Présentation

20 septembre, 2008

 

L »évangile oui et oui !

avec en plus les commentaires des exégètes modernes

Les religions en général, et les églises chrétiennes en particulier  reprèsentent parfois un piège pour les passionnés de vérité

Nous sommes trop souvent piégés par un « prêt à penser « qu’on nous a inculqué depuis notre enfance

Sans cesse il faut se remettre en question ,s’interroger sur nos croyances

1) Dans ce blog je voudrais d’abord partager  l’etat de ma recherche personnelle en partant des évangiles et en étudiant  l’histoire des églises, sans polémiques ,mais avec un coeur sincère

2) et tout en ayant un regard critique mais constructif sur ma propre religion ,je tiens à tendre la main aux croyants de toutes les autres religions .Car finalement il n’y a qu’un seul Dieu et tous les croyants sincéres sont  profondement respectables.

3) Une partie importante de mon blog est aussi consacrée  à l’art contemprain qui justement nous aide à penser autrement et  à faire « tabula rasa » sur toutes nos idées préconcues et souvent irrationnelles 

4) Enfin je cite une série de personnages ,des chercheurs de verités  tels des gnostiques des alchimistes,des   philosophes , des utopistes qui nous aident aussi à DE-PENSER ou à penser autrement

26é Dimanche ordinaire (C) : Mène le bon combat, celui de la foi

25 septembre, 2016

Lecture 1 :La bande des vautrés n’existera plus. Amos (6, 1a.4‑7)

Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Malheur à ceux qui vivent bien tranquilles dans Sion, et à ceux qui se croient en sécurité sur la montagne de Samarie. Couchés sur des lits d’ivoire, vautrés sur leurs divans, ils mangent les agneaux du troupeau, les veaux les plus tendres de l’étable ; ils improvisent au son de la harpe, ils inventent, comme David, des instruments de musique ; ils boivent le vin à même les amphores, ils se frottent avec des parfums de luxe, mais ils ne se tourmentent guère du désastre d’Israël ! C’est pourquoi maintenant ils vont être déportés, ils seront les premiers des déportés et la bande des vautrés n’existera plus

**

Les lits d’ivoire

les vautrés

er après ???

quelle tristesse !

**

Lecture 2 : Mène le bon combat, celui de la foi (1 Tm 6, 7…16)

Nous n’avons rien apporté dans le monde ; de même, nous n’en pouvons rien emporter.…Quant à ceux qui veulent s’enrichir, ils tombent dans le piège de la tentation, dans de multiples désirs insensés et pernicieux, qui plongent les hommes dans la ruine et la perdition. La racine de tous les maux, en effet, c’est l’amour de l’argent. Pour s’y être livrés, certains se sont égarés loin de la foi et se sont transpercé l’âme de tourments multiples.

Vivre ce n’est pas être riche

Vivre c’est croire

**

Toi, homme de Dieu, recherche la justice, la piété, la foi, la charité, la persévérance et la douceur.    Mène le bon combat, celui de la foi, empare-toi de la vie éternelle !C’est à elle que tu as été appelé,

Une seule chose compte

c’est le combat pour la foi

La vie

c’est combattre pour la foi

c’est combattre pour aimer

c’est combattre pour un jour voir Dieu

**

Garde le commandement du Seigneur en demeurant sans tache, irréprochable jusqu’à la Manifestation de notre Seigneur Jésus Christ.    Celui qui le fera paraître aux temps fixés, c’est Dieu,

 

Souverain unique et bienheureux,
Roi des rois et Seigneur des seigneurs,
lui seul possède l’immortalité,
habite une lumière inaccessible ;
aucun homme ne l’a jamais vu,
et nul ne peut le voir.
À lui, honneur et puissance éternelle. Amen.

Voir Dieu

éternellement

Voir « celui qu’aucun homme n’a jamais vu »

Cela seul compte !

Mais voilà

il faut y croire !

comment un riche ,un orgueilleux, peut il y croire ?

c’est un suffisant

Il lui suffit d’avoir de l’argent

Assurément il n’est pas très exigeant !

il ne voit pas bien  loin !  

