Présentation

20 septembre, 2008

 

L »évangile oui et oui !

avec en plus les commentaires des exégètes modernes

Les religions en général, et les églises chrétiennes en particulier  reprèsentent parfois un piège pour les passionnés de vérité

Nous sommes trop souvent piégés par un « prêt à penser « qu’on nous a inculqué depuis notre enfance

Sans cesse il faut se remettre en question ,s’interroger sur nos croyances

1) Dans ce blog je voudrais d’abord partager  l’etat de ma recherche personnelle en partant des évangiles et en étudiant  l’histoire des églises, sans polémiques ,mais avec un coeur sincère

2) et tout en ayant un regard critique mais constructif sur ma propre religion ,je tiens à tendre la main aux croyants de toutes les autres religions .Car finalement il n’y a qu’un seul Dieu et tous les croyants sincéres sont  profondement respectables.

3) Une partie importante de mon blog est aussi consacrée  à l’art contemprain qui justement nous aide à penser autrement et  à faire « tabula rasa » sur toutes nos idées préconcues et souvent irrationnelles 

4) Enfin je cite une série de personnages ,des chercheurs de verités  tels des gnostiques des alchimistes,des   philosophes , des utopistes qui nous aident aussi à DE-PENSER ou à penser autrement

Exode (29, 38-46) Les sacrifices complets de chaque jour

25 juillet, 2021

 

L’agneau de Dieu

Voici l’agneau de Dieu  qui enlève les péchés du monde

Chaque jour, tu offriras sur l’autel deux agneaux d’un an, et cela pour toujours. Le premier sera offert le matin, le second le soir. 

 Le pain et le vin 

Avec l’agneau du matin comme avec celui du soir, tu apporteras trois kilos de farine pétrie… et une offrande d’un litre et demi de vin.

 Ce sont des sacrifices d’une odeur agréable offerts au Seigneur. 

 Pour toujours 

Dans l’avenir, on ne cessera jamais d’offrir au Seigneur des sacrifices complets à l’entrée de la tente de la rencontre ;

 La rencontre  avec Dieu

c’est là en effet que je vous donnerai rendez-vous et que je te parlerai. A cet endroit, qui me sera donc réservé par ma présence glorieuse. 

Je mettrai à part pour le Seigneur la tente de la rencontre et l’autel, tout comme je mettrai à part Aaron et ses fils pour qu’ils me servent en tant que prêtres. 

Je serai présent parmi les Israélites, je serai leur Dieu. 

Ils reconnaîtront alors que je suis le Seigneur leur Dieu, moi qui les ai fait sortir d’Égypte pour que j’habite au milieu d’eux.

Je suis le Seigneur leur Dieu.

 N’avons-nous pas là une prophétie ?

Fête de sainte Brigitte (1303-1373 ) patronne de l’Europe

23 juillet, 2021

Brigitte

Une princesse suedoise

mère de 8 enfants  puis devenue veuve et fondatrice d’un ordre religieux  

Cliquez ICI 

 

Le XIVé siècle

Brigitte est une des  patronnes de l’Europe avec Benoit et Catherine de Sienne  

ayant vécu au cours d’un siècle aussi troublé que le nôtre

par les épidémies ,la décadence religieuse et la violence  

 

En 1350 ce n’est pas le covid ,mais la peste noire ,qui entraina la mort de la moitié des europeens

ce fut un désastre !

,Les artistes sculptaient des squelettes et les  peintres des « danses macabres »

 **

L’église  est en pleine décadence et les papes se refugient à Avignon

ce sera Catherine de Sienne ,une autre patronne de l’Europe  qui ira les rechercher

 

Partout c’est la violence et la guerre

L’Angleterre envahit la France c’est le début de la guerr de ce,t ans

le roi Français Jean le bon est fait prisonnier en 1356

**

Les mystiques

dans le même temps ….dans le secret… dans les monastères  

prient les mystiques comme maitre Eckart , Suso Tauler Ruysbroeck  

et  des saintes comme Brigitte de Suède

une militante engagée

une femme courageuse  

 

sainte-brgitte-de-suede-300x203

 

 Brigitte a écrit  des révélations

ce ne sont pas des visions

plutôt des méditations  sur son temps

des recommandations  valables pour touts  les temps

et surtout en notre temps  du covid

 

Lecture : Vivre avec le christ  Gal (2, 19-20)

Frères, par la Loi, je suis mort à la Loi afin de vivre pour Dieu ; avec le Christ, je suis crucifié. Je vis, mais ce n’est plus moi, c’est le Christ qui vit en moi. Ce que je vis aujourd’hui dans la chair, je le vis dans la foi au Fils de Dieu qui m’a aimé et s’est livré lui-même pour moi.

Le monde ne sera sauvé que si nous suivons le Christ

le connaitre .. la largeur ,la hauteur ,la profondeur de son amour  

connaitre son évangile … connaître sa vie  

Pour mieux s’en imprégner  Brigitte  se rendit en terre sainte  

 

Evangile ; Faire la volonté de Dieu (Marc 3, 31-35)

En ce temps-là, comme Jésus était dans une maison, arrivent sa mère et ses frères. Restant au-dehors, ils le font appeler. Une foule était assise autour de lui ; et on lui dit : « Voici que ta mère et tes frères sont là dehors : ils te cherchent. » Mais il leur répond : « Qui est ma mère ? qui sont mes frères ? » Et parcourant du regard ceux qui étaient assis en cercle autour de lui, il dit : « Voici ma mère et mes frères. Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère.

