Présentation

20 septembre, 2008

 

L »évangile oui et oui !

avec en plus les commentaires des exégètes modernes

Les religions en général, et les églises chrétiennes en particulier  reprèsentent parfois un piège pour les passionnés de vérité

Nous sommes trop souvent piégés par un « prêt à penser « qu’on nous a inculqué depuis notre enfance

Sans cesse il faut se remettre en question ,s’interroger sur nos croyances

1) Dans ce blog je voudrais d’abord partager  l’etat de ma recherche personnelle en partant des évangiles et en étudiant  l’histoire des églises, sans polémiques ,mais avec un coeur sincère

2) et tout en ayant un regard critique mais constructif sur ma propre religion ,je tiens à tendre la main aux croyants de toutes les autres religions .Car finalement il n’y a qu’un seul Dieu et tous les croyants sincéres sont  profondement respectables.

3) Une partie importante de mon blog est aussi consacrée  à l’art contemprain qui justement nous aide à penser autrement et  à faire « tabula rasa » sur toutes nos idées préconcues et souvent irrationnelles 

4) Enfin je cite une série de personnages ,des chercheurs de verités  tels des gnostiques des alchimistes,des   philosophes , des utopistes qui nous aident aussi à DE-PENSER ou à penser autrement

29é mercredi : Quand le fils de l’homme viendra (Luc 12, 39-48)

20 octobre, 2021

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Vous le savez bien : si le maître de maison avait su à quelle heure le voleur viendrait, il n’aurait pas laissé percer le mur de sa maison. Vous aussi, tenez-vous prêts : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra. » Pierre dit alors : « Seigneur, est-ce pour nous que tu dis cette parabole, ou bien pour tous ? » Le Seigneur répondit : « Que dire de l’intendant fidèle et sensé à qui le maître confiera la charge de son personnel pour distribuer, en temps voulu, la ration de nourriture ? Heureux ce serviteur que son maître, en arrivant, trouvera en train d’agir ainsi ! Vraiment, je vous le déclare : il l’établira sur tous ses biens. Mais si le serviteur se dit en lui-même : “Mon maître tarde à venir”, et s’il se met à frapper les serviteurs et les servantes, à manger, à boire et à s’enivrer, alors quand le maître viendra, le jour où son serviteur ne s’y attend pas et à l’heure qu’il ne connaît pas, il l’écartera et lui fera partager le sort des infidèles. Le serviteur qui, connaissant la volonté de son maître, n’a rien préparé et n’a pas accompli cette volonté, recevra un grand nombre de coups. Mais celui qui ne la connaissait pas, et qui a mérité des coups pour sa conduite, n’en recevra qu’un petit nombre. À qui l’on a beaucoup donné, on demandera beaucoup ; à qui l’on a beaucoup confié, on réclamera davantage. »

 

c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra. »

Il viendra

on ne sait ni le jour ni l’heure

 

1-ord-B-29é-Mercredi

 

Heureux ce serviteur qui agit bien  

Soyons prêts en  faisant sa volonté

en faisant fructifier nos talents

en faisant ce qu’il attend de nous

ce pour quoi ils nous a créé

 

en servant nos frères comme le maitre qui prend soin des membres de sa maison

sans donner des coups

« Je suis doux et humble de cœur..

comme le serviteur d’Isaïe  

Il ne criera pas, il ne haussera pas le ton, il ne fera pas entendre sa voix au-dehors.  Il ne brisera pas le roseau qui fléchit, il n’éteindra pas la mèche qui faiblit, (Is 42,2)

comme le bon pasteur qui prend soin de ses brebis

 

sans boire et s’enivrer

En nous  réjouissant non  avec du vin

mais en recevant les fruits de l’Esprit Saint  

la paix, la joie ,la patience ,la miséricorde

Alors ! il fera bon de vivre ensemble

 

mais nous sommes faibles

nous manquons de foi

nous manquons d’amour

nous ne faisons pas fructifier les talents que Dieu nous donne

A qui l’on a beaucoup confié, on réclamera davantage. »

 

Lecture : Libérés du péché (Romains 6, 12-18)

Frères, il ne faut pas que le péché règne dans votre corps mortel et vous fasse obéir à ses désirs. Ne présentez pas au péché les membres de votre corps comme des armes au service de l’injustice ; au contraire, présentez-vous à Dieu comme des vivants revenus d’entre les morts, présentez à Dieu vos membres comme des armes au service de la justice. Car le péché n’aura plus de pouvoir sur vous : en effet, vous n’êtes plus sujets de la Loi, vous êtes sujets de la grâce de Dieu. Alors ? Puisque nous ne sommes pas soumis à la Loi mais à la grâce, allons-nous commettre le péché ? Pas du tout. Ne le savez-vous pas ? Celui à qui vous vous présentez comme esclaves pour lui obéir, c’est de celui-là, à qui vous obéissez, que vous êtes esclaves : soit du péché, qui mène à la mort, soit de l’obéissance à Dieu, qui mène à la justice. Mais rendons grâce à Dieu : vous qui étiez esclaves du péché, vous avez maintenant obéi de tout votre cœur au modèle présenté par l’enseignement qui vous a été transmis. Libérés du péché, vous êtes devenus esclaves de la justice.

