Aurora consurgens :le cantique des cantiques,le Bien Aimé et la conjunction

Le chapitre 12 du « lever de l’aurore » est un commentaire de toute beauté sur le « Cantique des cantiques »

Le mariage de l’époux et de l’épouse « « mysterium conjunctionis » serait, au moment de la mort, l’union définitive entre le corps et l’âme par l’action de l’esprit saint 

Cette interprétation est parfaitement illustrée dans « le rosier des philosophes » 

 amclrs14.jpg                  amclrs16.jpg

          

Selon les gnostiques, l’âme née avant le corps vivait au ciel .Or elle est envoyée, malgré elle, sur terre pour   habiter un corps  .Elle ne s’y plait pas. C’est pourquoi selon Saint Augustin, l’homme n’est jamais satisfait tant qu’il n’a pas retrouvé Dieu

Au moment de la mort, l’âme enfin s’échappe mais le corps subitement lui manque

Elle revient donc habiter  le corps et le ressuscite en corps spirituel

**

L’épouse est l’âme

L’époux est le corps

Zosime aurait dit :La « conjonction » est la résurrection des corps

**

Il n’y a pas de résurrection sans la résurrection des corps

C’est bien ce que disait Sartre : « Si je croyais en la résurrection, je ne croirai qu’en la résurrection des corps » car que sommes nous sans notre corps ,mais ce corps doit être réanimé par l’esprit 

**

D’ou les illustrations qu’on retrouve dans beaucoup de manuscrits alchimiques 

Au moment de la conjonction, L’épouse  c’est-à-dire l’âme revient sur terre « re-joindre » son corps et lui donne des ailes

Zosime aurait dit « la conjonction est une résurrection »

L’âme  revêt le corps de vêtements splendides et de joyaux précieux 

Tu me revêtiras de vêtements du salut

Tu m’entoureras des vêtements de justice

L’épouse embaume avec de multiples parfums

Elle est la clé de Jesse qui ouvre les portes de l’éternité 

**

Ce dernier chapitre d’ « aurora consurgens » est bien une réflexion sur la résurrection des corps à la fin des temps

On sait que la résurrection du christ eut lieu  « lever du soleil »

Laisser un commentaire