Vivre en frère  autour du même pére

Brigitte se rendit donc  à Rome pour sermonner les papes si divisés t

 

 

 

Fête de Marie Madeleine (Jn 20 ,11-18)

22 juillet, 2021

Paroles de la bien-aimée. Sur mon lit, la nuit, j’ai cherché celui que mon âme désire ; je l’ai cherché ; je ne l’ai pas trouvé. Oui, je me lèverai, je tournerai dans la ville, par les rues et les places : je chercherai celui que mon âme désire ; je l’ai cherché ; je ne l’ai pas trouvé. Ils m’ont trouvée, les gardes, eux qui tournent dans la ville : « Celui que mon âme désire, l’auriez-vous vu ? »À peine les avais-je dépassés, j’ai trouvé celui que mon âme désire : je l’ai saisi et ne le lâcherai pas. (Ct des Ct 3,1-4)

 

marie-madeleine-300x206

 

Dans la nuit  

Madeleine ,la pécheresse a retrouvé la paix quand Jésus lui a pardonné et lui a rendu sa dignité

mais a t elle vraiment reconnu son Seigneur ?

je ne l’ai pas trouvé

 

elle s’est levée

elle a lavé les pieds de Jésus,,,  lui a versé du parfum

l’a t elle vraiment trouvé ?

 

Qui sont donc ces gardes qui l’empêchaient de sortir de la ville

où elle risquaient  de rencontrer les autres, les étrangers , les émigrés, les pauvres, les malades les estropiés

mais elle a osé ne pas les écouter   

c’est alors qu’elle a dit  

je l’ai trouvé

 

Elle est rentrée en « ex-stase » comme nous dit le pape  François  dans son encyclique « Fratelli tutti »

Elle est sortie  d’elle-même pour rejoindre son prochain  

et reconnaître en lui ,le Christ

« ce que vous ave fait au plus petits d’entre les miens c’est a moi que vous l’avez fait »   

 

Evangile : Qui cherches tu ? (Jn 20, 1-18)

Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin ; c’était encore les ténèbres. Elle s’aperçoit que la pierre a été enlevée du tombeau. Elle se tenait près du tombeau, au-dehors, tout en pleurs. Et en pleurant, elle se pencha vers le tombeau. Elle aperçoit deux anges vêtus de blanc, assis l’un à la tête et l’autre aux pieds, à l’endroit où avait reposé le corps de Jésus. Ils lui demandent : « Femme, pourquoi pleures-tu ? » Elle leur répond : « On a enlevé mon Seigneur, et je ne sais pas où on l’a déposé. » Ayant dit cela, elle se retourna ; elle aperçoit Jésus qui se tenait là, mais elle ne savait pas que c’était Jésus. Jésus lui dit : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? » Le prenant pour le jardinier, elle lui répond : « Si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as déposé, et moi, j’irai le prendre. » Jésus lui dit alors : « Marie ! » S’étant retournée, elle lui dit en hébreu : « Rabbouni ! », c’est-à-dire : Maître. Jésus reprend : « Ne me retiens pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. » Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur ! », et elle raconta ce qu’il lui avait dit.

 

Madeleine n’ a pas reconnu le jardinier

Elle n’a pas  reconnu Jésus  

C’est en s’approchant vers lui  

en dialoguant , en pleurant

qu’elle l’a reconnu  

« rabbouni » 

aussitôt il a répondu en l’appelant par son nom : Marie

 

Reconnaissons nous Jésus en nos proches

« j’avais faim et vous m’avez  donné à manger …. »

 

ce fut pour Madeleine le retour à la vie

la résurrection

 et aussitôt elle courut le dire à ses frères  

« Aimez vous les uns les autres, comme je vous ai aimé …

C’est cela évangile : Fratelli tutti

16é mercredi ordinaire : La manne (Exode 16, 1-15)

21 juillet, 2021

Dans le désert, toute la communauté des fils d’Israël récriminait contre Moïse et son frère Aaron. Les fils d’Israël leur dirent : « Ah ! Il aurait mieux valu mourir de la main du Seigneur, au pays d’Égypte, quand nous étions assis près des marmites de viande, quand nous mangions du pain à satiété ! Vous nous avez fait sortir dans ce désert pour faire mourir de faim tout ce peuple assemblé ! » Le Seigneur dit à Moïse : « Voici que, du ciel, je vais faire pleuvoir du pain pour vous. Le peuple sortira pour recueillir chaque jour sa ration quotidienne, et ainsi je vais le mettre à l’épreuve : je verrai s’il marchera, ou non, selon ma loi. Mais, le sixième jour, quand ils feront le compte de leur récolte, ils trouveront le double de la ration quotidienne. » Moïse dit ensuite à Aaron : « Ordonne à toute la communauté des fils d’Israël : “Présentez-vous devant le Seigneur, car il a entendu vos récriminations.” » Aaron parla à toute la communauté des fils d’Israël ; puis ils se tournèrent du côté du désert, et voici que la gloire du Seigneur apparut dans la nuée. Le Seigneur dit alors à Moïse : « J’ai entendu les récriminations des fils d’Israël. Tu leur diras : “Au coucher du soleil, vous mangerez de la viande et, le lendemain matin, vous aurez du pain à satiété. Alors vous saurez que moi, le Seigneur, je suis votre Dieu.” »Le soir même, surgit un vol de cailles qui recouvrirent le camp ; et, le lendemain matin, il y avait une couche de rosée autour du camp. Lorsque la couche de rosée s’évapora, il y avait, à la surface du désert, une fine croûte, quelque chose de fin comme du givre, sur le sol. Quand ils virent cela, les fils d’Israël se dirent l’un à l’autre : « Mann hou ? » (ce qui veut dire : Qu’est-ce que c’est ?), car ils ne savaient pas ce que c’était. Moïse leur dit : « C’est le pain que le Seigneur vous donne à manger. »

 

1-ord-B-16é-mercredi

 

La   manne

« Mann hou ? » ( Qu’est-ce que c’est ?), C’est le pain que le Seigneur vous donne à manger. »

 Quel est donc ce pain ?