 Nous sommes esclaves du péché

liberons nous en ‘écoutant’ la voix du Seigneur

en obeissant : « Ob Audire »  = ecouter  

 

Jésus  lui-même

s’est fait  obéissant jusqu’à la mort et la mort de la croix

il nous a ainsi libéré

et nous a rendant la liberté ,la paix, la  joie des enfants de Dieu  

29è Mardi ordinaire ( Romains 5, 12.-21)

19 octobre, 2021

Frères, nous savons que par un seul homme, le péché est entré dans le monde, et que par le péché est venue la mort ; et ainsi, la mort est passée en tous les hommes, étant donné que tous ont péché. Si la mort a frappé la multitude par la faute d’un seul, combien plus la grâce de Dieu s’est-elle répandue en abondance sur la multitude, cette grâce qui est donnée en un seul homme, Jésus Christ. Si, en effet, à cause d’un seul homme, par la faute d’un seul, la mort a établi son règne, combien plus, à cause de Jésus Christ et de lui seul, régneront-ils dans la vie, ceux qui reçoivent en abondance le don de la grâce qui les rend justes.Bref, de même que la faute commise par un seul a conduit tous les hommes à la condamnation, de même l’accomplissement de la justice par un seul a conduit tous les hommes à la justification qui donne la vie. En effet, de même que par la désobéissance d’un seul être humain la multitude a été rendue pécheresse, de même par l’obéissance d’un seul la multitude sera-t-elle rendue juste. Là où le péché s’est multiplié, la grâce a surabondé. Ainsi donc, de même que le péché a établi son règne de mort, de même la grâce doit établir son règne en rendant juste pour la vie éternelle par Jésus Christ notre Seigneur.

 

Nous avons que par un seul homme, le péché est entré dans le monde, et que par le péché est venue la mort ;

 A cause d’un seul nous connaissons  la mort  et la condamnation

la haine a remplacé l’amour ..Nous  avons perdu la paix

A cause  de  nos fautes nous  connaissons  la tristesse et  depuis le meurtre d’Abel ,la violence

Qu’ont donc fait Adam et Eve ?

Que faire pour nous sauver ?

Qui  donc  nous justifiera ?

Sion celui qui s’est fait  obeissant jusqu’à la mort et la mort de la croix

 
Evangile ; Veillez !(Luc 12, 35-38)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Restez en tenue de service, votre ceinture autour des reins, et vos lampes allumées. Soyez comme des gens qui attendent leur maître à son retour des noces, pour lui ouvrir dès qu’il arrivera et frappera à la porte. Heureux ces serviteurs-là que le maître, à son arrivée, trouvera en train de veiller. Amen, je vous le dis : c’est lui qui, la ceinture autour des reins, les fera prendre place à table et passera pour les servir. S’il revient vers minuit ou vers trois heures du matin et qu’il les trouve ainsi, heureux sont-ils ! » 

1-ord-B-29è-Mardi

 

il faut veiller  

« veillez pour ne pas entrer en tentation »  

Veillez ,non seulement  en gardant notre lampe allumée  comme les vierges sages de la parabole

mais aussi en étant à l’écoute et au service  de nos frères et soeurs

Obeir comme le christ

Obeir =Ob-audire = être  à l’écoute 

*

Jésus

A  l’écoute de son père  

dés son enfance à l’âge de 12 ans

« Ne savez vous pas que je dois  m’occuper des affaires de mon père »  

jusqu’à sa mort

« pére non ce que je veux ,mais ce que tu veux »  

 

A l’écoute des hommes  

Il guérit  les malades ,les aveugles ,les muets

discrétement ..parfois len cachette loin de la foule

il a pitié de la  foule qui est fatigué Il leur donne du pain

il apaise Marthe  qui s’inquiéte

il pleure avec les amis  de Larare

 

Il est attentif  et regarde les hommes ave tendresse

il a vu Zachée monter dans un arbre ..et s’est fait un joie d’aller manger chez lui

il a vu le femme qui balayait sa case

il a vu  la veuve qui a donné son obole

il a vu le publicain  au fond du temple

 

Il a revêtu sa tenue de service et serré sa ceinture autour des reins pour laver les pieds des ses apôtres

 

En pleine détresse, abandonné de Tous  

il a regardé Pierre  dans la cour de Caïphe

il a consolé las femmes qui pleuraient sur le chemin du calvaire

il a promis la paix du paradis au bon larron

toujours en éveil

toujours à l’écoute de son père et  de se frères …

 

A notre tour , Veillons

en tenue de  service

et nos retrouverons la paix la justice ,le royaume de Dieu

 

C’est cela l’évangile

Pourquoi ne pas écouter ? 