 

Le-riche-et-Lazare-Bassano

Evangile : Le riche et Lazare (Luc 16, 19‑31)

Cliquez ICI 

 

Qohèleth (11,9–12, 8) : Lorsque l’homme s’en va vers sa maison d’éternité

24 septembre, 2016

Souviens-toi de ton Créateur, aux jours de ta jeunesse, avant que viennent les jours mauvais, et qu’approchent les années dont tu diras : « Je ne les aime pas » ; avant que s’obscurcissent le soleil et la lumière, la lune et les étoiles, et que reviennent les nuages après la pluie ; au jour où tremblent les gardiens de la maison, où se courbent les hommes vigoureux ; où les femmes, l’une après l’autre, cessent de moudre, où le jour baisse aux fenêtres ; quand la porte se ferme sur la rue, quand s’éteint la voix de la meule, quand s’arrête le chant de l’oiseau, et quand se taisent les chansons ; lorsqu’on redoute la montée et qu’on a des frayeurs en chemin ; l’amandier est en fleurs, la sauterelle s’alourdit, et la câpre ne produit aucun effet ; lorsque l’homme s’en va vers sa maison d’éternité, et que les pleureurs sont déjà au coin de la rue ; avant que le fil d’argent se détache, que la lampe d’or se brise, que la cruche se casse à la fontaine, que la poulie se fende sur le puits ; et que la poussière retourne à la terre comme elle en vint, et le souffle de vie, à Dieu qui l’a donné.

**

 

Souviens-toi de ton Créateur, aux jours de ta jeunesse, avant que viennent les jours mauvais, et qu’approchent les années dont tu diras : « Je ne les aime pas »

Voici un texte de toute beauté

Pourquoi donc une telle poésie,

pour un moment apparemment si tragique

pour des jours qui nous font peur ?

**

La vieillesse est elle donc si triste ?

Tout s’obscurcit

 avant que s’obscurcissent le soleil et la lumière, la lune et les étoiles, et que reviennent les nuages après la pluie 

Apparemment c’est la fin tout

 au jour où tremblent les gardiens de la maison, où se courbent les hommes vigoureux où les femmes, l’une après l’autre, cessent de moudre, où le jour baisse aux fenêtres

Tout se ferme ,tout s’arrête

 quand la porte se ferme sur la rue, quand s’éteint la voix de la meule, quand s’arrête le chant de l’oiseau, et quand se taisent les chansons ; lorsqu’on redoute la montée et qu’on a des frayeurs en chemin ; l’amandier est en fleurs, la sauterelle s’alourdit, et la câpre ne produit aucun effet ;

 

la-maison-d'éternité

 

La maison d’éternité

Lorsque l’homme s’en va vers sa maison d’éternité, et que les pleureurs sont déjà au coin de la rue ; avant que le fil d’argent se détache, que la lampe d’or se brise, que la cruche se casse à la fontaine, que la poulie se fende sur le puits

**

Le fil d’argent se casse

mais peu importe !

l’homme rejoint sa maison d’éternité 

Il rejoint la maison de son père

ce pourquoi il a été créé

**

La lampe d’or se brise

Peu importe !

Plus que de l’or

Plus que de l’argent

l’amour de Dieu dépasse tous les trésors

Vivre avec le Père vaut mieux que tout

**

Le souffle de vie

 la poussière retourne à la terre comme elle en vint, et le souffle de vie, à Dieu qui l’a donné.