 

Ce pain c’est la parole de Dieu

C’est écrit dans livre du deutéronome par les disciples de Jérémie

« Souviens-toi de ta longue marche  à travers le désert, pendant quarante ans …., après t’avoir fait souffrir de la faim, il t’a donné la manne, ..

De cette manière, il t’a montré que l‘être humain ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sorti de la bouche de Dieu. (5Dt 8, 3)

 

Comme  Jésus lui même qui a cité cette phrase quand il était dans le désert   

Il se nourrissait  des Ecritures

Il les citait ;Il en était imprégné

l’homme ne vit pas seulement de pain ?mais de toutes paroles qi vient de Dieu ’

 

Comme Jérémie ,le prophète qui pleurait

Quand tes paroles  se présentaient à moi je les devorais ;Ta parole était  mon ravissement (Jr15,16)

 

Chaque  jour ,

 comme Jésus qui ‘chaque matin’ priait son père dans la  montagne il faut se nourrir de cette parole   selon nos besoins

Le peuple sortira pour recueillir chaque jour sa ration quotidienne,

 

et le sixième jour, ils trouveront le double de la ration quotidienne.

se préparer doublement à écouter  cette parole les dimanches  en communion avec nos frères  

 

Cette parole

Cette parole rafraichit nos coeurs comme la rosée du matin et le givre sur le sol

puis  elle devient comme une  fine croûte  qui  raffermit et protege notre foi  

Lorsque la couche de rosée s’évapora, il y avait, à la surface du désert, une fine croûte, quelque chose de fin comme du givre, sur le sol

 

le psaume 78

Mon peuple, écoute bien mon enseignement, tends une oreille attentive à ce que je dis.

  ne soit pas comme la foule des incroyants dui disent  

 Dieu est-il vraiment capable

de nous servir un repas dans le désert ?

Mais pourrait-il aussi nous donner du pain

ou offrir de la viande à tous ? »

(ps78, 20)

 

Evangile :  La semence ( Matt.13, 1-9)

Ce jour-là, Jésus était sorti de la maison, et il était assis au bord de la mer. Auprès de lui se rassemblèrent des foules si grandes qu’il monta dans une barque où il s’assit ; toute la foule se tenait sur le rivage. Il leur dit beaucoup de choses en paraboles : « Voici que le semeur sortit pour semer. Comme il semait, des grains sont tombés au bord du chemin, et les oiseaux sont venus tout manger. D’autres sont tombés sur le sol pierreux, où ils n’avaient pas beaucoup de terre ; ils ont levé aussitôt, parce que la terre était peu profonde. Le soleil s’étant levé, ils ont brûlé et, faute de racines, ils ont séché. D’autres sont tombés dans les ronces ; les ronces ont poussé et les ont étouffés. D’autres sont tombés dans la bonne terre, et ils ont donné du fruit à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un. Celui qui a des oreilles, qu’il entende ! »

 

La manne c’est donc cette semence que Dieu jette dans nos cœurs  

mangeons de ce  pain et nous porterons des fruits

cent pour un !

16é Mardi ordinaire : La panique des Egyptiens (Exode 14, 21 – 15, 1)

20 juillet, 2021

En ces jours-là, Moïse étendit le bras sur la mer. Le Seigneur chassa la mer toute la nuit par un fort vent d’est ; il mit la mer à sec, et les eaux se fendirent. Les fils d’Israël entrèrent au milieu de la mer à pied sec, les eaux formant une muraille à leur droite et à leur gauche. Les Égyptiens les poursuivirent ; tous les chevaux de Pharaon, ses chars et ses guerriers entrèrent derrière eux jusqu’au milieu de la mer.Aux dernières heures de la nuit, le Seigneur observa, depuis la colonne de feu et de nuée, l’armée des Égyptiens, et il la frappa de panique. Il faussa les roues de leurs chars, et ils eurent beaucoup de peine à les conduire. Les Égyptiens s’écrièrent : « Fuyons devant Israël, car c’est le Seigneur qui combat pour eux contre nous ! » Le Seigneur dit à Moïse : « Étends le bras sur la mer : que les eaux reviennent sur les Égyptiens, leurs chars et leurs guerriers ! » Moïse étendit le bras sur la mer. Au point du jour, la mer reprit sa place ; dans leur fuite, les Égyptiens s’y heurtèrent, et le Seigneur les précipita au milieu de la mer. Les eaux refluèrent et recouvrirent les chars et les guerriers, toute l’armée de Pharaon qui était entrée dans la mer à la poursuite d’Israël. Il n’en resta pas un seul. Mais les fils d’Israël avaient marché à pied sec au milieu de la mer, les eaux formant une muraille à leur droite et à leur gauche.Ce jour-là, le Seigneur sauva Israël de la main de l’Égypte, et Israël vit les Égyptiens morts sur le bord de la mer. Israël vit avec quelle main puissante le Seigneur avait agi contre l’Égypte. Le peuple craignit le Seigneur, il mit sa foi dans le Seigneur et dans son serviteur Moïse. Alors Moïse et les fils d’Israël chantèrent ce cantique au Seigneur :