 

18 Octobre : Saint Luc : La Mission est abondante (Luc 10-1,9)

18 octobre, 2021

En ce temps-là, parmi les disciples, le Seigneur en désigna encore 72, et il les envoya deux par deux, en avant de lui, en toute ville et localité où lui-même allait se rendre. Il leur dit : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. Allez ! Voici que je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups. Ne portez ni bourse, ni sac, ni sandales, et ne saluez personne en chemin. Mais dans toute maison où vous entrerez, dites d’abord : “Paix à cette maison.” S’il y a là un ami de la paix, votre paix ira reposer sur lui ; sinon, elle reviendra sur vous. Restez dans cette maison, mangeant et buvant ce que l’on vous sert ; car l’ouvrier mérite son salaire. Ne passez pas de maison en maison. Dans toute ville où vous entrerez et où vous serez accueillis, mangez ce qui vous est présenté. Guérissez les malades qui s’y trouvent et dites-leur : “Le règne de Dieu s’est approché de vous.” »

 

Saint-Luc

Luc est l’évangéliste de la joie

fier de sa foi

qu’il veut proclamer dans le monde entier

en accompagnant souvent Paul au cours de ses voyages  

  

C’est par 2 fois qu’il raconte dans son évangile  

comment Jésus a envoyé les disciples en mission  (luc 9,1-5) et (Luc 10,1-12)

En ce temps-là, parmi les disciples, le Seigneur en désigna encore 72, et il les envoya deux par deux,

 

pour annoncer  d’abord la paix

 dans toute maison où vous entrerez, dites d’abord : “Paix à cette maison.

et ensuite pour  nous guérir  de nos angoisses de nos peurs, de nos désespoirs

. Guérissez les malades qui s’y trouvent

 

Luc est médecin…le médecin de Paul  

C’est ainsi qu’il est le seul à raconter les récits suivants

Le bon Samaritain,  Le riche et Lazare (16,19)

La drachme perdue (15,8)

L’enfant prodigue ou le père miséricordieux (15,11)

Le Pharisien et le publicain (18,9)

Zachée (19,1)

Le 2é larron  (23,39)

 tous des malades … tous des pauvres …

**

Luc est  aussi l’évangéliste  de la prière et de la joie  

dites-leur : “Le règne de Dieu s’est approché de vous.” »

Luc seul nous donne

le magnificat de Marie ,le benedictus , de  Zacharie  et le nunc dimittis de Symeon

Lui seul nous parle de la prière de Marie à Béthanie (Luc 10,38)   

 

Lecture : Luc est avec moi  (2 Tim.4, 10-17)

Bien-aimé, Démas m’a abandonné par amour de ce monde, et il est parti pour Thessalonique. Crescent est parti pour la Galatie, et Tite pour la Dalmatie. Luc est seul avec moi. Amène Marc avec toi, il m’est très utile pour le ministère. J’ai envoyé Tychique à Éphèse. En venant, rapporte-moi le manteau que j’ai laissé à Troas chez Carpos. Apporte-moi aussi mes livres, surtout les parchemins. Alexandre, le  forgeron, m’a fait beaucoup de mal. Le Seigneur lui rendra selon ses œuvres. Toi aussi, prends garde à cet individu, car il s’est violemment opposé à nos paroles.La première fois que j’ai présenté ma défense, personne ne m’a soutenu : tous m’ont abandonné. Que cela ne soit pas retenu contre eux. Le Seigneur, lui, m’a assisté. Il m’a rempli de force pour que, par moi, la proclamation de l’Évangile s’accomplisse jusqu’au bout et que toutes les nations l’entendent.

 

Luc est d’autant plus dans la joie

qu’il entend chaque  jour l’enseignement de Paul

« nous sommes  justifiés par la mort et la résurrection de Jésus Christ

29é Dimanche ordinaire : Pouvez vous boire la coupe que je vais boire ? (Marc 10, 35-45)

17 octobre, 2021

En ce temps-là, Jacques et Jean, les fils de Zébédée, s’approchent de Jésus et lui disent : « Maître, ce que nous allons te demander, nous voudrions que tu le fasses pour nous. » Il leur dit : « Que voulez-vous que je fasse pour vous ? » Ils lui répondirent : « Donne-nous de siéger, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ta gloire. » Jésus leur dit : « Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire, être baptisés du baptême dans lequel je vais être plongé ? » Ils lui dirent : « Nous le pouvons. » Jésus leur dit : « La coupe que je vais boire, vous la boirez ; et vous serez baptisés du baptême dans lequel je vais être plongé. Quant à siéger à ma droite ou à ma gauche, ce n’est pas à moi de l’accorder ; il y a ceux pour qui cela est préparé. »Les dix autres, qui avaient entendu, se mirent à s’indigner contre Jacques et Jean. Jésus les appela et leur dit (début de la lecture brève : En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples) : « Vous le savez : ceux que l’on regarde comme chefs des nations les commandent en maîtres ; les grands leur font sentir leur pouvoir. Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi. Celui qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur. Celui qui veut être parmi vous le premier sera l’esclave de tous : car le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude.

 

1-ord-B--29é-Dimanche

 

La coupe

. Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire,

Quelle est donc cette coupe 

qui fait tellement  peur à jésus  au point qu’il coule de son front une sueur de sang ?

Est-ce la peur de la souffrance … de la croix ..de l’humiliation ? 

