La liberté religieuse (Vatican2) Premiéres discussions

Les premières discussions sur la liberté religieuse au concile du Vatican 

Le texte sur la liberté religieuse fut âprement discuté au  cours de la 3é session (du 14 septembre au 21 nov 64 ) du concile

Mais  suite aux difficultés rencontrées, il ne fut promulgué qu’à la veille de la clôture du concile

Des évêques missionnaires dont Mgr Lefebvre, évêque de Dakar, interviennent et insistent sur le droit des chrétiens d’annoncer l’évangile. Oeuvrant dans des pays qui leur sont parfois hostiles , ils abordent le problème des églises persécutées et celui de la liberté de conscience

Les évêques s’aperçoivent  alors que la liberté de conscience nécessiterait un chapitre entier, ne serais ce que pour aborder les  problèmes liés à l’œcuménisme

Le cardinal Bea présente un texte sur la liberté de culte  qu’il pense intégrer au schéma de l’œcuménisme

Mgr Léger de Montréal constate alors que la liberté religieuse concerne tous les hommes et non seulement les chrétiens. Il en  conclut qu’il faut créer un schéma totalement indépendant  

Ottaviani  lance rudement  la discussion et déclare  

Nul ne peut être contraint en matière de religion….  Mais il est exagéré de dire que celui qui écoute sa conscience est digne d’honneur Mieux vaut dire qu’il est digne de tolérance..  car la conscience doit être  formée 

D’autres déclarent  qu’on ne peut accepter la propagation de religions  fausses

La session se terminaient et aucun texte n’avait encore été approuvé .C’est alors que le pape décide de réagir  

Laisser un commentaire