Lettre de Benoît XVI à l’occasion de l’ouverture de l’Année Sacerdotale (extraits) : La collaboration avec les laïcs

Le concile Vatican 2 a parlé du « sacerdoce des laïcs » Depuis 50 ans on ne cesse de répéter aux laïcs  qu’ils doivent se prendre en main avec ce slogan « nous sommes tous responsables » Par suite du manque de prêtres, les laïcs organisent  le dimanche des ADAP (assemblée dominicale en l’absence du prêtre ) 

De plus en plus d’enterrements sont présidés par des laïcs Et certains prêtres se sentent dévalorisés et prennent ombrage 

Le pape dans la 3é partie de sa lettre parle donc de la nécessaire collaboration avec les laïcs, en prenant toujours le cure d’Ars comme exemple 

** 
Son exemple me pousse à évoquer les espaces de collaboration que l’on doit ouvrir toujours davantage aux fidèles laïcs, avec lesquels les prêtres forment l’unique peuple sacerdotal et au milieu desquels, en raison du sacerdoce ministériel, ils se trouvent « pour les conduire tous à l’unité dans l’amour « s’aimant les uns les autres d’un amour fraternel, rivalisant d’égards entre eux » (Rm 12, 10) »10.

Il convient de se souvenir, dans ce contexte, comment le Concile Vatican II encourageait chaleureusement les prêtres à

« reconnaître sincèrement et à promouvoir la dignité des laïcs et la part propre qu’ils prennent dans la mission de l’Église… Ils doivent écouter de bon cœur les laïcs, en prenant fraternellement en considération leurs désirs, et en reconnaissant leur expérience et leur compétence dans les divers domaines de l’activité humaine, afin de pouvoir discerner avec eux les signes des temps »

Savoir accueillir le nouveau printemps que l’Esprit suscite de nos jours dans l’Église, en particulier grâce aux Mouvements ecclésiaux et aux nouvelles Communautés.

« L’Esprit dans ses dons prend de multiples formes… Il souffle où il veut. Il le fait de manière inattendue, dans des lieux inattendus et sous des formes qu’on ne peut imaginer à l’avance… Il nous démontre également qu’il œuvre en vue de l’unique corps et dans l’unité de l’unique corps »

Ce que dit à cet égard le Décret Presbyterorum ordinis est d’actualité :

« Eprouvant les esprits pour savoir s’ils sont de Dieu, ils [les prêtres] chercheront à déceler, avec le sens de la foi, les charismes multiformes des laïcs, qu’ils soient humbles ou éminents, les reconnaîtront avec joie et les développeront avec un zèle empressé ».

Ces mêmes dons, qui poussent bien des personnes vers une vie spirituelle plus élevée, sont profitables non seulement pour les fidèles laïcs mais pour les ministres eux-mêmes. C’est de la communion entre ministres ordonnés et charismes que peut naître

« un élan précieux pour un engagement renouvelé de l’Église au service de l’annonce et du témoignage de l’Évangile de l’espérance et de la charité partout à travers le monde ». 

** 

Commentaire

 On retrouve l’esprit du concile et on reparle du sacerdoce des laïcs Mais il semble que ce sont toujours les mêmes groupes qui sont mis en avant,les charismatiques, les mouvements du renouveau , l’opus dei, et maintenant les traditionalistes  . 

Il y a bien d’autres « prophètes » en commençant par l’abbé Pierre ,la sœur Emmanuelle ,les militants de l’action catholique, et tant de chrétiens qui restent sur « les parvis de l’église »mais qui voudraient bien qu’on les écoutent aussi Il faut équilibrer la balance : C’est le rôle du pasteur suprême Voir le site réseaux du parvis de l’eglise 

Il faut aussi relire de nouveau l’évangile    Mc 9,10 et luc 9,49      Maître nous avons vu quelqu’un expulser les démons en ton nom et nous avons voulu l’en empêcher parce qu’il ne te suit pas avec nous Jésus leur dit : Ne l’empêchez pas. Qui n’est pas contre vous et pour nous 

 

Laisser un commentaire