Présentation

20 septembre, 2008

 

L »évangile oui et oui !

avec en plus les commentaires des exégètes modernes

Les religions en général, et les églises chrétiennes en particulier  reprèsentent parfois un piège pour les passionnés de vérité

Nous sommes trop souvent piégés par un « prêt à penser « qu’on nous a inculqué depuis notre enfance

Sans cesse il faut se remettre en question ,s’interroger sur nos croyances

1) Dans ce blog je voudrais d’abord partager  l’etat de ma recherche personnelle en partant des évangiles et en étudiant  l’histoire des églises, sans polémiques ,mais avec un coeur sincère

2) et tout en ayant un regard critique mais constructif sur ma propre religion ,je tiens à tendre la main aux croyants de toutes les autres religions .Car finalement il n’y a qu’un seul Dieu et tous les croyants sincéres sont  profondement respectables.

3) Une partie importante de mon blog est aussi consacrée  à l’art contemprain qui justement nous aide à penser autrement et  à faire « tabula rasa » sur toutes nos idées préconcues et souvent irrationnelles 

4) Enfin je cite une série de personnages ,des chercheurs de verités  tels des gnostiques des alchimistes,des   philosophes , des utopistes qui nous aident aussi à DE-PENSER ou à penser autrement

Sinan Antoon : Seul le grenadier

26 février, 2020

Sinan Antoon né à Bagdad en 1967 ,d’un père irakien et d’une mère américaine.

Cliquez ICI

il a publié son 2é roman « seul le grenadier » en 2010

**

Seul le  grenadier

La vie est un passage

la mort est aussi un  passage

tout homme gouttera la mort  (p48)

En  terre d’Islam, dans le  coran ,dans les hadiths, combien de fois il est écrit que la vie est éphémère

**

Il faut respecter les morts, les préparer  à ce passage et laver les corps

avec l’eau qui sera ensuite versée au pied du « grenadier »

 Mais pourquoi la mort ?  Nous désirons tant vivre !

l’art est intrinsèquement lié à au désir  d’immortalité  car la présence  de l’homme sur terre est éphémère ;Les Mésopotamiens  qui nous ont précédés  dans la vallée du Tigre et de l’Euphrate  ont été des pionniers pour avoir pose ces questions dans leurs légendes et l’épopée de Gilgamesh (p56)

** 

Ce désir d’immortalité  et de liberté , est  inscrit dans le monument sculpté par Jawad Salim  sur la place Tahir à Bagdad

 Cliquez ICI

**

Ce désir de tendresse d’amour  est chanté par le si populaire  Nazim al ghazali

 Cliquez ICI 

**

mais l’homme est parfois si solitaire  

 l’homme qui marche » selon Giacometti m’a paru si solitaire et si triste,  Plongé dans l’inconnu ,il part de l’inconnu  pour aller vers l’inconnu  (p8o)

 **

Spécialement en Irak

depuis 1989  quand commença la guerre ave l’Iran 

puis en 1991  quand Saddam a voulu s’emparer  du Koweit

puis  en 2003  quand Saddam fut abattu

Cliquez ICI   

et encore maintenant toujours et toujours

Cliquez ICI   

Mercredi des Cendres 2020 Mtt(6, 1-18)

26 février, 2020

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ce que vous faites pour devenir des justes, évitez de l’accomplir devant les hommes pour vous faire remarquer. Sinon, il n’y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux.Ainsi, quand tu fais l’aumône, ne fais pas sonner la trompette devant toi, comme les hypocrites qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra. Et quand vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites : ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et aux carrefours pour bien se montrer aux hommes quand ils prient. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu pries, retire-toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu, comme les hypocrites : ils prennent une mine défaite pour bien montrer aux hommes qu’ils jeûnent. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ; ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement de ton Père qui est présent au plus secret ; ton Père qui voit au plus secret te le rendra. »

 

2020-mercredi-des-cendres

 

Carême

40 jours  non pour faire pénitence

mais 40 jours pour revivre avec le Christ

mort et ressuscité

**

C’est la leçon que nous donne le pape François dans son message de carême pour cette année 2020

Cliquez ICI  

 Chers frères et sœurs  ,Cette année encore, le Seigneur nous accorde un temps favorable pour nous préparer à célébrer avec un cœur renouvelé le grand Mystère de la mort et de la résurrection de Jésus, pierre angulaire de la vie chrétienne personnelle et communautaire.

… Celui qui croit en cette  résurrection,  revit

 En revanche, si nous écoutons la voix envoûtante du “père du mensonge” (cf. Jn 8, 45), nous risquons de sombrer dans l’abîme du non-sens, de vivre l’enfer dès ici-bas sur terre, comme en témoignent malheureusement de nombreux événements dramatiques de l’expérience humaine personnelle et collective.