Lui ,le fils de Dieu être ridiculisé, giflé , déshabillé flagéllé

« Père, Père , éloigne de moi cette coupe »’

 

N’est- ce pas plutôt  le dégout, l’horreur du péché des hommes qu’il doit prendre sur lui

qu’il dit endosser  .. ?  Une monstruosité 

le péché dun monde qui refuse de faire la volonté  du père 

et Jésus à Gethsémani criera    

Pére non ce que je veux mais ce que tu veus

Pére que ta volonté  soit faite

comme  Marie sa mére : Fiat  

 

Le baptême

Pouvez vous être baptisés du baptême dans lequel je vais être plongé

Quel est  donc ce baptême qu’il doit  recevoir

non plus dans le Jourdain

quand l’Esprit saint reposa sur lui  

et que le pére avait dit

celui ci est mon fils bien aimé

 

mais un autre baptême

Je dois recevoir un baptême, et combien je suis impatient qu’il soit accompli

le baptême  de la croix

quand Jésus  se sentit  tellement  seul ..abandonné par son père 

Père , Père pourquoi m’as-tu abandonné ?

alors qu il s’ offrait lui-même es sacrifice

Pére pardonne leur ..Ils ne savent  pas ce qu’ils font

  

  Jacques et Jean

Jésus leur dit : « La coupe que je vais boire, vous la boirez ; et vous serez baptisés du baptême dans lequel je vais être plongé

Vous boirez  cette coupe

Celle du jeudi Saint  

 la coupe du partage

la coupe de la communion

la coupe du pardon

cette coupe que nous partageons encore  lors de chaque Eucharistie  

prenez et buvez ceci est mon sang ,le sang de l’alliance

versé pour vous  et la multitude en rémission des péchés  

 

« Il est vraiment  grand le mystère de la foi »

nous le proclamons après chaque consécration

en disant  note reconnaissance  , notre action de grâce

 

c’est la foi de notre baptéme

que nous avons reçu une première fois comme Jésus au Jourdain  

quand par grâce nous sommes  devenu enfant de Dieu

mais maitenant  il nous faut lutter porter notre croix

pour témoigner de cette foi, pour pouver notre amour   

comme Jésus sur la croix

le bapteme du Golgotha !

 et nous serons justifiés par la grâce  de Dieu

 **

Lecture 1 : Isaïe (53, 10-11)

Broyé par la souffrance, le Serviteur a plu au Seigneur. S’il remet sa vie en sacrifice de réparation, il verra une descendance, il prolongera ses jours : par lui, ce qui plaît au Seigneur réussira. Par suite de ses tourments, il verra la lumière, la connaissance le comblera.

 Le juste, mon serviteur, justifiera les multitudes, il se chargera de leurs fautes.

 Sainr Paul le dit aux Hébreux ,les anciens prêtres du temple devenus chrétiens

  

Lecture 2 :Hébreux (4, 14-16)

Frères, en Jésus, le Fils de Dieu, nous avons le grand prêtre par excellence, celui qui a traversé les cieux ; tenons donc ferme l’affirmation de notre foi. En effet, nous n’avons pas un grand prêtre incapable de compatir à nos faiblesses, mais un grand prêtre éprouvé en toutes choses, à notre ressemblance, excepté le péché.Avançons-nous donc avec assurance vers le Trône de la grâce, pour obtenir miséricorde et recevoir, en temps voulu, la grâce de son secours.

 

Nous avons un grand prêtre

Avançons-nous donc avec assurance vers le Trône de la grâce,

 pour obtenir miséricorde et recevoir, la grâce de son secours.

Introibo  ad altere Dei qui laetificat juventutem meam  

je m’avancerais  jusqu’à l’autel de dieu ,le Dieu de ma joie  

 

Restons ferme dans la foi  

 avec humilité  

Peu importe que nous ayons  la première  ou la dernière place  

Le fils de l’homme est venu pour servir

et non pour être servi

comme le serviteur d’Isaîe

 Il était méprisé, laissé de côté par les hommes, homme de douleurs, familier de la souffrance…En fait, ce sont nos souffrances qu’il a portées,ce sont nos douleurs qu’il a supportées,


Il a pris notre humanité pour nous justifier

et nous faire participer à sa divinité  

pour que tous nous ne faisions plus qu’un  

« comme cette eau se mêle au vin puissions nous être unis

à la divinité de celui qui a pris  notre humanité « 

 

car au ciel  il n’y aura pas  de premier et de dernier  

nous ne ferons plus  qu’un

c’est la prière de Jésus  quand après avoir offert sa coupe le soir du jeudi il a dit à son père

Père qu’ils soient UN  comme nous sommes UN

un seul corps, une seule foi ,un seul baptême

 

Merci Seigneur pour la coupe  

Merci Seigneur pour le baptëme

Merci pour chaque Eucharistie  quand ensemble nous renouvelons la foi de notre baptême

 

28é samedi ordinaire : Espérant contre toute espérance ( Romains 4, 13-18)

16 octobre, 2021

Frères, ce n’est pas en vertu de la Loi que la promesse de recevoir le monde en héritage a été faite à Abraham et à sa descendance, mais en vertu de la justice obtenue par la foi. Voilà pourquoi on devient héritier par la foi : c’est une grâce, et la promesse demeure ferme pour tous les descendants d’Abraham, non pour ceux qui se rattachent à la Loi seulement, mais pour ceux qui se rattachent aussi à la foi d’Abraham, lui qui est notre père à tous. C’est bien ce qui est écrit : J’ai fait de toi le père d’un grand nombre de nations. Il est notre père devant Dieu en qui il a cru, Dieu qui donne la vie aux morts et qui appelle à l’existence ce qui n’existe pas. Espérant contre toute espérance, il a cru ; ainsi est-il devenu le père d’un grand nombre de nations, selon cette parole : Telle sera la descendance que tu auras

 

1-ord-B-28è-Samed

 

C’est trop facile !