L’homme enfin délivré des poussières de la terre

de l’opacité des ténèbres  

respire un air divin

et enfin s’épanouit à tout jamais  

Actes (22, 3-16) :La conversion de saint Paul

23 septembre, 2016

Actes (22, 3-16) :La conversion de saint Paul

Paul, menacé de mort par les Juifs de Jérusalem, leur parlait ainsi : « Je suis Juif : né à Tarse, en Cilicie, mais élevé ici dans cette ville, j’ai reçu, à l’école de Gamaliel, un enseignement strictement conforme à la Loi de nos pères ; je défendais la cause de Dieu avec une ardeur jalouse comme vous le faites tous aujourd’hui. J’ai persécuté à mort les adeptes de la Voie que je suis aujourd’hui : je les arrêtais et les jetais en prison, hommes et femmes ; le grand prêtre et tout le conseil des Anciens peuvent en témoigner. Eux-mêmes m’avaient donné des lettres pour nos frères et j’étais en route vers Damas : je devais faire prisonniers ceux qui étaient là-bas, et les ramener à Jérusalem pour qu’ils subissent leur châtiment.« Donc, comme j’étais en route et que j’approchais de Damas, vers midi, une grande lumière venant du ciel m’enveloppa soudain. Je tombai sur le sol, et j’entendis une voix qui me disait : “Saul, Saul, pourquoi me persécuter ?” Et moi je répondis : “Qui es-tu, Seigneur ? — Je suis Jésus le Nazaréen, celui que tu persécutes.” Mes compagnons voyaient la lumière, mais ils n’entendaient pas la voix de celui qui me parlait, et je dis : “Que dois-je faire, Seigneur ?” Le Seigneur me répondit : “Relève-toi, va jusqu’à Damas, et là on t’indiquera tout ce qu’il t’est prescrit de faire.”
Comme je n’y voyais plus, à cause de l’éclat de cette lumière, mes compagnons me prirent par la main, et c’est ainsi que j’arrivai à Damas. Or, Ananie, un homme religieux et fidèle à la Loi, estimé de tous les Juifs habitant la ville, vint me trouver et, arrivé auprès de moi, il me dit : “Saul, mon frère, retrouve la vue.” Et moi, au même instant, je retrouvai la vue, et je le vis. Il me dit encore : “Le Dieu de nos pères t’a destiné à connaître sa volonté, à voir celui qui est le Juste et à entendre la parole qui sort de sa bouche. Car tu seras pour lui, devant tous les hommes, le témoin de ce que tu as vu et entendu. Et maintenant, pourquoi hésiter ? Lève-toi et reçois le baptême, sois lavé de tes péchés en invoquant le nom de Jésus.” »

 

Dans ce récit de la conversion de saint Paul

on trouve toutes les étapes des convertis

qui grâce aux témoignages des chrétiens

et au don de la foi

se font baptiser

et témoignent à leur tour de leur foi en jésus Christ

**

La loi

 « Je suis Juif .. élevé ici dans cette ville, j’ai reçu, à l’école de Gamaliel, un enseignement strictement conforme à la Loi de nos pères

Saul   connaît la loi

Il a eu un maitre prestigieux

je défendais la cause de Dieu avec une ardeur jalouse  J’ai persécuté à mort les adeptes de la Voie: je les arrêtais et les jetais en prison, hommes et femmes ;

Saul n’est pas un tiède il est fervent

il est généreux

il combat pour défendre sa foi et la loi

**

Le témoignage des Chrétiens

Les Chrétiens qu’il combat l’étonnent

eux aussi sont fervents

eux aussi sont généreux

Ils ne prêchent pas loi

Ils aiment !

Ils n’avaient qu’un cœur et qu’une âme,

Ils partagent tout

,…ils mettaient tout en commun. (Actes 4,32)

**

Ils acceptent  de mourir pour leur foi  et pardonnent

ainsi Saul fut témoin de la mort d’Etienne 

Ils ’entraînèrent Etienne  hors de la ville et se mirent à le lapider. Les témoins avaient posé leurs vêtements aux pieds d’un jeune homme appelé Saul. Tandis qu’ils le lapidaient, Etienne prononça cette invocation : « Seigneur Jésus, reçois mon esprit. » Puis il fléchit les genoux et lança un grand cri : « Seigneur, ne leur compte pas ce péché. » Et sur ces mots il mourut (Actes 7,58)  

Quel témoignage !

Quelle ferveur !

une ferveur  contagieuse

une ferveur lumineuse

Non plus seulement la loi

mais l’Amour !