 En ce Carême de l’année 2020, je voudrais donc étendre à tous les chrétiens ce que j’ai déjà écrit aux jeunes dans l’Exhortation Apostolique Christus vivit: « Regarde les bras ouverts du Christ crucifié, laisse-toi sauver encore et encore.

Cliquez   ICI

**

La prière

Un dialogue cœur à cœur, d’ami à ami.

Avant d’être un devoir, elle exprime le besoin de correspondre à l’amour de Dieu qui nous précède et nous soutient toujours.

nous laisser  creuser par la parole de dieu  

qu’elle creuse en nous jusqu’à réussir à entamer la dureté de notre cœur, afin de le convertir toujours plus à lui et à sa volonté.

…un dialogue passionné avec Dieu

c’et indispensable ..vital ..sans Dieu nous ne pouvons rien

Seul l’Esprit Saint  bouleverse le monde

**

Jeûner.. faire l’aumône (Mtt 6 )

Certes à notre niveau, faisons des gestes de bonne volonté

des gestes de charité  envers nos plus proches  

mais ne nous leurrons pas

ne soyons pas des pharisiens qui ont bonne conscience

ne soyons pas des hypocrites

**

Le partage dans la charité rend l’homme plus humain, alors que l’accumulation risque de l’abrutir, en l’enfermant dans son propre égoïsme. Nous pouvons et nous devons aller encore plus loin, compte tenu des dimensions structurelles de l’économie.

 le pape veut du concret

pas des mots

 pas de bonnes intentions

il veut que cela bouge

**

C’est pourquoi, en ce Carême 2020, du 26 au 28 mars, j’ai convoqué à Assise de jeunes économistes, entrepreneurs et porteurs de changement, dans le but de contribuer à l’esquisse d’une économie plus juste et plus inclusive que l’actuelle

Cliquez ICI

Du 26 au 28 mars prochain, plus de 2000 économistes et entrepreneurs de moins de 35 ans sont donc  attendus à Assise pour participer à  cet évènement

Cliquez ICI

**

 Que ce caréme se poursuive ensuite par plus de justice  et d’amour dans le monde

. C’est ainsi que nous pourrons devenir ce que le Christ dit de ses disciples : sel de la terre e lumière du monde (cf. Mt 5, 13-14).

Sinan Antoon : Seul le grenadier (2)

25 février, 2020

En Irak depuis 1989 que de guerres !

Sinan Antoon n’en peut plus  à force d’en parler dans son roman «  Seul le grenadier »  

**

Quelle tristesse !

Le bombardement du musée archéologique  et de l’académie  des beaux arts

cela m’ a semble étrange que l’académie des beaux arts ait constitué une cible stratégique pour l’aviation américaine

p 128ss 

Cliquez ICI

**

Le monument al Shaheed

érigé à la gloire des soldats irakiens morts dans la guerre contre l’Iran …nous approchions de la coupole fendue du monument, couleur bleu ciel,  nous avions l’impression qu’elle s’ouvrait et se refermait…    Nous étions émerveillés par cette œuvre …..

les Américains avaient occupé les lieux pour en faire une caserne (p 169)

Cliquez ICI

**

l’élève est parti..  le maitre est là

l’élève  c’était Saddam

Le maitre  ce sont les américains  

**

et maintenant ,il y en a qui veulent  décapiter le calife abbasside Abou Jaafar al mansour  fondateur de la ville p 182

Cliquez ICI 

**

et maintenant les religieux sont de retour

En 2003 le quartier de « thawra »  le quartier des communistes est devenu le quartier de Moqtada al sadr  le puissant  iman chiite  ( p 161) 

Cliquez ICI 

Chiites  contre sunnites

ils ont détruits la mosquée  al Askari (p231)

Cliquez ICI 

7é Mardi ordinaire : Reconnaissez vote misère (Jc 4, 1-10)

25 février, 2020

Bien-aimés, d’où viennent les guerres, d’où viennent les conflits entre vous ? N’est-ce pas justement de tous ces désirs qui mènent leur combat en vous-mêmes ? Vous êtes pleins de convoitises et vous n’obtenez rien, alors vous tuez ; vous êtes jaloux et vous n’arrivez pas à vos fins, alors vous entrez en conflit et vous faites la guerre. Vous n’obtenez rien parce que vous ne demandez pas ; vous demandez, mais vous ne recevez rien ; en effet, vos demandes sont mauvaises, puisque c’est pour tout dépenser en plaisirs. Adultères que vous êtes ! Ne savez-vous pas que l’amour pour le monde rend ennemi de Dieu ? Donc celui qui veut être ami du monde se pose en ennemi de Dieu. Ou bien pensez-vous que l’Écriture parle pour rien quand elle dit : Dieu veille jalousement sur l’Esprit qu’il a fait habiter en nous ? Dieu ne nous donne-t-il pas une grâce plus grande encore ? C’est ce que dit l’Écriture : Dieu s’oppose aux orgueilleux, aux humbles il accorde sa grâce.Soumettez-vous donc à Dieu, et résistez au diable : il s’enfuira loin de vous. Approchez-vous de Dieu, et lui s’approchera de vous. Pécheurs, enlevez la souillure de vos mains ; esprits doubles, purifiez vos cœurs. Reconnaissez votre misère, prenez le deuil et pleurez ; que votre rire se change en deuil et votre joie en accablement. Abaissez-vous devant le Seigneur, et il vous élèvera.