être sauvé sans mérite de notre part

et étre  justifié uniquement  par notre foi

 

mais il faut le prouver..  que nous avons le foi

que nous sommes convaincus  

que nous avons confiance en l’amour et les tendresse de notre père  

en changeant de vie

comme l’enfant prodigue

 

comme David

Il a péché  avec Betsabée .Il a tue son mari

c’est pire que tout !

et pourtant il est devenu « le bien aimé » car il s’est repenti

il a  dansé devant l’arche d’alliance  

il a composé  les paumes

pitié mon Dieu …contre toi et toi seul j’ai péché (ps 50)

Je t’ai fait connaitre ma faute ..je n’ai pas caché mes torts ..tu as enlevés l’offensede ma faute   (Ps 31)

 

comme Paul

il a persécuté les chrétiens

pourquoi me persécutes Tu ?

Il s’est converti

il a témoigné.Il est mort martyr

 

Evangile Luc (12, 8-12)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Je vous le dis : Quiconque se sera déclaré pour moi devant les hommes, le Fils de l’homme aussi se déclarera pour lui devant les anges de Dieu. Mais celui qui m’aura renié en face des hommes sera renié à son tour en face des anges de Dieu. Quiconque dira une parole contre le Fils de l’homme, cela lui sera pardonné ; mais si quelqu’un blasphème contre l’Esprit Saint, cela ne lui sera pas pardonné. Quand on vous traduira devant les gens des synagogues, les magistrats et les autorités, ne vous inquiétez pas de la façon dont vous vous défendrez ni de ce que vous direz. Car l’Esprit Saint vous enseignera à cette heure-là ce qu’il faudra dire. »

 

le choeur des anges

A notre tour, louons notre père  

avec le chœur des anges

et notre prière montrera vers le ciel comme les anges de l’échelle de Jacob

Jésus lui-même, le fisl de l’homme qui nous écoute,  en témoignera

 

Quiconque dira une parole contre le Fils de l’homme, cela lui sera pardonné

A notre tour témoignons de notre foi

en faisant la volonté du Père

et si parfois nous n’écoutons pas sa parole  

soyons sûr…Ayons confiance

le fils de l’homme pardonne

 

 mais si quelqu’un blasphème contre l’Esprit Saint, cela ne lui sera pas pardonné.

ce blasphème : C’est  perdre la foi..

C’est dire que jésus n’a pas l’Esprit de Dieu  

Perdre la foi c’est  la pire des tentation …C’est Mortel !

Père ne nous laisse pas tomber  en tentation !

 

Avec L’Esprit Saint nous serons forts

 Quand on vous traduira  les magistrats et les autorités, ne vous inquiétez pas de la façon dont vous vous défendrez ni de ce que vous direz. Car l’Esprit Saint vous enseignera à cette heure-là ce qu’il faudra dire. »

28é Vendredi : Abraham eut foi en Dieu ( Romains 4, 1-8)

15 octobre, 2021

Frères, que dirons-nous d’Abraham, notre ancêtre selon la chair ? Qu’a-t-il obtenu ? Si Abraham était devenu un homme juste par la pratique des œuvres, il aurait pu en tirer fierté, mais pas devant Dieu. Or, que dit l’Écriture ? Abraham eut foi en Dieu, et il lui fut accordé d’être juste. Si quelqu’un accomplit un travail, son salaire ne lui est pas accordé comme un don gratuit, mais comme un dû. Au contraire, si quelqu’un, sans rien accomplir, a foi en Celui qui rend juste l’homme impie, il lui est accordé d’être juste par sa foi. C’est ainsi que le psaume de David proclame heureux l’homme à qui Dieu accorde d’être juste, indépendamment de la pratique des œuvres : Heureux ceux dont les offenses ont été remises, et les péchés, effacés. Heureux l’homme dont le péché n’est pas compté par le Seigneur.

 

Ce n’est pas la loi  qui nous sauve..  c’est la foi !

Nous sommes justifiés  par la foi en la mort et la résurrection  de Jésus 

 

1-ord-B-28è-Vendredi

 

Abraham

Le père de la foi

Il a toujours fait confiance  

il a tout quitté sans savoir où il allait

il a la cru  quand Dieu lui a promis une nombreuse  descendance

il n a pas compris mais il était prêt a sacrifier son unique enfant

 

C’est par sa foi qu’il fut justifié

non à cause de ses mérites

non parce qu’il avait laissé  à son neveu Lot  les meilleures terre du pays

non parce qu’il  avait accueilli  3 étangers  sous l’arbre de Mambré

nos parce  qu’il avait prié pour le salut des hommes de Sodome et Gomorrhe

mais parce qu’il  a cru

 

Il est ainsi devenu le pére  d’une multitude de croyants  

et qu’il eut pour descendant ,le messie

c ‘est Lui qui sera sacrifié

c’est Lui qui nous justifiera  par sa mort sur la croix

 

Evangile : Soyez sans crainte  (Luc12, 1-7)

 En ce temps-là, comme la foule s’était rassemblée par milliers au point qu’on s’écrasait, Jésus, s’adressant d’abord à ses disciples, se mit à dire : « Méfiez-vous du levain des pharisiens, c’est-à-dire de leur hypocrisie. Tout ce qui est couvert d’un voile sera dévoilé, tout ce qui est caché sera connu. Aussi tout ce que vous aurez dit dans les ténèbres sera entendu en pleine lumière, ce que vous aurez dit à l’oreille dans le fond de la maison sera proclamé sur les toits. Je vous le dis, à vous mes amis : Ne craignez pas ceux qui tuent le corps, et après cela ne peuvent rien faire de plus. Je vais vous montrer qui vous devez craindre : craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir d’envoyer dans la géhenne. Oui, je vous le dis : c’est celui-là que vous devez craindre. Est-ce que l’on ne vend pas cinq moineaux pour deux sous. Or pas un seul n’est oublié au regard de Dieu. À plus forte raison les cheveux de votre tête sont tous comptés. Soyez sans crainte : vous valez plus qu’une multitude de moineaux. »

 

N’ayons donc pas peur !

