Le piège

LE PIEGE 

Il nous arrive parfois de rester  stupéfaits , ébahis ,étonnés   

en prenant soudain conscience de l’immensité de l’univers

  occupé par  des milliards de galaxies

et nous restons émerveillés

devant la beauté éblouissante des astres

,  La diversité des êtres et  la complexité de la vie.

  Au cours des siècles,

des hommes avides de savoir

des hommes avides de beauté

des savants, des artistes, des moines

ont scrutés le monde avec passion et avec joie

Ils avaient le regard joyeux

et des yeux lumineux

**

Certains parmi eux étaient athées

et se disaient sans « Dieu »

Toujours ravis et  émerveillés

devant le spectacle  du monde

ils étaient en vérité

de vrais adorateurs

qui savaient contempler la création en toute liberté.

**

Les artistes de la préhistoire qui couvraient les grottes de graffiti pressentaient déjà l’existence d’êtres supérieurs .Les Egyptiens ,les Incas et d’autres encore vénéraient le soleil ou rendaient un culte à la nature nourricière .Beaucoup plus tard les Grecs  ont sculpté dans le marbre les dieux de la beauté et de l’amour. Apollon ,Vénus, Bacchus ou d’autres encore . Les Romains ,les Hindous, les Arabes ,les Africains ,tous, ont laissé des traces de leur foi en une divinité et ont cherché à la mieux connaître ou à l’honorer

**

En Occident

cette recherche  de Dieu

a été souvent stoppée ,brisée ,annihilée

parfois  avec brutalité

par un piège

  l’EGLISE

**

Une recherche spirituelle

Une recherche sur la divinité

exige beaucoup de liberté

d’initiative,  d’imagination

d’amour et de passion .

**

Trop souvent l’église

stoppe tout élan

au nom de dogme

et  soupçonne de déviation

tout innovation

**

A ceux qui se posent de vraies questions

l’Eglise, propose

 des prières, des retraites, des méditations 

sur la mort , le péché , l’enfer

**

C’est ainsi que l ‘homme de prière

  au lieu de s’épanouir,

se trouve écrasé par le poids d’une faute imaginaire

Devenu craintif ,

il se fait tout petit.

Piège pervers

l’Eglise a dérouté les hommes les plus sincères

par des pratiques les plus diverses

**

Pour contempler Dieu , il faut ouvrir les yeux 

et regarder la création

or pendant des siècles

dans les monastères

on invitait les moines fervents

à fermer les yeux , pour se recueillir. *

**

Les disciples de « l’imitation de Jésus Christ »

devaient rejeter l’étude au nom de l’humilité

mépriser les séductions du  Monde

 et  se replier sur soi même

afin d’acquérir une vie intérieure profonde.

A des hommes avides de Dieu

qui contemplaient  l’immensité des cieux

et la beauté du firmament,

L’église

 présentait des ossements pourris

dans des reliquaires en or, incrustés de diamants;

– 

L’église, est un véritable piège

car elle séduit les chercheurs de Dieu

qui lui font confiance

et finalement les engloutit dans l’ignorance.

**

L’église Institution

 est missionnaire par vocation

et selon les textes de L’Evangile

doit étendre le royaume de Dieu dans l’univers entier

**

Les « pêcheurs d’hommes « 

ont selon la tradition  reçu l’ordre

 de prendre l’humanité dans leurs filets

  que ce soit par les méthodes de l’inquisition

par des croisades , des baptêmes forcés de Juifs et de païens 

ou par l’utilisation moderne des mass media/

Cette église Institution n’est pas la plus perverse

 

La véritable « Eglise piège » est une entité abstraite ,indéfinissable insaisissable .Elles est formée de Chrétiens convaincus et sincères qui ont été piégés inconsciemment  depuis leur plus tendre enfance .Ils sont imprégnés par leur éducation ,l’enseignement du catéchisme, la réception des sacrements ,l’obligation de la messe du dimanche et à leur tour ,en partageant leur foi , ils piègent leur famille ,leurs amis ,leur entourage .

Qui piège qui ? Qui est piégé par qui ? 

 

Il ne s’agit pas de critiquer les hommes d’Eglise.

des hommes et des femmes profondément respectables

des contemplatifs émerveillés comme François d’Assise,

des chercheurs tels que Gerbert, devenu pape au moyen âge,

 des précurseurs de
la Science comme  Bacon,

des artistes comme les auteurs des enluminures ou Fra Angelico des hommes profondément bons ,ouverts à la misère humaine,

comme Vincent de Paul

Maintenant encore  les « clercs » ne sont pas seulement « des fonctionnaires de Dieu ». La plupart vivent leur foi simplement ,sincèrement

Le Christianisme a engendré d’admirables figures ,de vrais adorateurs en « esprit et en vérité » Cependant ces hommes entrèrent souvent en conflit avec les idées religieuses de leur temps. Gerbert fut considéré comme magicien et Bacon fut enfermés pendant 17 ans dans les geôles Franciscaines

Mais pourquoi donc l’Eglise a-t-elle voulu systématiquement écraser toute recherche personnelle de Dieu ?. Pourquoi était elle à l’affût de toute hérésie?  Là aussi est un mystère

Cependant , des hommes ont su garder leur indépendance

 au prix parfois de leur vie .

Que ce soient des empereurs comme Julien dit l’apostat, qui pendant sa jeunesse fut « lecteur » lors des cérémonies dominicales

 Que ce soient  les gnostiques des premiers siècles

qui furent tant persécutés à  Nag Hammadi,

 Que se soient  les Ariens , plus tard les alchimistes

et  un homme qui fut  très médiatisé Drewermann.

A toutes les époques ,

des hommes ont su résister

aux idées ambiantes, aux préjugés de leur classe,

aux pressions diverses exercées par la société ou l’Eglise .

Ils ont réfléchis en toute liberté

sur les problèmes fondamentaux de notre destinée ,

l’existence de Dieu ,le sens de la vie ou de la souffrance,

en ne craignant pas de contrer les idées reçues

 Ils ont ouvert les yeux ,ils ont regardé,

Ils se sont émerveillés

Artistes dans leur atelier

Savants dans leur laboratoire

Astronomes dans leur observatoire

Marins à la découverte de nouvelles terres

Alchimistes englués dans leurs erreurs

ou accédant à la vraie science

Heureux ces Hommes qui ont su peu à peu se dégager du piège

 ne pas tenir compte du qu’en dira-t-on

et rechercher Dieu en union avec tous les grands mystiques

de toutes les religions

avec Mohi El Din un musulman arabe,

avec Tierno Bokar un musulman noir

 avec Louria ou Baal Chem Tov, des Juifs

avec Thérèse d’Avila et Jean de
la Croix

Hommes de l’univers adorant le même Dieu

criant le nom d’Allah dans les mosquées

 le nom de Dieu à Notre Dame de Paris

et le nom de Yahvé dans les synagogues

Au cours de l’Eucharistie, les Chrétiens offrent le pain comme les adeptes de Céres,  le vin comme les amoureux de Bacchus…Nous rendons grâce pour le don de la vie comme dans le culte rendu à Artemis ou à Baal .Arrêtons donc les querelles de mots , et ouvrons notre regard vers l ‘infini de Dieu en union avec le Monde entier

                                         

                                                           Steinlein l'intrus                                                 L’intrus de Steinlein

Une Réponse à “Le piège”

  1. gin rami dit :

    Un texte vraiment intéressant, merci pour cette publication.

Répondre à gin rami Annuler la réponse.