**

Dimanche dernier on a terminé la lecture du sermon sur la montagne

Soyez parfait comme vote père est  parfait …aimer nos ennemis

est ce possible ?

 

Jc-Reconnaissez-votre-misèr

 

Soyons humbles

Bienheureux les pauvres ,les doux, les pacifiques

Soyons vrai

Avouons !  Regardons nous !

connaissons nous !

Tous ,nous sommes envieux jaloux

attachés aux biens terrestres  plutôt  qu’à Dieu

**

Même quand nous prions ..demandons nous à faire la volonté de Dieu ?

Ne savez-vous pas que l’amour pour le monde rend ennemi de Dieu.. celui qui veut être ami du monde se pose en ennemi de Dieu.

**

Soyons humbles

aux humbles il accorde sa grâce.

aux humbles il donne son Esprit

l’Esprit qu’il a fait habiter en nous ?

aux humbles ,il donne sa grâce ,son pardon

 Dieu ne nous donne-t-il pas une grâce plus grande encore ?

Il est en nous

Approchez-vous de Dieu, et lui s’approchera de vous.

**

soumettez vous

(obeir = ob audire  =être à l’écoute  de Dieu)

résister  au diable

 (le diable est celui qui divise )

 purifiez vos cœurs…Abaissez-vous devant le Seigneur, et il vous élèvera.

**

Evangile   : Les enfants  Marc (9, 30-37)

Ils arrivèrent à Capharnaüm, et, une fois à la maison, Jésus leur demanda : « De quoi discutiez-vous en chemin ? » Ils se taisaient, car, en chemin, ils avaient discuté entre eux pour savoir qui était le plus grand. S’étant assis, Jésus appela les Douze et leur dit : « Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous. » Prenant alors un enfant, il le plaça au milieu d’eux, l’embrassa, et leur dit : « Quiconque accueille en mon nom un enfant comme celui-ci, c’est moi qu’il accueille. Et celui qui m’accueille, ce n’est pas moi qu’il accueille, mais Celui qui m’a envoyé. »

 Redevenir des enfants

joyeux, confiants

humbles

**

C’est ce que nous dit le pape  François dans son exhortation apostolique« Christus vivit »

 Cliquez ICI

Il s’adresse au jeunes mais aussi à nous tous

Soyons joyeux confiant  …accueillons l’enfant  qui est en nous  

**

Le pape veut réunir le 14 mai 2020

une grande assemblée avec des laîcs ,..des hommes politiques..

pour rédiger  un pacte éducatif  

Comment  éduquer les jeunes pour construire un monde meilleur

 Cliquez ICI   

 

Christus Vivit (ch 2) : Jésus Christ toujours jeune

24 février, 2020

 La jeunesse de Jésus

Le Seigneur « rendit l’esprit » (Mt 27, 50) sur une croix, alors qu’il avait un peu plus de trente ans (cf. Lc 3, 23). Il est important de prendre conscience du fait que Jésus était un jeune.

Les dernières images de l’enfant Jésus sont celles d’un petit réfugié en Égypte (cf. Mt 2, 14-15) et ensuite celle d’un rapatrié à Nazareth (cf. Mt 2, 19-23).

 Les premières images de Jésus, jeune adulte, sont celles qui nous le présentent dans la foule près des bords du Jourdain, pour se faire baptiser par son cousin Jean-Baptiste, comme l’un parmi tant d’autres de son peuple (cf. Mt 3, 13-17).

’Evangile dit que son baptême a été source de la joie et de la satisfaction du Père : « Tu es mon fils [bien-aimé] » (Lc 3, 22).

Tout jeune est ainsi invité, lorsqu’il se sent appelé à accomplir une mission sur cette terre, à reconnaître en lui-même ces mêmes paroles que Dieu le Père lui dit : “Tu es mon fils bien-aimé”.

Jésus en pleine adolescence. Il est dit qu’il leur “était soumis” (cf. Lc 2, 51), car il ne reniait pas sa famille.

 il « croissait en sagesse, en taille et en grâce devant Dieu et devant les hommes » (Lc 2, 52). C’est-à-dire qu’il  approfondissait sa relation avec le Père et avec les autres…. « Ne saviez-vous pas que je dois être dans la maison de mon Père ? » (Lc 2, 49).