La foi est source de paix

Note père est tendresse et pitié

Il nous connait comme le bon pasteur qui connaît ses brebis

« tout ce qui est caché sera connu

 

 craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir d’envoyer dans la géhenne

Craignons plutôt les prophètes du malheur

qui sèment la terreur

qui ne croient pas en un père miséricordieux

Non seulement ils ‘tuent » en nous ,la confiance  la foi ,l’amour  

mais ils nous entrainent dans la géhenne dés ici bas   

là où il a des pleurs et des grincements de dent

la tristesse ,les angoisses et le désespoir

Perdre la foi c’es  pire que tout ! 

Soyez sans crainte : vous valez plus qu’une multitude de moineaux. »

28è Jeudi ordinaire : Justifiés par la foi (Romains 3, 21-30)

14 octobre, 2021

Frères, aujourd’hui, indépendamment de la Loi, Dieu a manifesté en quoi consiste sa justice : la Loi et les prophètes en sont témoins. Et cette justice de Dieu, donnée par la foi en Jésus Christ, elle est offerte à tous ceux qui croient. En effet, il n’y a pas de différence : tous les hommes ont péché, ils sont privés de la gloire de Dieu, et lui, gratuitement, les fait devenir justes par sa grâce, en vertu de la rédemption accomplie dans le Christ Jésus. Car le projet de Dieu était que le Christ soit instrument de pardon, en son sang, par le moyen de la foi. C’est ainsi que Dieu voulait manifester sa justice, lui qui, dans sa longanimité, avait fermé les yeux sur les péchés commis autrefois. Il voulait manifester, au temps présent, en quoi consiste sa justice, montrer qu’il est juste et rend juste celui qui a foi en Jésus. Alors, y a-t-il de quoi s’enorgueillir ? Absolument pas. Par quelle loi ? Par celle des œuvres que l’on pratique ? Pas du tout. Mais par la loi de la foi. En effet, nous estimons que l’homme devient juste par la foi, indépendamment de la pratique de la loi de Moïse. Ou bien, Dieu serait-il seulement le Dieu des Juifs ? N’est-il pas aussi le Dieu des nations ? Bien sûr, il est aussi le Dieu des nations, puisqu’il n’y a qu’un seul Dieu : il rendra justes en vertu de la foi ceux qui ont reçu la circoncision, et aussi, au moyen de la foi, ceux qui ne l’ont pas reçue.

 

1-ord-B-28è-Jeudi 

 

Paul nous résume en quelques mots l’essentiel de son enseignement

ce n’est pas la loi  qui nous sauve..  c’est la foi !

Nous sommes justifiés  par la foi en la mort et la résurrection  de Jésus  

 

et non à cause de  nos mérites  

Restons  humbles et confiants !

 

Evangile : Les clés de la connaissance (Luc 11, 47-54)

 En ce temps-là, Jésus disait : « Quel malheur pour vous, parce que vous bâtissez les tombeaux des prophètes, alors que vos pères les ont tués. Ainsi vous témoignez que vous approuvez les actes de vos pères, puisque eux-mêmes ont tué les prophètes, et vous, vous bâtissez leurs tombeaux. C’est pourquoi la Sagesse de Dieu elle-même a dit : Je leur enverrai des prophètes et des apôtres ; parmi eux, ils en tueront et en persécuteront. Ainsi cette génération devra rendre compte du sang de tous les prophètes qui a été versé depuis la fondation du monde, depuis le sang d’Abel jusqu’au sang de Zacharie, qui a péri entre l’autel et le sanctuaire. Oui, je vous le déclare : on en demandera compte à cette génération. Quel malheur pour vous, docteurs de la Loi, parce que vous avez enlevé la clé de la connaissance ; vous-mêmes n’êtes pas entrés, et ceux qui voulaient entrer, vous les en avez empêchés. »

 

les Pharisiens  

vous bâtissez les tombeaux des prophètes

ils suivaient la loi mais ils n’ont pas cru les prophètes  

ils  les ont tué

depuis le  sang d’Abel jusqu’au sang de Zacharie, qui a péri entre l’autel et le sanctuaire

quand  Abel nous a enseigné à  rendre grâce à Dieu par des offrandes et à le vénérer comme un père   

AB –EL veut dire « Dieu est notre Père »

 

ou quand le  grand prêtre Zacharie fut tué dans le Temple au temps du roi Jonas en criant

yahwe vous demandera des comptes (2ch 24,22)

 

mais il est peut être aussi question du dernier  des prophètes :  Zacharie

qui avait vu en songe un roi monté sur un âne qui entrait  à Jérusalem

Regarde, ton roi vient à toi, juste et victorieux, humble et monté sur un âne, sur un ânon, le petit d’une ânesse (Za 9, 9)

ce roi  fut transpercé après avoir chassé  les vendeurs du temple

  Ils pleureront sur lui comme on pleure à la mort d’un fils unique,(Za 12)

… Quand ce temps arrivera, il n’y aura plus aucun marchand dans la maison du Seigneur de l’univers.(Za 14)

 

Les clés  de la connaissance

Ce n’est pas la loi qui sauve c’est l’amour  

plus on aime ,plus on comprend ,plus on croit

Soyons  humble ! tout est don !