 

1-ord-B-16e-Mardi

 

La panique des Egyptiens 

Ce ne sont pas les Hébreux qui vont mourir

en traversant la mer rouge

eux ,les petits ,qui ont mais leur confiance en Dieu

Ce sont les Égyptiens  qui vont périr

malgré leur char ,leur puissance ,leur orgueil 

**

Ce sont les Egyptiens qui vont paniquer et fuirent  

ce sont eux qui vont s’embourber  

s’enfoncer dans la boue

 

Voilà ce qu’il advient dans un monde sans Dieu  

un monde  qui rejette Dieu par orgueil

un  monde qui s’embourbe dans la boue du vice

« la débauche, l’impureté et les actions honteuses, les querelles, les jalousies, les colères, les rivalités, les discordes, les divisions(Gal5,29)

 un monde qui rejette la volonté de Dieu  

 mais

. Le peuple de Dieu  mit sa foi dans le Seigneur et dans son serviteur Moïse. Alors Moïse et les fils d’Israël chantèrent le cantique au Seigneur

**

 Evangile :La volonté du père  (Matt.12, 46-50)

 Car celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »

16é Lundi ordinaire : La mer rouge (Exode 14, 5-18)

19 juillet, 2021

 En ces jours-là, on annonça au roi d’Égypte, que le peuple d’Israël s’était enfui. Alors Pharaon et ses serviteurs changèrent de sentiment envers ce peuple. Ils dirent : « Qu’avons-nous fait en laissant partir Israël : il ne sera plus à notre service ! » Pharaon fit atteler son char et rassembler ses troupes ; il prit six cents chars d’élite et tous les chars de l’Égypte, chacun avec son équipage. Le Seigneur fit en sorte que s’obstine Pharaon, roi d’Égypte, qui se lança à la poursuite des fils d’Israël, tandis que ceux-ci avançaient librement. Les Égyptiens, tous les chevaux, les chars de Pharaon, ses guerriers et son armée, les poursuivirent et les rejoignirent alors qu’ils campaient au bord de la mer, près de Pi-Hahiroth, en face de Baal-Sefone.Comme Pharaon approchait, les fils d’Israël regardèrent et, voyant les Égyptiens lancés à leur poursuite, ils eurent très peur, et ils crièrent vers le Seigneur. Ils dirent à Moïse : « L’Égypte manquait-elle de tombeaux, pour que tu nous aies emmenés mourir dans le désert ? Quel mauvais service tu nous as rendu en nous faisant sortir d’Égypte ! C’est bien là ce que nous te disions en Égypte : “Ne t’occupe pas de nous, laisse-nous servir les Égyptiens. Il vaut mieux les servir que de mourir dans le désert !” » Moïse répondit au peuple : « N’ayez pas peur ! Tenez bon ! Vous allez voir aujourd’hui ce que le Seigneur va faire pour vous sauver ! Car, ces Égyptiens que vous voyez aujourd’hui, vous ne les verrez plus jamais. Le Seigneur combattra pour vous, et vous, vous n’aurez rien à faire. » Le Seigneur dit à Moïse : « Pourquoi crier vers moi ? Ordonne aux fils d’Israël de se mettre en route ! Toi, lève ton bâton, étends le bras sur la mer, fends-la en deux, et que les fils d’Israël entrent au milieu de la mer à pied sec. Et moi, je ferai en sorte que les Égyptiens s’obstinent : ils y entreront derrière eux ; je me glorifierai aux dépens de Pharaon et de toute son armée, de ses chars et de ses guerriers. Les Égyptiens sauront que je suis le Seigneur, quand je me serai glorifié aux dépens de Pharaon, de ses chars et de ses guerriers. »

  

1-ord-B-16é-Lundi

 

Le miracle de la foi

Ce miracle étonnant n’est pas celui de la mer qui se divise en deux

« avec les eaux qui  formaient une muraille à droite et à gauche »

selon les écrits des scribes qui  par la suite au cours des années

ont embelli leur récit

 

ce miracle  est avant tout le miracle de la foi

la foi de Moïse et d’Aaron qui ont été  capable de soulever des montagnes  

en invitant  tout un peuple à quitter malgré tout un pays riche

où ils vivaient depuis400 ans

 

N’ayez pas peur !

un peuple qui murmurait  

, ils eurent très peur, ..Ne t’occupe pas de nous, laisse-nous servir les Égyptiens. Il vaut mieux les servir que de mourir dans le désert !” »

**

Moïse les persuade

Tous reprennent confiance ..Ils vont partir

Comme Abraham ils vont tout quitter

un pays où ils habitaient depuis 4oo ans

un pays riche

où malgré des servitudes ,ils faisait  bon vivre

 

la foi c’est prendre un risque

ils ont pris le risque d’être  poursuivi par 600 chars

et que vont-ils trouver dans le désert ?

**

Le chemin des pauvres

Dieu ne leur  fit pas prendre le chemin du pays des Philistins, bien que ce soit le plus direct.