 Toutefois, il ne faut pas penser que Jésus était un adolescent solitaire ou un jeune enfermé sur lui-même. Sa relation avec les gens était celle d’un jeune qui partageait toute la vie d’une famille bien intégrée dans le peuple. Il a appris le travail de son père et l’a ensuite remplacé comme charpentier. C’est pourquoi on l’appelle une fois dans l’Evangile « le fils du charpentier » (Mt 13,55),

 et une autre fois simplement « le charpentier » (Mc 6,3). Ce détail montre qu’il était un jeune homme ordinaire de son peuple, qui entretenait des relations normales. Personne ne le considérait comme un jeune étrange ou séparé des autres. C’est précisément pourquoi, lorsque Jésus a commencé à prêcher, les gens ne s’expliquaient pas d’où il tirait cette sagesse : « N’est-il pas le fils de Joseph, celui-là ? » (Lc 4, 22).

 Le fait est que « Jésus n’a pas grandi non plus dans une relation fermée et exclusive avec Marie et Joseph, mais se déplaçait volontiers dans la famille élargie incluant parents et amis ».[8] Nous comprenons ainsi pourquoi, revenant de pèlerinage à Jérusalem, ses parents avaient l’esprit tranquille en pensant que le garçon de douze ans (cf. Lc 2, 42) marchait librement avec les autres, même s’ils ne l’avaient pas vu de toute la journée : « Le croyant dans la caravane, ils firent une journée de chemin » (Lc 2, 44). Certainement – pensaient-ils – Jésus était là, allant et venant parmi les gens, plaisantant avec les autres jeunes de son âge, écoutant les récits des adultes et partageant les joies et les tristesses de la caravane. Le terme grec utilisé par Luc pour désigner la caravane des pèlerins – synodia – indique précisément cette communauté en marche dont la Sainte Famille fait partie. Grâce à la confiance de ses parents, Jésus se déplace librement et apprend à marcher avec tous les autres.

Sa jeunesse nous éclaire

le jeune doit  mûrir dans la relation avec le Père,  être conscient d’être membre de la famille et du peuple, se disposer à être comblé de l’Esprit

et à être conduit pour réaliser la mission que Dieu confie, sa propre vocation.

Rien de cela ne devrait être ignoré dans la pastorale des jeunes, pour qu’on ne crée pas des projets qui isolent les jeunes de la famille et du monde, ou qui les transforment en une minorité sélectionnée et préservée de toute contagion. Nous avons plutôt besoin de projets qui les fortifient, les accompagnent et les lancent vers la rencontre avec les autres, vers le service généreux, vers la mission.

 Vous les jeunes, Jésus ne vous éclaire pas de loin ou du dehors, mais dans votre jeunesse même qu’il partage avec vous. Il est très important de contempler le Jésus jeune que nous montrent les Evangiles, car il a été vraiment l’un de vous, et en lui on peut reconnaître beaucoup de caractéristiques des cœurs jeunes.

Nous le voyons, par exemple, à travers les caractéristiques suivantes : « Jésus a eu une confiance inconditionnelle dans le Père, il a pris soin de l’amitié avec ses disciples et, même dans les moments de crise, il y est resté fidèle. Il a manifesté une profonde compassion à l’égard des plus faibles, spécialement des pauvres, des malades, des pécheurs et des exclus. Il a eu le courage d’affronter les autorités religieuses et politiques de son temps; il a fait l’expérience d’être incompris et rejeté ; il a éprouvé la peur de la souffrance et connu la fragilité dans la Passion ; il a tourné son regard vers l’avenir, en se remettant entre les mains sûres du Père et en se confiant à la force de l’Esprit. En Jésus, tous les jeunes peuvent se retrouver »

 Par ailleurs, Jésus est ressuscité et il veut nous faire participer à la nouveauté de sa résurrection. Il est la vraie jeunesse d’un monde vieilli, et il est aussi la jeunesse d’un univers qui attend, « en travail d’enfantement » (Rm 8, 22), d’être revêtu de sa lumière et de sa vie.

 Dans deux curieux détails de l’Evangile de Marc, on peut remarquer l’appel à la vraie jeunesse des ressuscités. D’une part, dans la passion du Seigneur, apparaît un jeune peureux qui a essayé de suivre Jésus mais qui a fui nu (cf. Mc 14, 51-52), un jeune qui n’a pas eu la force de tout risquer pour suivre le Seigneur. En revanche, près du tombeau vide, nous voyons un jeune « vêtu d’une robe blanche » (Mc 16, 5) qui invitait à se départir de la peur et qui annonçait la joie de la résurrection (cf. Mc 16, 6-7).