 

28é Mercredi ordinaire : Toi qui juges ! ( Romains 2, 1-11)

13 octobre, 2021

Toi, l’homme qui juge, tu n’as aucune excuse, qui que tu sois : quand tu juges les autres, tu te condamnes toi-même car tu fais comme eux, toi qui juges. Or, nous savons que Dieu juge selon la vérité ceux qui font de telles choses. Et toi, l’homme qui juge ceux qui font de telles choses et les fais toi-même, penses-tu échapper au jugement de Dieu ? Ou bien méprises-tu ses trésors de bonté, de longanimité et de patience, en refusant de reconnaître que cette bonté de Dieu te pousse à la conversion ? Avec ton cœur endurci, qui ne veut pas se convertir, tu accumules la colère contre toi pour ce jour de colère, où sera révélé le juste jugement de Dieu, lui qui rendra à chacun selon ses œuvres. Ceux qui font le bien avec persévérance et recherchent ainsi la gloire, l’honneur et une existence impérissable, recevront la vie éternelle ; mais les intrigants, qui se refusent à la vérité pour se donner à l’injustice, subiront la colère et la fureur.Oui, détresse et angoisse pour tout homme qui commet le mal, le Juif d’abord, et le païen. Mais gloire, honneur et paix pour quiconque fait le bien, le Juif d’abord, et le païen. Car Dieu est impartial.

 

1-ord-B-28è-mercredi

 

Toi, l’homme qui juge, tu n’as aucune excuse, qui que tu sois : quand tu juges les autres, tu te condamnes toi-même

Sans cesse nous jugeons les autres

Sans cesse nous faisons des reproches et nous condamnons !

De quel  droit ?

Sommes nous meilleurs ?

Que de haine parfois parmi ceux qui jugent !

 

Dieu seul connaît les reins et les cœurs

il connaît nos pensées

nos faiblesses ,nos fragilités ,notre orgueil ,notre  egoïsme ,nos impuretés

Qui sommes nous pour juger et pire … pour  condamner

 

Dieu juge  

il rend à chacun selon ses œuvres

 mais il est patient …Il est bonté

Il attend !

Le crois tu ?

Ou bien méprises-tu ses trésors de bonté, de longanimité et de patience

 

Il attend  le retour de l’enfant prodigue  

il est patient comme le jardinier qui dit à son maître à propos du figuier  qui ne donne pas de fruits

«  Attends encore une année jusqu’à ce que je creuse autour » ..(Luc 13,7)

 

La justification  

Mieux !

Dieu nous justifie  par sa mort et  sa résurrection

 si nous croyons en sa bonté, en son amour

c’est tout l’enseignement de cette épitre de Paul  aux Romains  

 

Ayons la foi ,changeons de  vie

nous serons « justifiés »  

et nous trouverons la paix

nous ne serons plus angoissés   

« Gloire, honneur et paix pour quiconque fait le bien »,

 

Ce fut une révélation et une source de paix pour Luther

quand il commenta longuement cette épitre  

**

Evangile :La Loi (Luc 11, 42-46)

En ce temps-là, Jésus disait : « Quel malheur pour vous, pharisiens, parce que vous payez la dîme sur toutes les plantes du jardin, comme la menthe et la rue, et vous passez à côté du jugement et de l’amour de Dieu. Ceci, il fallait l’observer, sans abandonner cela. Quel malheur pour vous, pharisiens, parce que vous aimez le premier siège dans les synagogues, et les salutations sur les places publiques. Quel malheur pour vous, parce que vous êtes comme ces tombeaux qu’on ne voit pas et sur lesquels on marche sans le savoir. »Alors un docteur de la Loi prit la parole et lui dit : « Maître, en parlant ainsi, c’est nous aussi que tu insultes. » Jésus reprit : « Vous aussi, les docteurs de la Loi, malheureux êtes-vous, parce que vous chargez les gens de fardeaux impossibles à porter, et vous-mêmes, vous ne touchez même pas ces fardeaux d’un seul doigt. »

La Loi condamne

Ce n’est pas la loi qui nous sauve

ce n’est pas la peur du châtiment  qui nous change

c’est la bonté, l’amour

la foi, la confiance

28è Mardi ordinaire : Je n’ai pas honte de l’évangile (Romains 1, 16-25)