Ainsi nous devons témoigner en église

pour propager la foi

et provoquer des conversions

**

La conversion

Comme j’étais en route et que j’approchais de Damas, vers midi, une grande lumière venant du ciel m’enveloppa soudain. Je tombai sur le sol, et j’entendis une voix qui me disait : “Saul, Saul, pourquoi me persécuter ?” Et moi je répondis : “Qui es-tu, Seigneur ? — Je suis Jésus le Nazaréen, celui que tu persécutes.”

**

Saul réfléchit

La loi suffit elle ?

Et l’amour ?

Le partage ,le pardon

n’est ce pas lumineux ?

Pourquoi donc persécuter les chrétiens  ?

**

La foi

Mes compagnons voyaient la lumière, mais ils n’entendaient pas la voix de celui qui me parlait, et je dis : Que dois-je faire, Seigneur ?”

Subitement Saul croit !

il dit « Seigneur »

La foi est un don

c’est un don de Dieu

un don lumineux

qui vient du ciel,

un puissance renversante

qui nous bouleverse

 

Le Seigneur me répondit : “Relève-toi, va jusqu’à Damas, et là on t’indiquera tout ce qu’il t’est prescrit de faire.”
Comme je n’y voyais plus, à cause de l’éclat de cette lumière ; Mes compagnons me prirent par la main, et c’est ainsi que j’arrivai à Damas

Saul est bouleversé

il a besoin de conseils

Tous les  néophytes ont besoin d’un guide

les uns les autres nos devons nous éclairer

partager notre foi

On est pas chrétien tout seul !

**

La renaissance

 Or, Ananie, un homme religieux et fidèle à la Loi, estimé de tous les Juifs habitant la ville, vint me trouver et, arrivé auprès de moi, il me dit : “Saul, mon frère, retrouve la vue.” Et moi, au même instant, je retrouvai la vue, et je le vis.

**

Paul renait

Paul voit de nouveau

une nouvelle lumière

non plus seulement la lumière de la loi

mais encore celle la lumière de l’Amour

**

Dieu est Amour

quelle lumière !

quelle joie !

**

La mission

 Il me dit encore : “Le Dieu de nos pères t’a destiné à connaître sa volonté, à voir celui qui est le Juste et à entendre la parole qui sort de sa bouche. Car tu seras pour lui, devant tous les hommes, le témoin de ce que tu as vu et entendu. Et maintenant, pourquoi hésiter ? Lève-toi et reçois le baptême, sois lavé de tes péchés en invoquant le nom de Jésus.” » 

Théo Mercier : Les masques africains

23 septembre, 2016

Théo Mercier a présenté son installation

sans de mauvaises intentions

Il voulait honorer tous les africains qui meurent

en traversant la méditerranée

 

Mercier-Theo

 

Mais sans le vouloir

il ne peut que vexer et faire saigner davantage les africains

car ces masques volés par des colons

rejetés par des missionnaires

ou achetés par des touristes  

puis vendus par les antiquaires

et mis dans les musées

sont les images de leurs ancêtres qu’ils vénèrent  

Qohèleth (3, 1-11) : Un temps pour pleurer et un temps pour rire

23 septembre, 2016

Il y a un moment pour tout, et un temps pour chaque chose sous le ciel : un temps pour donner la vie, et un temps pour mourir ; un temps pour planter, et un temps pour arracher. Un temps pour tuer, et un temps pour guérir ; un temps pour détruire et un temps pour construire. Un temps pour pleurer, et un temps pour rire ; un temps pour gémir, et un temps pour danser. Un temps pour jeter des pierres, et un temps pour les amasser ; un temps pour s’étreindre, et un temps pour s’abstenir. Un temps pour chercher, et un temps pour perdre ; un temps pour garder, et un temps pour jeter. Un temps pour déchirer, et un temps pour coudre ; un temps pour se taire, et un temps pour parler. Un temps pour aimer, et un temps pour ne pas aimer ; un temps pour la guerre, et un temps pour la paix. Quel profit le travailleur retire-t-il de toute la peine qu’il prend ? J’ai vu la besogne que Dieu impose aux fils d’Adam pour les tenir en haleine. Toutes les choses que Dieu a faites sont bonnes en leur temps. Dieu a mis toute la durée du temps dans l’esprit de l’homme, mais celui-ci est incapable d’embrasser l’œuvre que Dieu a faite du début jusqu’à la fin.