 Le Seigneur nous appelle à allumer des étoiles dans la nuit d’autres jeunes, il nous invite à regarder les vrais astres, ces signes si variés qu’il nous donne pour que nous ne restions pas figés, mais imitions le semeur qui les regardait pour pouvoir labourer son champ. Dieu allume pour nous des étoiles pour que nous continuions à marcher : « Les étoiles brillent à leur poste, joyeuses : les appelle-t-il, elles répondent : Nous voici ! » (Ba 3, 34-35). Mais le Christ lui-même est pour nous la grande lumière d’espérance et la boussole dans notre nuit, car il est « l’étoile radieuse du matin » (Ap 22, 16).

 

7è Lundi ordinaire : Sourd et muet ((Marc 9, 14-29)

24 février, 2020

Quelqu’un dans la foule dit à jésus  « Maître, je t’ai amené mon fils, il est possédé par un esprit qui le rend muet ; cet esprit s’empare de lui n’importe où, il le jette par terre, l’enfant écume, grince des dents et devient tout raide. J’ai demandé à tes disciples d’expulser cet esprit, mais ils n’en ont pas été capables. » Prenant la parole, Jésus leur dit : « Génération incroyante, combien de temps resterai-je auprès de vous ? Combien de temps devrai-je vous supporter ? Amenez-le-moi. » On le lui amena. Dès qu’il vit Jésus, l’esprit fit entrer l’enfant en convulsions ; l’enfant tomba et se roulait par terre en écumant. Jésus interrogea le père : « Depuis combien de temps cela lui arrive-t-il ? » Il répondit : « Depuis sa petite enfance. Et souvent il l’a même jeté dans le feu ou dans l’eau pour le faire périr. Mais si tu peux quelque chose, viens à notre secours, par compassion envers nous ! » Jésus lui déclara : « Pourquoi dire : “Si tu peux”… ? Tout est possible pour celui qui croit. » Aussitôt le père de l’enfant s’écria : « Je crois ! Viens au secours de mon manque de foi ! » Jésus vit que la foule s’attroupait ; il menaça l’esprit impur, en lui disant : « Esprit qui rends muet et sourd, je te l’ordonne, sors de cet enfant et n’y rentre plus jamais ! » Ayant poussé des cris et provoqué des convulsions, l’esprit sortit. L’enfant devint comme un cadavre, de sorte que tout le monde disait : « Il est mort. » Mais Jésus, lui saisissant la main, le releva, et il se mit debout. Quand Jésus fut rentré à la maison, ses disciples l’interrogèrent en particulier : « Pourquoi est-ce que nous, nous n’avons pas réussi à l’expulser ? » Jésus leur répondit : « Cette espèce-là, rien ne peut la faire sortir, sauf la prière. »

**

 Comme l’enfant qui se roule par terre

nous sommes  bien souvent possédés  par l’Esprit sourd et muet

 

Marc-esprit-sourd 

 

Sourd

devant la détresse de nos proches

des immigrès, des pauvres

des malades  des personnes agées

qui souffrent  en peut être pas en criant …mais  en silence

**

Muet

quand il s’agit de pardonner

quand  on nous demande de  ne pas rendre la gifle

de pardonner

comme le Christ, le bon pasteur qui écoute ses brebis

comme le crucifié qui pardonne au monde entier

**

C’est impossible ?

Tout est possible pour celui qui croit. »

il faut prier

avec l’aide de l’Esprit Saint tout est possible  

« Cette espèce-là, rien ne peut la faire sortir, sauf la prière. »

** 

Lecture 1 :Jacques (3, 13-18)

la sagesse qui vient d’en haut est d’abord pure, puis pacifique, bienveillante, conciliante, pleine de miséricorde et féconde en bons fruits, sans parti pris, sans hypocrisie. C’est dans la paix qu’est semée la justice, qui donne son fruit aux artisans de la paix.

La sagesse c’est aimer

L’amour est source de paix  de bienveillance ,de justice

 On retrouve l’hymne  à la charité de saint Paul

il ne jalouse pas, il ne plastronne pas, il ne s’enfle pas d’orgueil,..il ne s’irrite pas, il n’entretient pas de rancune,
il ne se réjouit pas de l’injustice,mais il trouve sa joie dans la vérité.
Il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il endure tout.
1 Cor 13,5

 On retrouve le sermon sur  la montagne 

l’accomplissement de la loi c’est l’amour

 

Christus vivit (ch 2 ) La jeunesse de l’Eglise

23 février, 2020

Avant d’être un âge, être jeune est un état d’esprit.