Sur ces chemins , le pharaon avait place des postes de gardes ; Il fallait être en régle

Il leur fit faire un détour à travers le désert, vers la mer des Roseaux. (Ex13,18)

c’était le chemin des pauvres ,des immigrés ,des nomades des « poussiéreux »   

**

Le bâton

ces pauvres n’avaient plus que le baton de Moïse

c’est avec la force  de l’Esprit Saint  qu’ils  traversérent cette terre marécageuse où les égytiens vont s’embourber

. Les Égyptiens sauront que je suis le Seigneur, quand je me serai glorifié aux dépens de Pharaon, de ses chars et de ses guerriers. »

ce fut  la victoire de la foi 

Je veux chanter le SEIGNEUR,

il a fait un coup d’éclat.
Cheval et cavalier,
en mer il les jeta
.

**

Evangile :la foi de Jonas (Matt.12, 38-42)

 « Cette génération mauvaise et adultère réclame un signe, mais, en fait de signe, il ne lui sera donné que le signe du prophète Jonas… la reine de Saba se dressera en même temps que cette génération, et elle la condamnera ; en effet, elle est venue des extrémités de la terre pour écouter la sagesse de Salomon, et il y a ici bien plus que Salomon. »

 C’est encore plus étonnant !

16é Dimanche ordinaire (B) : Venez à l’écart .Reposez vous (Marc -,30-34)

18 juillet, 2021

 Quel malheur pour vous, pasteurs ! Vous laissez périr et vous dispersez les brebis de mon pâturage – oracle du Seigneur ! C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur, le Dieu d’Israël, contre les pasteurs qui conduisent mon peuple : Vous avez dispersé mes brebis, vous les avez chassées, et vous ne vous êtes pas occupés d’elles. Eh bien ! Je vais m’occuper de vous, à cause de la malice de vos actes – oracle du Seigneur. Puis, je rassemblerai moi-même le reste de mes brebis de tous les pays où je les ai chassées. Je les ramènerai dans leur enclos, elles seront fécondes et se multiplieront. Je susciterai pour elles des pasteurs qui les conduiront ; elles ne seront plus apeurées ni effrayées, et aucune ne sera perdue – oracle du Seigneur.Voici venir des jours – oracle du Seigneur, où je susciterai pour David un Germe juste : il régnera en vrai roi, il agira avec intelligence, il exercera dans le pays le droit et la justice. En ces jours-là, Juda sera sauvé, et Israël habitera en sécurité. Voici le nom qu’on lui donnera : « Le-Seigneur-est-notre-justice. » (Jérémie 23,1-6)

  

Jérémie pleure 

Autour de lui les hommes se retrouvent sans berger  

les brebis sont apeurée éffarées  perdues

qui donc les guidera ? .

qui  donc nous guidera , ?

 

Nous avons besoin d’un berger

pour nous guider

pour nous rassembler  

un berger qui montre la chemin le vérité ,la vie   

« qui nous guidera dans ta maison Seigneur »  ?

 

Nous avons besoin d’un berger en qui nous ayons  vraiment confiance

un berger qui nous aime et que nous aimons

un berger qui nous fortifie

qui nous réveille , nous bouscule

nous donne une foi capable de dépasser des montagnes

allons debout lève toi !

courage !

**

qu’il vienne donc parmi nous ,en nous

le descendant de David que Dieu nous a promis

ce  Germe juste : qui exercera le  droit et la justice.

 et nous produirons des fruits qui demeurent ,les fruits de l’Esprit  

la joie  la miséricorde…et surtout la paix  

 

Lecture 2 : La paix  (Éphésiens 2, 13-18) 

Frères, maintenant, dans le Christ Jésus, vous qui autrefois étiez loin, vous êtes devenus proches par le sang du Christ. C’est lui, le Christ, qui est notre paix : des deux, le Juif et le païen, il a fait une seule réalité ; par sa chair crucifiée, il a détruit ce qui les séparait, le mur de la haine ; il a supprimé les prescriptions juridiques de la loi de Moïse. Ainsi, à partir des deux, le Juif et le païen, il a voulu créer en lui un seul Homme nouveau en faisant la paix, et réconcilier avec Dieu les uns et les autres en un seul corps par le moyen de la croix ; en sa personne, il a tué la haine. Il est venu annoncer la bonne nouvelle de la paix, la paix pour vous qui étiez loin, la paix pour ceux qui étaient proches. Par lui, en effet, les uns et les autres, nous avons, dans un seul Esprit, accès auprès du Père.

 

la paix et non la haine

Paul le dit aux Ephésiens qui le persécutent et qui veulent le mettre en prison

C’est dans l’amphithéâtre de la ville ou plus tard ,Marie mère de la paix sera proclamer la  mère de Dieu

 le Christ  est venu apporter la  paix ; En sa personne  il a tué la haine…..la paix pour vous qui étiez loin, la paix pour ceux qui étaient proches….la paix  pour les juifs et pour les paiens

 et Jésus le redit au cours de chaque eucharistie comme le soir du jeudi saint  

« je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre coeur ne se trouble point, et ne s’alarme point.  Vous avez entendu que je vous ai dit: Je m’en vais, et je reviens vers vous

 

1-ord-B-16é-Dimanche

 

Evangile ; Venez à l’ écart  (Marc (6, 30-34)

En ce temps-là, après leur première mission, les Apôtres se réunirent auprès de Jésus, et lui annoncèrent tout ce qu’ils avaient fait et enseigné. Il leur dit : « Venez à l’écart dans un endroit désert, et reposez-vous un peu. » De fait, ceux qui arrivaient et ceux qui partaient étaient nombreux, et l’on n’avait même pas le temps de manger. Alors, ils partirent en barque pour un endroit désert, à l’écart. Les gens les virent s’éloigner, et beaucoup comprirent leur intention. Alors, à pied, de toutes les villes, ils coururent là-bas et arrivèrent avant eux. En débarquant, Jésus vit une grande foule. Il fut saisi de compassion envers eux, parce qu’ils étaient comme des brebis sans berger. Alors, il se mit à les enseigner longuement.

