Apocalypse 16 : Les 7 coupes et la lutte entre le bien et le mal

Le récit des 7 coupes de l’apocalypse est  une variante  du récit des  sceaux

Voici une  façon différente de raconter la lutte entre le bien et le mal

au cours de tous les temps

**

Mais ici l’auteur met l’accent sur la colère de Dieu

qui  envoie ses anges pour châtier les coupables par divers fléaux

**

Fléau sur la terre : Ce sont des ulcères

.On retrouve le cheval vert qui donne des maladies quand on ouvre les sceaux du livre

Fléau sur la mer   : C’est du sang.  

On retrouve le cheval rouge de la guerre

Fléau sur les fleuves   :

Un ange dit alors : « O Seigneur, maitre de tout, tes jugements sont vrais et justes

C’est le cheval noir qui provoque des injustices .tandis que le jugement de Dieu est juste 

Fléau dans le soleil :

Le soleil c’est le cheval Blanc c’est à dire Dieu lui-même

 mais les hommes refusent de lui rendre gloire 

**

Selon l’auteur de ce passage, les maladies, les injustices et les guerres

Sont provoqués car  Dieu est en colère

Mais n’est ce pas une interprétation erronée ?

L’auteur étant encore marqué par sa lecture assidue de l’Ancien Testament

et les souvenirs des fléaux au moment de la sortie d’Egypte

où il était question aussi de la colère de Dieu    

**

Apres ces 4 fléaux qui correspondent au 4 chevaux

arrive la bête qui est vaincue 

et les persécutions plus particulières contre les chrétiens de l’église primitive

Puis le long chapitre sur le châtiment de Babylone ,

la prostituée fameuse du chapitre 17 et 18

et enfin le cantique triomphale  en l’honneur de l’agneau ch 19

 

Laisser un commentaire