Il en résulte qu’une institution si ancienne que l’Eglise peut se renouveler et se rajeunir aux diverses étapes de sa très longue histoire. En réalité, dans les moments les plus tragiques, elle sent l’appel à retourner à l’essentiel du premier amour.

En se souvenant de cette vérité, le Concile Vatican II a affirmé que « riche d’un long passé toujours vivant en elle, et marchant vers la perfection humaine dans le temps… elle est la vraie jeunesse du monde ».

 

Une Eglise qui se laisse renouveler

Elle est jeune quand elle est elle-même,

quand elle reçoit la force toujours nouvelle de la Parole de Dieu, de l’Eucharistie, de la présence du Christ et de la force de son Esprit chaque jour.

Elle est jeune quand elle est capable de retourner inlassablement à sa source.

 Mais, en même temps, nous devons oser être différents, afficher d’autres rêves que ce monde n’offre pas, témoigner de la beauté de la générosité, du service, de la pureté, du courage, du pardon, de la fidélité à sa vocation, de la prière, de la lutte pour la justice et le bien commun, de l’amour des pauvres, de l’amitié sociale.

 

Une Eglise attentive aux signes des temps

il est nécessaire que l’Eglise ne soit pas trop attentive à elle-même

 mais qu’elle reflète surtout Jésus-Christ.

 Cela implique qu’elle reconnaisse avec humilité que certaines choses concrètes doivent changer, et que pour cela il faut aussi prendre en compte la vision, voire les critiques des jeunes.

 Un nombre important de jeunes,ne demandent rien à l’Eglise …

Les scandales sexuels et économiques, .. des  prêtres qui ne comprennent pas la sensibilité des jeunes,  des  homélies mal préparées, la Parole de Dieu, mal proclamée

 le rôle passif assigné aux jeunes , les difficultés de l’Eglise à rendre raison de ses positions doctrinales et éthiques face à la société contemporaine »

 

Une eglise humble

L’Eglie e a parfois besoin de retrouver l’humilité et d’écouter simplement,

Une Eglise sur la défensive, qui n’a plus l’humilité, qui cesse d’écouter, qui ne permet pas qu’on l’interpelle, perd la jeunesse et devient un musée. Comment pourra-t-elle accueillir de cette manière les rêves de ces jeunes ?

Par exemple ,une Eglise trop craintive et trop structurée peut être continuellement critique face aux discours sur la défense des droits des femmes,  Par contre, une Eglise vivante peut réagir en prêtant attention aux revendications légitimes des femmes qui demandent plus de justice et d’égalité.

c’est la réaction d’une Eglise qui se révèle jeune et qui se laisse interpeller et stimuler par la sensibilité des jeunes.

 

Marie, la jeune femme de Nazareth

Elle est le grand modèle pour une Eglise jeune,

 Mais elle avait une âme disponible et elle a dit : « Je suis la servante du Seigneur » (Lc 1, ).

 « Le force du “oui” de Marie, une jeune, impressionne toujours

  Marie est la jeune fille à l’âme noble qui tressaille de joie (cf. Lc 1, 47), aux yeux illuminés par l’Esprit Saint qui contemple la vie avec foi et garde tout dans son cœur (cf. Lc 2, 19.51). Elle est cette femme attentive, prête à partir, qui lorsqu’elle apprend que sa cousine a besoin d’elle, ne pense pas à ses projets, mais se met en marche vers la montagne « en hâte » (Lc 1, 39).

  Et quand il faut protéger son enfant, la voilà partie avec Joseph dans un pays lointain (cf. Mt 2, 13-14).

elle reste au milieu des disciples réunis en prière dans l’attente de l’Esprit Saint (cf. Ac 1, 14). Ainsi, en sa présence, naît une Eglise jeune, avec ses Apôtres en sortie pour faire naître un monde nouveau (cf. Ac 2, 4-11).

Marie éclaire toujours notre jeunesse.

 

Des jeunes saints

 Au IIIème siècle, saint Sébastien

 Saint François d’Assise était très jeune et rempli de rêves.

Il est mort en 1226.

 Sainte Jeanne d’Arc est née en 1412. C’était une jeune paysanne qui, malgré son jeune âge, a lutté pour défendre la France contre les envahisseurs. Incomprise à cause de sa manière d’être et de vivre la foi, elle est morte sur le bûcher.

Saint Dominique Savio offrait à Marie toutes ses souffrrances. Quand saint Jean Bosco lui apprit que la sainteté suppose qu’on soit toujours joyeux, il ouvrit son cœur à une joie contagieuse. Il cherchait à être proche de ses compagnons les plus marginalisés et malades. Il est mort en 1857 à quatorze ans, en disant : “Quelle merveille je vois !”.