 

Il revient vers nous

mais comment le trouver ,lui le bon pasteur

comment retrouver  cette paix qu’il nous offre ?

sinon dans le silence et le repos

« Venez à l’écart dans un endroit désert, et reposez-vous un peu

 

Jésus  tous les matins se retirait  dans la montagne pour prier

pour se retrouver seul à seul avec son père

dans un endroit désert

en repos avec notre père…en paix avec son père  

 « Venez à l’écart dans un endroit désert, et reposez-vous un peu

 

C’est dans le  désert au bord du Jourdain que les disciples ont d’abord rencontrer Jesus

seul à seul ,loin de la foule

ou habites Tu ?   venez et voyez  .il resterent auprès de lui ce jour là ;

 Ce fut pour eux un jour de joie et de paix

et Barthelemy ! C’est dans un jardin ,alors qu’il se reposait et qu’il était seul que Jésus lui a dit

Quand tu étais sous le figuier  je t’ai vu

le bon pasteur était chez lui .Il retrouva la paix

 

Plus tard , au pied de la croix ,Jean et les 3 Marie était silencieuses

elles ne disaient  rien

dans le silence , en priant  sur la croix  elles ont reconnus le bon berger

qui donne sa vie pour ses brebis  

 

le centurion lui même  l’a reconnue

Vraiment c’est le fis de Dieu

 

Plus tard Marie Madeleine  était comme une brebis  effarée ,perdue   

Elle vit jésus :  « Rabbouni » et  retrouva la paix

 

les  2 disciples d’Emmaus aussi étaient troublés

ils se sont retrouvés seuls avec jésus

loin de la foule

avec lui, ils ont partagé le pain  

« Reste avec nous »

 

Pierre était honteux ,blessé par  son reniement

il se retrouve  un instant , au bord du lac ,seul à seul avec Jésus

« paie  mes brebis ! »

soit un bon pasteur !

Quelle paix ! .Il était pardonné

*

A nous aussi jésus dit  

« Venez à l’écart dans un endroit désert, et reposez-vous un peu

**

« Toi ,lorsque tu veux prier, entre dans ta chambre, ferme la porte et prie ton Père qui est là, dans cet endroit secret; et ton Père, qui voit ce que tu fais en secret, te récompensera. » (Mtt6, 5)

 comme Marie

elle gardait tout cela  dans son coeur 

15é Samedi ordinaire : le pain azyme (Exode 12, 37-42)

17 juillet, 2021

En ces jours-là, les fils d’Israël partirent de la ville de Ramsès en direction de Souccoth, au nombre d’environ six cent mille sans compter les enfants. Une multitude disparate les accompagnait, ainsi qu’un immense troupeau de moutons et de bœufs. Ils firent cuire des galettes sans levain avec la pâte qu’ils avaient emportée d’Égypte et qui n’avait pas levé ; en effet, ils avaient été chassés d’Égypte sans avoir eu le temps de faire des provisions. Le séjour des fils d’Israël en Égypte avait duré quatre cent trente ans. Et c’est au bout de quatre cent trente ans, c’est en ce jour même que toutes les armées du Seigneur sortirent du pays d’Égypte. Ce fut une nuit de veille pour le Seigneur, quand il fit sortir d’Égypte les fils d’Israël ; ce doit être pour eux, de génération en génération, une nuit de veille en l’honneur du Seigneur.

 

La pâque

le passage de l’Egypte terre des esclaves à la terre  promise

de Ramses a Sukkot 

de la mort à la vie

 

Les pasteurs  

Cette fête était célébrée par les nomades qui sacrifiaient un agneau

ce sang était le signe du salut  

. On prendra du sang, que l’on mettra sur les deux montants et sur le linteau des maisons où on le mangera…..Je verrai le sang, et je passerai…vous serai sauvé

« Le sang versé pour vous et pour la multitude en rémission des péchés » 

 

1-ord-B-15é-Samedi

 

Les sédentaires

qui cultivaient la terre  commémoraient  aussi la pâque le jour de la fête des azymes

en partageant le pain sans levain

 lors de cette fête, tu diras aux enfants : “C’est à cause de ce que le Seigneur a fait pour moi, lorsque j’ai quitté l’Égypte.” ..Cette célébration sera pour toi un rappel, comme une marque sur ta main ou sur ton front.(13,8)

 Le pain sans levain c’est le pain des pauvres

qui prennent les grains de blé dans leurs mains

avec humilité ,les yeux baissés

en remerciant le Seigneur pour toutes les grâces reçues

c’est déjà le pain eucharistique ,l’hostie qui nous est offerte

 

Les premiers nés

La Pâque était encore célébrée par les jeunes parents  le jour de la naissance de leur premier né

comme le firent Marie et Joseph

car cet enfant  n’est  pas mort le jour des innocents   

lorsque tes enfants, dans l’avenir, te demanderont : “Pourquoi fait-on cela ?”, tu leur répondras : Le pharaon refusait obstinément de nous laisser partir ; alors le Seigneur fit mourir tous les premiers-nés d’Égypte, Voilà pourquoi , je rachète tout garçon premier-né.” (13,15)

