Questions sur la foi posées par Darwin et ses disciples

 Darwin qui commençait à se poser des questions sur l’existence de Dieu tombe un jour sur un verset dans l’évangile qui le scandalise

« Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors, comme le sarment, et il sèche ; puis on ramasse les sarments, on les jette au feu, et ils brûlent. » (Jn 15:6). 

**

 « J’ai peine à croire comment quelqu’un pourrait souhaiter que le Christianisme fût vrai ;  car en pareil cas la langue simple de ce texte  semble montrer que les hommes qui ne croient pas –et parmi eux mon père, mon frère et presque tous mes meilleurs amis – seront punis éternellement. Et c’est une doctrine abominable. 

**

Mais Darwin aurait il pas mal compris ce verset ?

Que veux dire « demeurez en moi » ?

Qui demeure en jésus ?  

Non  seulement ceux qui se disent disciples du christ mais tout homme de bonne volonté, quelque soit sa religion

Y compris ,à fortiori, nos meilleurs amis même s’ils ne croient pas dans les paroles de l’évangile

**

Darwin perd la foi en étudiant  l’évolution

Que le monde soit parfois génial, cela est indéniable

« J’ai vu Dieu dans une fleur » disait Linné

Il faut une intelligence supérieure  et Darwin, à la suite de Paley le reconnaissait

Mais il est aussi indéniable que l’évolution ne va pas toujours dans le sens du progrès

Il  y a  au cours de l’évolution des régressions et surtout des phénomènes néfastes qui nous étonnent

Mais faut il pour autant rejeter la bienveillance d’un être à l’origine de toute chose

On  peut dire que ; « nous ne comprenons pas » mais non pas « il n’existe pas »

Les voies de Dieu sont insondables

**

Qui a créé le créateur ?

On ne peut répondre ! 

**

Les athées ironisent  sur les miracles des évangiles  

On ne peut que les approuver !  

Jésus ne va quand même pas  se présenter comme fils de Dieu en procédant  comme un petit magicien qui change l’eau en vin .La création des galaxies ou des gènes sont quand même d’un autre ordre

Ce genre de critique des livres dits « révélés » prouve que ces penseurs si compétents et aussi géniaux  dans leur domaine, n’ont jamais fait de l’exégèse des textes

Ils se contentent  de lire les textes à la lettre sans en étudier leur formation, leur genre,le but de l’auteur ,les problèmes de leur époque  

Laisser un commentaire