La Spéculation condamne 20 millions d’Asiatique à une extrême pauvreté

Le chapitre que Naomi Klein consacre à l’Asie du sud est, dans son livre « la stratégie du choc » est épouvantable   

 

En 1997  alors que les « tigres de l’Asie » étaient en pleine croissance,  les traders en spéculant sur les devises, provoquèrent  du jour au lendemain un krach boursier en Asie du sud Est

Cette panique aurait pu être évitée si on avait aidé l’Asie, mais « Chicago » refusa .Les « boys de Chicago » voulurent profiter de cette crise pour installer le libre échange dans ces régions qui avaient établis des barrages pour se protéger contre les ingérences étrangères

Alan Greenspan, président de la réserve fédérale et Michel Camdessus directeur général du FMI  déclarèrent que

                         « la crise offrait à l’Asie l’occasion de muer et de recommencer  à neuf »

**

Le  FMI accepta enfin de venir en aide  sous certaines conditions

Pour obéir à ces exigences

L’Indonésie supprima les subventions alimentaires,


La Corée du sud abrogea les lois qui protégeaient les travailleurs et 300.000 travailleurs furent congédiés tous les mois


La Thaïlande perdait 60.000 emplois par mois

**

Acculé à une telle pauvreté,

Aux Philippines , les paysans vendirent leur filles à des trafiquants d’être humains

En Thaïlande la prostitution infantile augmenta de 20% (p329)

En Corée du sud ,on compta jusqu’à 38 suicides par jour

En Indonésie , les extrémistes religieux se réveillèrent

**

Toutes les entreprises locales furent vendues pour des bouchées de pain à des multinationales

P 333 Naomi Klein donne une liste de ces multinationales qui eurent leur part du gâteau asiatique

               

Laisser un commentaire