**

Ces sacrifices seront pour toi un rappel, comme une marque sur ta main ou sur ton front. Ils vous rappelleront que le Seigneur nous a fait sortir d’Égypte grâce à sa puissance irrésistible. »(13,16)

 Tout cela était prévu  de tout temps par le Seigneur

 « Merveille ! merveille ! que fit pour nous le Seigneur »

 

A la fin de chaque eucharistie on disait

« Ite missa est »

« allez le dire dans le monde entier »

la ceinture aux reins, les sandales aux pieds, le bâton à la main

** 

Matthieu (12, 14-21)

En ce temps-là, une fois sortis de la synagogue, les pharisiens se réunirent en conseil contre Jésus pour voir comment le faire périr. Jésus, l’ayant appris, se retira de là ; beaucoup de gens le suivirent, et il les guérit tous….… Il n’écrasera pas le roseau froissé, il n’éteindra pas la mèche qui faiblit, jusqu’à ce qu’il ait fait triompher le jugement. Les nations mettront en son nom leur espérance.

 

-

 

15é Vendredi ordinaire : Le sang de l’Agneau sur les linteaux (Exode 12,1–14)

16 juillet, 2021

En ces jours-là, Moïse et Aaron avaient accompli toutes sortes de prodiges devant Pharaon ; mais le Seigneur avait fait en sorte que Pharaon s’obstine ; et celui-ci ne laissa pas les fils d’Israël sortir de son pays.Dans le pays d’Égypte, le Seigneur dit à Moïse et à son frère Aaron : « Ce mois-ci sera pour vous le premier des mois, il marquera pour vous le commencement de l’année. Parlez ainsi à toute la communauté d’Israël : le dix de ce mois, que l’on prenne un agneau par famille, un agneau par maison. Si la maisonnée est trop peu nombreuse pour un agneau, elle le prendra avec son voisin le plus proche, selon le nombre des personnes. Vous choisirez l’agneau d’après ce que chacun peut manger. Ce sera une bête sans défaut, un mâle, de l’année. Vous prendrez un agneau ou un chevreau. Vous le garderez jusqu’au quatorzième jour du mois. Dans toute l’assemblée de la communauté d’Israël, on l’immolera au coucher du soleil. On prendra du sang, que l’on mettra sur les deux montants et sur le linteau des maisons où on le mangera. On mangera sa chair cette nuit-là, on la mangera rôtie au feu, avec des pains sans levain et des herbes amères. Vous n’en mangerez aucun morceau qui soit à moitié cuit ou qui soit bouilli ; tout sera rôti au feu, y compris la tête, les jarrets et les entrailles. Vous n’en garderez rien pour le lendemain ; ce qui resterait pour le lendemain, vous le détruirez en le brûlant. Vous mangerez ainsi : la ceinture aux reins, les sandales aux pieds, le bâton à la main. Vous mangerez en toute hâte : c’est la Pâque du Seigneur. Je traverserai le pays d’Égypte, cette nuit-là ; je frapperai tout premier-né au pays d’Égypte, depuis les hommes jusqu’au bétail. Contre tous les dieux de l’Égypte j’exercerai mes jugements : Je suis le Seigneur. Le sang sera pour vous un signe, sur les maisons où vous serez. Je verrai le sang, et je passerai : vous ne serez pas atteints par le fléau dont je frapperai le pays d’Égypte. Ce jour-là sera pour vous un mémorial. Vous en ferez pour le Seigneur une fête de pèlerinage. C’est un décret perpétuel : d’âge en âge vous

 

La Pâque

Le passage de la mort à la résurrection

de l’esclavage à la liberté  

de l’Egypte à la terre promise

 

L’Egypte

Un monde où des milliers d’esclaves passent leur vie à bâtir un monde éphémère avec des briques en argile

Un monde gouverné par un pharaon qui se prend pour un Dieu et qui par 10 fois ne permet pas les fils d’Israel de rendre un culte à Dieu ,le Dieu du buisson ardent ,malgré les 10 plaies

Laisse partir mon peuple pour qu’il puisse me rendre un culte.’ 

 Cliquez ICI

Un monde sans Dieu

c’est  un monde qui va mourir

 je frapperai le pays d’Égypte.

 

1-ord-B-15é-Vendredi

 

Le sang de l’agneau sur les linteaux

Les Hébreux  (ce mot veut dire les poussiéreux )

Les hébreux vont rendre ce culte.

Ils vont manger l’agneau en famille , dans la nuit  

. On prendra du sang, que l’on mettra sur les deux montants et sur le linteau des maisons où on le mangera…..Je verrai le sang, et je passerai : vous ne serez pas atteints par le fléau

C’est le sang de l’Agneau  de Dieu qui enlève les péchés  du monde  

le vrai  passage de la mort à la vie

 

Ils mangeront aussi  du pain sans levain

en famille

comme le jour du jeudi saint

comme à chaque eucharistie

c’est le passage de la mort à la vie

de ceux qui ont la foi

et rendent un culte à Yahweh ,

le Dieu du buisson adent  

**

Un départ

c’est aussi le jour du départ

pour une longue marche qui  va durer 40 ans  pour les Hébreux

la ceinture aux reins, les sandales aux pieds, le bâton à la main

 

et pour nous, toute un vie

Tenez-vous donc prêts : ayez la vérité comme ceinture autour de la taille ; portez la droiture comme cuirasse ; mettez comme chaussures à vos pieds le zèle à annoncer la bonne nouvelle de la paix. Prenez toujours la foi comme bouclier recevez le salut comme casque et la parole de Dieu comme épée donnée par l’Esprit saint (Eph 6,14)