**

 

Il y a un moment pour tout, et un temps pour chaque chose sous le ciel

Il y a un temps pour tout

qu Dieu soit loué

« Dieu m’a tout donné ,il m’a  tout repris .Que Dieu soit loué »  (Job)

**

En tout temps

faire confiance

louer Dieu

 

Qohélet-un-temps-pour-rire

 

Tout est bien !

planter et arracher le mal

 c’est bien !

détruire pour construire

c’est bien !

**

 Un temps pour la guerre, et un temps pour la paix.

La guerre pour combattre le mal en nos cœurs

Ok !c’est bien !

Cette guerre contre nous mêmes nous donne la paix

**

Mais pourquoi les injustices ,les guerres injustes

cela c’est mal !

Mystère de la bonté de Dieu !

Accepter ce mystère avec humilité et confiance  

c’est bien !

**

Le travail

Quel profit le travailleur retire-t-il de toute la peine qu’il prend ?

 

Dieu avait dit à Adam

 « A la sueur de ton visage tu mangeras du pain jusqu’à ce que tu retournes au sol » (Gn 3,19)

Est ce vraiment une peine ?

Ne serais ce pas plutôt un honneur ?

**

 J’ai vu la besogne que Dieu impose aux fils d’Adam pour les tenir en haleine.

Dieu nous tient en haleine

Il nous invite à construire avec lui

à découvrir avec lui   

à servir nos frères avec lui

toutes les choses que Dieu a faites sont bonnes en leur temps

**

Dieu a mis toute la durée du temps dans l’esprit de l’homme, mais celui-ci est incapable d’embrasser l’œuvre que Dieu a faite du début jusqu’à la fin.

Comment pouvons nous comprendre ?  

Le travail est souvent ,trop souvent

devenu une corvée

imposée aux esclaves ,aux salariés

un travail qui écrase l’homme

au lieu de l’épanouir

**

Ce n’est qu’à la fin des temps que l’on pourra vraiment comprendre

les « projets »de Dieu et le sens de la vie 

Qohélet (1, 2-11) : Vanité des vanités, tout est vanité !

22 septembre, 2016

Vanité des vanités, disait Qohèleth. Vanité des vanités,! Quel profit l’homme retire-t-il de toute la peine qu’il se donne sous le soleil ? Une génération s’en va, une génération s’en vient, et la terre subsiste toujours. Le soleil se lève, le soleil se couche ; il se hâte de retourner à sa place, et de nouveau il se lèvera. Le vent part vers le sud, il tourne vers le nord ; il tourne et il tourne, et recommence à tournoyer. Tous les fleuves vont à la mer, et la mer n’est pas remplie ; dans le sens où vont les fleuves, les fleuves continuent de couler. Tout discours est fatigant, on ne peut jamais tout dire. L’œil n’a jamais fini de voir, ni l’oreille d’entendre. Ce qui a existé, c’est cela qui existera ; ce qui s’est fait, c’est cela qui se fera ; rien de nouveau sous le soleil. Y a-t-il une seule chose dont on dise : « Voilà enfin du nouveau ! » – Non, cela existait déjà dans les siècles passés. Mais, il ne reste pas de souvenir d’autrefois ; de même, les événements futurs ne laisseront pas de souvenir après eux.

**

Vanité des vanités, disait Qohélet. Vanité  des vanités, tout est vanité !

Le nom Qohélet vient du verbe « Qahal » qui veut dire : Rassembler 

Qohelet est donc l’homme qui rassemble la communauté

 

Qohélet

 

Quel profit l’homme retire-t-il de toute la peine qu’il se donne sous le soleil ?