12 octobre, 2021

Frères, je n’ai pas honte de l’Évangile, car il est puissance de Dieu pour le salut de quiconque est devenu croyant, le Juif d’abord, et le païen. Dans cet Évangile se révèle la justice donnée par Dieu, celle qui vient de la foi et conduit à la foi, comme il est écrit : Celui qui est juste par la foi, vivra.Or la colère de Dieu se révèle du haut du ciel contre toute impiété et contre toute injustice des hommes qui, par leur injustice, font obstacle à la vérité. En effet, ce que l’on peut connaître de Dieu est clair pour eux, car Dieu le leur a montré clairement. Depuis la création du monde, on peut voir avec l’intelligence, à travers les œuvres de Dieu, ce qui de lui est invisible : sa puissance éternelle et sa divinité. Ils n’ont donc pas d’excuse, puisque, malgré leur connaissance de Dieu, ils ne lui ont pas rendu la gloire et l’action de grâce que l’on doit à Dieu. Ils se sont laissé aller à des raisonnements sans valeur, et les ténèbres ont rempli leurs cœurs privés d’intelligence. Ces soi-disant sages sont devenus fous ; ils ont échangé la gloire du Dieu impérissable contre des idoles représentant l’être humain périssable ou bien des volatiles, des quadrupèdes et des reptiles.Voilà pourquoi, à cause des convoitises de leurs cœurs, Dieu les a livrés à l’impureté, de sorte qu’ils déshonorent eux-mêmes leur corps. Ils ont échangé la vérité de Dieu contre le mensonge ; ils ont vénéré la création et lui ont rendu un culte plutôt qu’à son Créateur, lui qui est béni éternellement. Amen.

 

1-ord-B-28é-Mardi

 

je n’ai pas honte de l’évangile,car  il est puissance de Dieu pour le salut de quiconque est devenu croyant

c’est une force

c’est notre salut !  

 

Je n’ai pas  honte

de vénérer Dieu  créateur  que j’appelle mon père

en regardant les merveilles de sa création  

je n’ai pas honte de suivre le Christ qui nous enseigne

la douceur l’humilité  l’humanité 

le renoncement ,le service des petits ,l’amour

 

Je n’ai pas honte

de regarder le Christ en croix  

mort par amour pour nous

c’est tellement extraordinaire divin

 

je n’ai pas honte de rechercher à vivre  en communion avec tous  les hommes mes frères

Jésus est  la lumière et vérité

Il est notre salut

il nous  libère des idoles de la société de consommation

ils nous  libère   des ‘fakes news » et des mensonges  

 

J’ai honte

 de l’église  visible

qui une fois de plus est profondément blessée par sa faute

non seulement nous n’ avons pas su témoigner de notre foi  

mais nous avons scandalisé  

 

Ce n’est pas la première fois dans notre histoire

Au temps de Francois d’Assisse

au temps de l’inquisition 

au temps des papes de la renaissance

notre église était bien basse

mais chaque fois elle s’est relevée

avec la puissance  de l’Epit Saint  

 

Dieu ne cesse de nous tendre la main

c’est tout l’enseignement de l’épitre aux romains 

nous serons justifiés  par l’obéissance de la foi

 

L’obeissance de la foi

Obeir = Ob-Audire = écouter

Ecouter l’enseignement du Christ et la mettre en pratique  pour augmenter notre foi 

 

Alors ! Nous retrouverons le vrai visage de l’église

eglise ;le  corps du Christ 

dont la tête est Jésus  et dont nous sommes les membres 

 l’église  de Marie ,pleine de grâce , couronnée de 12 étoiles

  

 Evangile :Tout sera pur !(Luc 11,37-41)

En ce temps-là, pendant que Jésus parlait, un pharisien l’invita pour le repas de midi. Jésus entra chez lui et prit place. Le pharisien fut étonné en voyant qu’il n’avait pas fait d’abord les ablutions précédant le repas. Le Seigneur lui dit : « Bien sûr, vous les pharisiens, vous purifiez l’extérieur de la coupe et du plat, mais à l’intérieur de vous-mêmes vous êtes remplis de cupidité et de méchanceté. Insensés ! Celui qui a fait l’extérieur n’a-t-il pas fait aussi l’intérieur ? Donnez plutôt en aumône ce que vous avez, et alors tout sera pur pour vous. »

 Un église pure et sainte

un eglise charitable

alors tout sera pur pour vous. »

L’eau versé dans le vin au cours de la messe

11 octobre, 2021

En  versant une goutte d’eau dans le vin , au cours de la messe ,le célébrant dit le prière  suivante  

Comme cette eau se mêle au vin , puissions nous étre unis à la divinité de celui qui a pris notre humanité

 

Ce geste liturgique  fut sans doute introduit après le  concile de Chalcedoine en 451

quand les évêques décrétèrent  que le Christ était une personne en  2 natures

à la fois homme et Dieu

ce qui fut à l’origine des schismes des monophysites (coptes) et des nestoriens  

 

Léon le grand (395-461)

Léon le grand élu ,pape en 440  avait en effet adressé  en 449 à Flavien ,évêque de Constantinople  une lettre connue sous le nom de « Tome à Flavien ».

où il   redéfinit les points de doctrine : le Christ est une seule personne qui réunit deux natures, l’une divine et l’autre humaine, l’une et l’autre parfaites et distinctes.

Cliquez ICI 

**

Il  est intéressant de constater  

que cette foi en la personne du Christ Dieu et Homme

s’est amplifiée entre la chute de l’empire romain en 410 et l’avénement du christianisme  avec le baptême de Clovis vers l’an 500

 **

Grégoire le grand (540-604)

Plus tard, Grégoire  le grand pape (540-604)

admirateur de saint Benoit (480- 547)

introduisit  chez les bénédictins le chant « Gregorien »

en l’honneur du Christ à la fois Dieu et Homme

Cliquez ICI  

 

12345...690