez moi bien ! Je veux que vous soyez des pêcheurs..  pas de ceux qui pêchent dans des eaux fétides mais des pêcheurs de l’intellect…. Des fonceurs, des battants , des enfants qui plongent  la main dans les fleuves ,les mers ,les océans de cette vie pour accéder à la réussite : pour devenir médecin ,pilote, professeur ,avocat ; Hein ? p 45

**

Ikenna :le fils ainé ,un python

après avoir entendu un fou qui lui avait jeté un mauvais sort  

 chaque jour qui passait Ikenna s’éloignait de nous … Parfois, je l’apercevais alors qu’il sortait ……il se tenait à l’écart  assis à la table de séjour ,muet comme un cerf ( p 64)

**

La mère : une fauconnière

notre mère était une fauconnière, celle qui veillait ,postée sur les collines pour repousser tous les maux qui semblait  menacer ses enfants (p103)

 **

Elle devient folle à son tour  

Elle reste à la maison  ,assisse silencieuse ,fixant le vague d’un regard fou ..Quand elle était  agitée ,les mots sortaient de sa bouche comme des tigres  et coulait comme une fuite d’un robinet cassé quand elle était calme  (p 182)

… elle était devenue si frêle  et si pâle que je faillis pousser un cri en la voyant  (p190)

**

Boja le 2é fils : un parasite   

A douze an il faisait encore pipi au lit. Notre mère craignait qu’on le lui ai jeté un  sort ; Aprés l’avoir emmené à des séances de prière , elle se mit à induire les  coins de son lit avec de l’eau bénite  (p 159)

**

Obembe le 3é fils :  un limier  

le chien qui exhumait  les choses ,les examinait, les identifiait  .Il mûrissait  perpétuellement de nouvelles idées …(p 197)

**

Ben le 4é fils : le narrateur 

**

Les 2 derniers : Des aigrettes

des bébés

des aigrettes..ces oiseaux d’un  blanc laiteux qui apparaissent en vol groupé après un orage ,aux ailes immaculées ,à l’existence intacte

 

Fête de l’Immaculée conception (Eph.1, 3-12)

8 décembre, 2018

Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ ! Il nous a bénis et comblés des bénédictions de l’Esprit, au ciel, dans le Christ. Il nous a choisis, dans le Christ, avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints, immaculés devant lui, dans l’amour. Il nous a prédestinés à être, pour lui, des fils adoptifs par Jésus, le Christ. Ainsi l’a voulu sa bonté, à la louange de gloire de sa grâce, la grâce qu’il nous donne dans le Fils bien-aimé. En lui, nous sommes devenus le domaine particulier de Dieu, nous y avons été prédestinés selon le projet de celui qui réalise tout ce qu’il a décidé : il a voulu que nous vivions à la louange de sa gloire, nous qui avons d’avance espéré dans le Christ.

 

L’immaculée conception

Marie, pleine de grâce  

comblée de bénédictions

choisie

prédestinée  

Cliquez ICI

 

Marie-Comblée

L’Avent

Cette fête a lieu pendant le temps de l’ avent  

tandis qu’ on attend la naissance de l’enfant Jésus  

qui va nous combler de bénédictions en venant au monde

**

Marie a toujours été immaculée

elle est né pleine de grâce

bénie entre toutes les femmes

**

Nnous sommes maculées

souillés par le péché

Nous avons perdus

notre dignité d’enfant de Dieu

mais grâce au « Fiat » de Marie

qui va engendrer notre sauveur

nous allons  être justifiés  

pardonnés

nous qui étions prédestinés

pour la louange de sa gloire

**

Le cantique

d’où le chant de Paul

qui lui aussi a été  comblé

et choisi sur le route de Damas

**

Il a été choisi

il a été bénis

qui l’eut cru ?

il en a été bouleversé

renversé

**

avec lui rendons grâce

en ces jours bouleversants

lumineux , joyeux

qui précèdent la naissance de celui qui nous justifie  

pour que nous soyons saints, immaculés devant lui, dans l’amour.

 

1é vendredi de l’avent : Jacob n’aura plus honte (Isaïe 29, 17-24)

7 décembre, 2018

Ainsi parle le Seigneur Dieu : Ne le savez-vous pas ? Encore un peu, très peu de temps, et le Liban se changera en verger, et le verger sera pareil à une forêt. Les sourds, en ce jour-là, entendront les paroles du livre. Quant aux aveugles, sortant de l’obscurité et des ténèbres, leurs yeux verront. Les humbles se réjouiront de plus en plus dans le Seigneur, les malheureux exulteront en Dieu, le Saint d’Israël. Car ce sera la fin des tyrans, l’extermination des moqueurs, et seront supprimés tous ceux qui s’empressent à mal faire, ceux qui font condamner quelqu’un par leur témoignage, qui faussent les débats du tribunal et sans raison font débouter l’innocent. C’est pourquoi le Seigneur, lui qui a libéré Abraham, parle ainsi à la maison de Jacob : « Désormais Jacob n’aura plus de honte, son visage ne pâlira plus ; car, quand il verra chez lui ses enfants, l’oeuvre de mes mains, il sanctifiera mon nom, il sanctifiera le Dieu saint de Jacob, il tremblera devant le Dieu d’Israël. Les esprits égarés découvriront l’intelligence, et les récalcitrants accepteront qu’on les instruise. »