L’expression « sous le soleil » se trouve nulle part dans la bible

Par contre elle est employée fréquemment chez les grecs

Elle revient  25 fois dans le livre de Qohèlet

**

Qohelet connaît bien les philosophes Grecs

Il aurait donc vécu après l’arrivée d’Alexandre

vers les années 250

**

Une génération s’en va, une génération s’en vient, et la terre subsiste toujours. Le soleil se lève, le soleil se couche il se hâte de retourner à sa place, et de nouveau il se lèvera. Le vent part vers le sud, il tourne vers le nord ; il tourne et il tourne, et recommence à tournoyer

Las !

Tout est vain !

Tout est absurde !

**

. Tous les fleuves vont à la mer, et la mer n’est pas remplie ; dans le sens où vont les fleuves, les fleuves continuent de couler.

Aristote a aussi parlé des fleuves qui se jettent dans la mer sans jamais la remplir

**

Tout discours est fatigant, on ne peut jamais tout dire. L’œil n’a jamais fini de voir, ni l’oreille d’entendre. Ce qui a existé, c’est cela qui existera ; ce qui s’est fait, c’est cela qui se fera ; rien de nouveau sous le soleil. Y a-t-il une seule chose dont on dise : « Voilà enfin du nouveau ! » – Non, cela existait déjà dans les siècles passés. Mais, il ne reste pas de souvenir d’autrefois ; de même, les événements futurs ne laisseront pas de souvenir après eux.

**

Tout est absurde

Toutes les paroles sont inutiles

A quoi bon vivre !

La vie ne sert à rien !

**

L’auteur

comme les philosophes de l’absurde

semble complétement désabusé

Comme Sartre au 20é s  il semble dire

«Puisque tout est absurde, faisons la fête et mourrons » 

**

Qohelet a dit aussi

Rien de bon pour l’homme, sinon de manger et de boire,. (2,24)

mais sa conclusion sera tout autre !

  Fin du discours : Tout a été entendu.   Crains Dieu et observe ses commandements, car c’est là tout l’homme (12,13)

**

Puisqu’on ne comprend rien

Soyons humble

j’ai prétendu être sage ; mais c’est hors de ma portée (7,23)

Acceptons la volonté de Dieu

 Il ya un temps pour pleurer et un temps pour rire, un temps pour se lamenter et un temps pour danser, (3,4)

Faisons confiance en Dieu

Vivons en paix

le cœur léger

en rendant grâce

Je vois qu’il n’y a rien de mieux pour l’homme  que de jouir de ses oeuvres , car telle est la condition humaine (3,22)   

Le 21 septembre : Vocation de saint Matthieu. (Matt.9, 9-13)

21 septembre, 2016

En ce temps-là, Jésus sortit de Capharnaüm et vit, en passant, un homme, du nom de Matthieu, assis à son bureau de collecteur d’impôts. Il lui dit : « Suis-moi. » L’homme se leva et le suivit.Comme Jésus était à table à la maison, voici que beaucoup de publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts) et beaucoup de pécheurs vinrent prendre place avec lui et ses disciples. Voyant cela, les pharisiens disaient à ses disciples : « Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les pécheurs ? » Jésus, qui avait entendu, déclara : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Allez apprendre ce que signifie : Je veux la miséricorde, non le sacrifice. En effet, je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. »

 

**

Matthieu  

n’est ni paysan

ni berger

ni pécheur comme Pierre ,Jacques et Jean  

**

C’est un homme de la ville

il travaille dans un bureau

C’est intellectuel

un collecteur d’impôt

Il fréquente les païens

Il est méprisé  par pharisiens

 

Matthieu

 

Surprise !

Jésus lui fit signe

Jésus l’appelle  

comment  lui ?

un publicain !