 Sainte Thérèse l’Enfant-Jésus est née en 1873 … 

 

7è dimanche ordinaire (A) :Soyez Parfaits (Mtt 5,38-48)

23 février, 2020

Lecture 1 :Soyez saints (Lévites 19, 1-18)

Tu leur diras : Soyez saints, car moi, le Seigneur votre Dieu, je suis saint. Tu ne haïras. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis le Seigneur. »

La sainteté c’est  l’Amour

Tu aimeras ton prochain comme toi même  

**

Lecture 2 : Ce sanctuaire c’est vous  1 Cor.(3, 16-23)

Frères, ne savez-vous pas que vous êtes un sanctuaire de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ? …le sanctuaire de Dieu est saint, et ce sanctuaire, c’est vous.  Que personne ne s’y trompe : si quelqu’un parmi vous pense être un sage à la manière d’ici-bas, qu’il devienne fou pour devenir sage. Car la sagesse de ce monde est folie devant Dieu. .. les raisonnements des sages n’ont aucune valeur !…: tout est à vous, mais vous, vous êtes au Christ, et le Christ est à Dieu.

**

La Sainteté c’est aimer Dieu ,notre père

 Écoute, Israël ! L’Éternel, notre Dieu, est le seul Éternel. Tu aimeras l’Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. »Dt -,4-5)) 

**

C’est fou ?

Nous sommes un sanctuaire 

Dieu est en nous comme ….dans le Saint des Saints  

Nous devons le louer, le chanter,  rendre grâce comma dans le temple

**

C’est fou ?

Nous sommes le corps du Christ

En Eglise …devons témoigner de sa présnec dans le monde

Ce n’est plus moi qui vit… C’est le Christ  qui vit en moi

 **

C’est fou !

mais telle est la sagesse de Dieu

il nous veut grand

il veut notre bonheur

 

7è-Dimanche-ordinaire--A

 

Evangile : Soyez Parfaits  Mtt(5, 38-48)

Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. »

 C’est la conclusion du sermon de la montagne

Parfait c’est-à-dire

Humble doux …pacifique

Bienheureux les  pauvres

Aimer  nos ennemis

Ne pas rendre la gifle

Ne pas condamner 

Avec la force de l’Esprit  Sain

 et justifié par le sang du Christ sur la croix  

 **

Alors nous serons grands

Alors nous serons heureux

Des vrais fils  de Dieu !

 Que du bonheur !  

 

Christus vivit (Ch3) : Jeunes d’aujourd’hui

22 février, 2020

Les temps changent : Comment sont les jeunes aujourd’hui, ?

  Le cœur de chaque jeune doit être considéré comme une “terre sacrée”, porteuse de semences de vie divine devant lesquelles nous devons “nous déchausser” pour pouvoir nous approcher et entrer en profondeur dans le Mystère. 

 Une pluralité des jeunesses … 

Des  pays ont beaucoup de jeunes et d’autres ont un taux de natalité très bas. .

Des pays  sont christianisés  depuis longtemps..

ailleurs les  chrétiens sont minoritaires et récents  ou persécutés »

Des jeunes ont accès  au « monde  numérique » ; D’autres vivent en marge de la société ou dans le monde rural,

En réalité, “la jeunesse” n’existe pas ; il y a des jeunes avec leurs vies concrètes. Dans le monde actuel, marqué par les progrès, beaucoup de ces vies sont exposées à la souffrance et à la manipulation.

Une jeunesse dans un monde en crise

une jeunesse dans un monde violent  : enlèvements, extorsions, criminalité organisée, traite d’êtres humains, esclavage et exploitation sexuelle, viols de guerre, etc.

  une jeunesse persecutée  à cause de leur foi, qui a du mal à trouver un emploi dans leur société et subissent différents types de persécutions, pouvant aller jusqu’à la mort.

 une jeunesse  obligée  de vivre  en perpétrant des crimes et des violences : enfants soldats, bandes armées et criminelles, trafic de drogue, terrorisme, etc.

 une jeunesse endoctrinée  instrumentalisés et utilisés comme chair à canon ou comme une force de choc pour détruire, intimider ou ridiculiser les autres.

.Rappelons la situation difficile d’adolescentes et de jeunes filles qui se trouvent enceintes, la plaie de l’avortement, de même que la diffusion du VIH, les diverses formes de dépendance (drogues, jeux de hasard, pornographie, etc.) et la situation des enfants et des jeunes de la rue, qui n’ont ni maison, ni famille, ni ressources économiques

 Ai-je appris à pleurer ? Ai-je appris à pleurer quand je vois un enfant qui a faim, un enfant drogué dans la rue, un enfant sans maison, un enfant abandonné, un enfant abusé, un enfant celui qui pleure parce qu’il voudrait avoir quelque chose de plus ? .

 **

Les conflits intergénérationnels

Certains jeunes « ressentent les traditions familiales comme opprimantes et les fuient sous l’impulsion d’une culture mondialisée qui, parfois, leur ôte tout point de référence.

