La nouvelle église selon Matthieu 18 : Se convertir, accueillir les petits,ne pas scandaliser

Le chapitre 18 de saint Matthieu est un discours sur l’église

Il ne s’agit donc  pas ici de conseils moraux pour un individu .

IL s’agit de la vie en  communauté.   

**

 Matthieu ,quand il rédige son évangile,s’adresse à des communautés toutes neuves de l’église primitive Or, on sait comment certaines communautés, comme celle de Corinthe décrite par saint Paul , pouvaient être turbulentes et indociles 

**

1)    D’où la première consigne : Se convertir

Mtt 18,3 Si vous ne retournez pas à l’état des enfants vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux  

Il faut devenir comme un enfant

Ne pas chercher la première place, ne pas s’imposer ,s’écouter 

**

2) L’accueil   

Mtt 18 ,5 Quiconque accueille un petit enfant en mon nom c’est moi qu’il accueille

Savoir accueillir  

Etre attentif en particulier à bien recevoir ceux qui ailleurs ne comptent  pas : Les petits, les enfants, les méprisés 

Déjà dans l’épître de Saint Jacques, celui ci faisait remarquer que l’on méprisait bien souvent le pauvre

Au contraire jésus accueille d’abord les petits les enfants

**

3)le scandale

Mtt 18,7 malheur à l’homme par qui le scandale arrive !

Mais attention de ne pas scandaliser ensuite ceux que nous recevons au sein de la communauté 

Dans le langage courant,  un scandale est quelque chose qui nous choque

On s’écrit alors  « Cela est scandaleux , cela me dégoûte ,cela est honteux ! » 

Mais le sens primitif  du mot scandale est  différent

Le scandale c’est ce qui nous entraîne à  la chute ,c’est ce qui nous fait tomber

le sandale consiste donc  à entraîner les autres à faire le mal ,ou a donner un esneignement erroné ,

**

4) La brebis délaissée

Il se peut alors qu’une brebis qui se sente mal accueillie ,méprisée , ou qui ne comprend pas la doctrine enseignée s’éloigne du troupeau

Dans cette parabole il est question du berger et non de la brebis

Il n’est donc pas question, comme dans les autres évangiles d’une brebis qui quitte le troupeau de par sa faute , mais du pasteur qui n’ a pas fait attention aux plus faibles, dans l’optique du discours sur l’église

Si non seulement les responsables de la communauté, mais la communauté elle même n’a pas été accueillante, un prosélyte peut s’éloigner .A la communauté alors de s’interroger .n’est elle pas elle-même coupable de cet éloignement ?

Laisser un commentaire