**

Matthieu devait être généreux de nature

car il répond de suite

**

Il est le premier évangéliste

le plus instruit

il est l’évangéliste de l’église

Cliquez ICI 

**

Les Chrétiens  

Ainsi tous les chrétiens sont choisis par Jésus

Ce n’est pas vous qui m’avez choisi; mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure (Jn 15, 16)

Choisis  pour vivre en église

réunis autour  du Christ

Choisis  pour être le corps du Christ

vivant  parmi nous  

**

Choisis pour annoncer l’évangile

en mettant l’enseignement de jésus en pratique

**

Ce choix est une grâce !

réservée aux petits  

 En effet, je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. »

 

Luc (8, 19-21) :Marie la discrète

20 septembre, 2016

En ce temps-là, la mère et les frères de Jésus vinrent le trouver, mais ils ne pouvaient pas arriver jusqu’à lui à cause de la foule. On le lui fit savoir : « Ta mère et tes frères sont là dehors, qui veulent te voir. » Il leur répondit : « Ma mère et mes frères sont ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la mettent en pratique. »

 

Marie la discrète

la silencieuse

la bonté

 

Marie-discréte

La jeune fille

A Nazareth, Marie était la jeune fille qui sautillait dans la montagne

la future mère

Cliquez ICI

**

Notre Dame

Au calvaire ,elle était une grande Dame

qui debout

admirait son fils  

Cliquez ICI 

**

La mère

A Capharnaüm

elle est la mère discrète silencieuse

perdue dans la foule

et cette fois ci c’est Jésus qui l’admire  

« Ma mère et mes frères sont ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la mettent en pratique. »

 

Livre des Proverbes (ch 10 à 12) :Le grand recueil Salomonien

20 septembre, 2016

Les 9 premiers chapitres des proverbes datent du retour de l’exil

Ce sont des conseils donnés par un père à son fils

Cliquez ICI 

**

Les chapitres (10 à 22) et (25 à29)  appelés les « recueils de Salomon »

sont des proverbes populaires qui peuvent très bien datés de l’époque de Salomon qui selon le livre des rois « prononça

3000 sentences « (1Rois 5,12)  

**

Proverbes (21, 1-6.10-13) : Le méchant

Si on croit en Dieu

Si on écoute sa parole

tout est pur

tout est bon

Le Seigneur dispose du cœur du roi comme d’un canal d’irrigation, il le dirige où il veut. La conduite d’un homme est toujours droite à ses yeux, mais c’est le Seigneur qui pèse les cœurs. Accomplir la justice et le droit plaît au Seigneur plus que le sacrifice.

**

Si on ne croit pas en Dieu  

si on ne l’honore pas

tout devient malsain

tout devient mauvais

 

tigre

 

Le méchant c’est l’orgueilleux, qui ne cherche que son profit

Regarder de haut, se rengorger : ainsi brillent les méchants, mais ce n’est que péché.    Les plans de l’homme actif lui assurent du profit  …Une fortune acquise par le mensonge

Le méchant est sans cœur

le méchant ne désire que le mal ;  il n’a pas un regard de pitié pour son prochain.

Le méchant ne raisonne pas .Il ne réagit que lorsqu’il est puni 

Quand on punit l’insolent, l’étourdi devient sage ; le sage, il suffit de le raisonner pour qu’il comprenne.

Le méchant pervertit tout ce qu’il touche

 le méchant pervertit les autres pour leur malheur.

Il n’entend pas les cris des malheureux 

Il fait la sourde oreille à la clameur des faibles criera lui-même sans obtenir de réponse.

Ce n’est même pas un homme !

c’est un monstre

**

N’est ce pas ce que l’on voit maintenant

dans ce monde moderne  

depuis l’an 2000

**

On ne parle plus de péché

puisque l’on ne croit plus en Dieu

on parle de méchanceté

tous les jours

partout

C’est ignoble !

**

La Syrie..l’Erythrée ..les réfugiés

la politique

tout est sale !

Saint Paul : La première épitre aux Corinthiens

19 septembre, 2016

 

 Paul le croyant

Paul commence à « crier sa foi »

c’est un fou !

il y croit

Cliquez ICI 

**

Paul le fondateur

Paul est aussi un chef responsable de communautés

Il réprimande les corinthiens

en leur faisant la morale

Cliquez ICI 

**

Paul le pasteur  

puis il parle de l’Eglise :le corps du Christ et la fraction du pain

Cliquez ICI 

**

La résurrection  et la vie eternelle

Cliquez ICI 

 

12345...468