C’est le chemin de la liberté ,de le vérité ,de la justice

**

Evangile :Le Fils de l’homme est maître du sabbat » (Mtt12, 1-8)

 En ce temps-là, un jour de sabbat, Jésus vint à passer à travers les champs de blé ; ses disciples eurent faim et ils se mirent à arracher des épis et à les manger. Voyant cela, les pharisiens lui dirent : « Voilà que tes disciples font ce qu’il n’est pas permis de faire le jour du sabbat ! » Mais il leur dit : « N’avez-vous pas lu ce que fit David, quand il eut faim, lui et ceux qui l’accompagnaient ? Il entra dans la maison de Dieu, et ils mangèrent les pains de l’offrande ; or, ni lui ni les autres n’avaient le droit d’en manger, mais seulement les prêtres. Ou bien encore, n’avez-vous pas lu dans la Loi que le jour du sabbat, les prêtres, dans le Temple, manquent au repos du sabbat sans commettre de faute ? Or, je vous le dis : il y a ici plus grand que le Temple. Si vous aviez compris ce que signifie : Je veux la miséricorde, non le sacrifice, vous n’auriez pas condamné ceux qui n’ont pas commis de faute. En effet, le Fils de l’homme est maître du sabbat. »

 

André Clot : Soliman le magnifique

15 juillet, 2021

André Clot commence son livre par un affirmation / La lutte contre les chrétiens  sera toujours pour l’empire ottoman d’une importance vitale .Le jour où elle s’arrêtera ,son déclin commencera (p 23)

 

A l’aube du beau siècle

En 1362  Murad 1é commence sa lutte contre les Balkans 

En juin 1389 ,il écrase l’armée serbe ; Les turcs occupent désormais les Balkans .Ils y resteront  plus de 5 siècles (p25)

Bayezid « la foudre » poursuit  la conquête ,mais ils doit s’affronter en 1402 à Tamerlan  à Ankara , au  cœur d’Anatolie.. L’armée de Bayezid est détruite ,le sultan est prisonnier (p26)

L’expansion reprend avec Mehmet 1er

En 1453 Mehmed II , la plus puissante  figure de l’histoire de  la Turquie avec Soliman ,occupe Constantinople  

Cliquez ICI

Mieux vaut voir régner à Constantinople  ,le turban des turcs  que la mitre des latins (P27)

 

Soliman

Cliquez ICI  

Les 8 années de règne de son père Selim Ier   avaient été  une longue  terreur ..  Très intelligent ,très cultivé ,audacieux  et politicien  habile , sa facilité  de faire trancher  les têtes est sans exemple ..Il a fait exécuter tous les males des sa famille ,Soliman exepté …Après ce long bain des sang  ,les premiers  actes de clémence de Soliman  apparurent comme « la  rosée céleste  sur une terre ensoleillée(  (p51)

le nouveau sultan  est un pieux  musulman  exempt de tout fanatisme ..tolérant  envers les Chrétiens…C’est un sage ; Son nom n’est il pas celui du fils de David ?

 

L’ennemi : Charles Quint

Selim  avait laissé à Soliman , l’armée la plus puissante de son temps (p53)

D’un côté   Soliman voit l’Europe dirigée par des souverains forts et qui rêvent de le détruire,  de l’autre Charles Quint  ,le  roi des princes qui attendent l’occasion de se jeter sur le Turc pour le repousser en Asie  (p56)

 Dès le mois d’aout 1521 Soliman prend l’initiative. Il occupe Belgrade  

La première église de la ville fut transformée en mosquée  Soliman y récita la première prière du Vendredi (p 63)

Cliquez ICI 

 En 1522 ,les chevaliers de saint jean  sont chassés  de Rhodes

c’est l’artillerie qui donna la supériorité aux ottomans sur le monde islamique …Les  ottomans resteront longtemps à la pointe de la technique militaire (p70)

Cliquez ICI 

Face à cette puissance formidable pour son temps ,les chrétiens n’ont que des troupes mal armées (p72)

 

Ibrahim Pacha (né en1493)

Un Grec  un  grec…  un jeune esclave

Soliman le prit en amitié et le choisit comme grand vizir (p 73)

Les  chroniqueurs le  surnommeront « Makbul » (le favoris)

Personne n’avait jamais vu une  pareille intimité entre  le sultan et un esclave 74

suite à des révolte  en Syrie et en Egypte  qui a su réprimé  Ibrahim  en quelques mois s’était revele un grand politique et un grand serviteur de letat

pendant 13 ans ,Soliman  aura une totale confiance en lui

 Cliquez ICI 

 

La splendeur

A l’avènement de Sah Tahmasp ,Soliman avait adressé  au nouvel empereur de l’Iran   une lettre de félicitation qui en disait long sur l’immense orgueil  qui l’habitait ,lui  « l’ombre de Dieu sur la terre »

Il lui écrivait : « S dans la nature corrompu par l’erreur ,il restait seulement une étincelle d’honneur et de zèle ,depuis longtemps tu aurais disparu … (p 78)

Cliquez ICI 

 

12345...688