  **

L’Avent des patriarches

« depuis plus de 4000 ans »

  les patriarches attendent

Ils ont besoin de Dieu

et désirent de tout leur cœur répondre à Dieu « le Père »qui dans le paradis 

appelle  ses enfants Adam et Eve  

**

Abraham

 Il a tout quitté

pour retrouver la terre promise

la foret du liban

l’arbre de vie

le pardon de Dieu

 

Il est prêt à tout

prêt à sacrifier  son fils  Isaac

**

Jacob

Il a lutté avec Dieu pour connaître son nom

et depuis lors il s’appelle « Israel »

ce qui veut dire  « l’homme qui a lutté avec Dieu »

c’est aussi le nom de tous les hommes de foi

qui attendent le retour du Seigneur

pendant  cette période de l’avent

**

et voici que ce jour là approche

Encore un peu, très peu de temps, et le Liban se changera en verger, et le verger sera pareil à une forêt….Les sourds, en ce jour-là, entendront les paroles du livre…

ce jour là

les sourds entendront les anges  qui chantent

gloire à Dieu au plus haut des cieux  et paix sur terre  aux hommes

ce jour là les aveugles verront l’étoile dans la nuit

et les opprimés  retrouveront l’espoir

 

avent--Jacob

Le salut

Ce jour là Jacob n’aura plus de honte,

devant la crèche

devant cet enfant innocent ,exposé ,

offert.. donné au monde

devant la vierge Marie si humble et pleine de grâce  

devant Joseph si recueilli  

**

Les esprits égarés découvriront l’intelligence, et les récalcitrants accepteront qu’on les instruise. »

Puissent les incroyants

les savants

les moqueurs  

comprendre que là est la  vraie  sagesse

la paix, la joie, le salut, le pardon

1é Jeudi de l’Avent : ouvrez les portes !(Is 26,1-6)

6 décembre, 2018

En ce jour-là, ce cantique sera chanté dans le pays de Juda : Nous avons une ville forte ! Le Seigneur a mis pour sauvegarde muraille et avant-mur. Ouvrez les portes ! Elle entrera, la nation juste, qui se garde fidèle. Immuable en ton dessein, tu préserves la paix, la paix de qui s’appuie sur toi. Prenez appui sur le Seigneur, à jamais, sur lui, le Seigneur, le Roc éternel. Il a rabaissé ceux qui siégeaient dans les hauteurs, il a humilié la cité inaccessible, l’a humiliée jusqu’à terre, et lui a fait mordre la poussière. Elle sera foulée aux pieds, sous le pied des pauvres, les pas des faibles.

Ouvrez les portes

Ouvrez vos cœurs ,ouvrez vos esprits

Portes, élevez vos linteaux;

Elevez-vous, portes éternelles!

qu’il vienne le roi de gloire  

Ps 24,7

qu’il vienne nous sauver

qu’il vienne fortifier notre foi

 

Avent-ouvrez-les-portes

Ouvrons nos cœurs

En ce temps de l’avent

ouvrons nos coeurs

comme Marie le jour de l’annonciation

Elle a ouvert sa porte

elle a dit « fiat »

**

Comme Joseph

qui après avoir longuement hésité

a pris son épouse chez lui

**

Comme Elisabeth..

qui a accueilli sa cousine en chantant  

**

comme Joseph et Marie  

qui dans une grotte ont accueilli les mages , les bergers

et maintenant le monde entier

**

Ouvrons nos cœurs

Accueillons les pauvres, les  réfugiés ,les  étrangers ,les exclus, les marginaux,« les rebuts »  

n’ayons pas peur

ayons confiance !

prenez appui sur le Seigneur …il est le Roc eternel

**

Ouvrons nos esprits  

Ecoutons le verbe fait chair

il est la parole de vie

**

Ecoutons comme la foule rassemblée

sur la montagne des béatitudes

comme la foule lors de la multiplication des pains

comme les disciples le soir du jeudi saint  

**

ouvrons nos esprits

recevons avec confiance ces paroles étranges

« bienheureux les pauvres……

les derniers seront les premiers…

Aimez vos ennemis …..

Portez votre croix …

 **

Osons y croire !

osons les écouter

avec confiance  avec foi

nous avons une ville forte

**

Le roc

La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé et se sont abattus sur cette maison ; la maison ne s’est pas écroulée, car elle était fondée sur le roc.(Mtt7,24_27)

Croyons !

nous n’aurons plus peur

peur du présent   

peur de l’avenir   

peur  du mal

**

Quelle  paix !

la paix de Noel

 Immuable en ton dessein, tu préserves la paix, la paix de qui s’appuie sur toi

12345...588