  Dans d’autres parties du monde, en revanche, il n’y a pas de véritable conflit intergénérationnel entre jeunes et adultes, mais ceux-ci s’ignorent réciproquement.

Parfois les adultes adoptent des styles juvéniles, inversant ainsi le rapport entre les générations.

 la morale sexuelle tend très souvent à être « une cause fréquente d’incompréhension et d’éloignement par rapport à l’Eglise,

 

Desirs

Chez certains jeunes,  nous pourrons entrevoir un rêve de fraternité,

Chez d’autres, nous observons une sensibilité artistique spéciale,

ou une recherche d’harmonie avec la nature.

Chez d’autres, un grand besoin de communication.

Chez beaucoup d’entre eux, un profond désir d’une vie différente.

 

Le monde numérique

Un monde largement numérisée, qui influence profondément

les notions de temps et d’espace,

la perception de soi, des autres et du monde,

la façon de communiquer, d’apprendre, de s’informer et d’entrer en relation avec les autres.

  Un monde qui tend à privilégier l’image par rapport à l’écoute et à la lecture

 Un monde de solitude, de manipulation, d’exploitation et de violence, jusqu’au ‘dark web’

.Un monde qui nous expose au risque de dépendance, d’isolement ,de perte de contact avec la réalité concrète, entravant ainsi le développement d’authentiques relations interpersonnelles.

 Un monde parfois violent…un canal de diffusion de la pornographie et d’exploitation des personnes à des fins sexuelles ou par le biais des jeux de hasard »

 Un monde  où se jouent  de gigantesques intérêts économiques

Un monde  capable de mettre en place des formes de contrôle aussi subtiles qu’envahissantes, créant des mécanismes de manipulation des consciences et des processus démocratiques

 Un monde qui privilégie  la rencontre entre les personnes qui pensent d’une même façon,

 empêchant de faire se confronter les différences.

 Ces circuits fermés facilitent la diffusion de fausses informations et de fausses nouvelles, fomentant les préjugés et la haine.

 La prolifération des fake news est l’expression d’une culture qui a perdu le sens de la vérité  La réputation des personnes est mise en danger par des procès sommaires online. Le phénomène concerne aussi l’Eglise et ses pasteurs ».

 L’immersion dans le monde virtuel a favorisé une sorte de “migration numérique”, c’est-à-dire un éloignement de la famille ainsi que des valeurs culturelles et religieuses,…

 Il y a des jeunes qui sont aussi créatifs, dans cet environnement.

des jeunes capables ,d’utiliser ces nouvelles techniques  pour transmettre l’Evangile, et pour communiquer valeurs et beauté.

des jeunes qui ne  tombent  pas dans les pièges  des puissants qui  rendent toxicodépendant et esclave de leurs intérêts.

Jeunes ! Ose être davantage,. Ainsi, tu ne seras pas une photocopie. Tu seras pleinement toi-même.

  Les migrants

 

Je demande en particulier aux jeunes de ne pas se laisser enrôler dans les réseaux de ceux qui veulent les opposer à d’autres jeunes qui arrivent dans leurs pays, en les présentant comme des êtres dangereux et comme s’ils n’étaient pas dotés de la même dignité inaliénable propre à chaque être humain.

La Chaire de Saint Pierre Mtt.(16,13-129)

22 février, 2020

Jésus dit  à ses disciples : « vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Alors Simon-Pierre prit la parole et dit : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! » Prenant la parole à son tour, Jésus lui dit : « Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle. Je te donnerai les clés du royaume des Cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. »

** 

Pierre  

Un pécheur un peu gauche …rustique

moins riche que les Zébédée

Pas aussi brillant que Paul,l’élève de Gamaliel  

ou que Jacques « le frère de  Jésus »

**

Généreux mais  lent à comprendre

Impulsif ,il trahit  

Emotif il pleure

 **

Et c’est lui que Jésus choisit pour fonder son église

Décidément

Nos  pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes. (Mtt 6,23)

Les derniers  seront les premiers  

Mystère de Dieu !

 

Chaire-de-saint-Piarre

Vrai !

Nos papes assis sur la chaire de Rome

n’ont pas toujours été très brillants

Les papes des croisades  

Les papes d’Avignon

Les papes de la renaissance …

 Mais l’église est toujours là

**

Confiance et liberté

Je te donnerai les clés du royaume des Cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. »

Des papes faibles

Des hommes  …des petits

Dieu leur fait confiance

Il leur donne les clés du royaume

les laisse prendre des décisions  

Mystère de Dieu ! mystère de sa confiance

Mystère d’amour

 **

mais  Dieu notre pére : abba

envoie son Esprit

et l’église est toujours  là

12345...644