Arius :Jésus n’est pas Dieu

  1) Arius :L’homme et ses convictions

Né en 256 en Libye, Arius est ordonné prêtre en 310 à Alexandrie après avoir eu pour maître Lucien d’ Antioche

**

Comme Lucien il enseigne à son tour que

Dieu est unique, inengendré,

tout en dehors de lui est créature, même le Christ.

Le Christ est le Verbe, tiré du néant par Dieu avant tous les siècles,

Puis  il franchit le pas que n’avait pas osé franchir Lucien  et déclare

 mais il n’est pas Dieu par essence. 

**

Arius est un convaincu

Dieu est grand

Dieu est infiniment grand

Dieu est transcendant

On ne peut lui comparer aucun homme

Non ! Jésus ne peut être Dieu

C’est une injure à Dieu

Mais certes il a été choisi par Dieu

qui lui a donné son Verbe

Pour que sa doctrine d’amour soit connue

**

Tout cela est logique

D’autant plus que dans les évangiles, Jésus ne s’est jamais pris pour Dieu

Même s’il dit « le père et moi nous sommes un »

C’est à dire qu’il veut faire entièrement la volonté du père

 et non qu’il est le père

Preuve en sont  les disputes ultérieures entre théologiens

Bien au contraire ! Combien de fois Jésus se dit le fils de l’homme

**

Pour partager sa conviction  Arius  écrit donc  
la Thalie

**  2) La thalie 

Arius publie  son fameux ouvrage  La Thalie, ou le Banquet, 

qu’il écrit pour ceux « que le Saint-Esprit inspire 

**

Il nous reste peu de fragments de cet écrit

 Et encore ! Ce sont des citations de son principal rétracteur Alexandre

 mais rien que le titre est déjà tout un programme

**

La thalie est la muse de la comédie

S’agit-il de la comédie humaine de la comédie jouée par le prélat autour de Constantin

Mais d’autres traduisent  le titre par « le  Banquet »

Le banquet est  il dans ce cas le repas de communion entre tous les chrétiens ?

Un repas patronné par le Saint Esprit ?

D’où la phrase sans doute moqueuse d’Arius

qui écrit à « ceux que le Saint Esprit inspire » 

Est-ce pour cela que les prochaines grandes discussions et prochaines herésies  auront trait au St esprit qui se manifeste soit dans les conciles, soit en chacun des chrétiens 

**

Arius affirme que  le Fils « n’est ni égal ni consubstantiel à Dieu ».

Il n’est pas le vrai Logos,

 Il a simplement participé au Logos qui est en Dieu

 Il a été, non pas engendré, mais créé du néant.*

Dan son ouvrage intitulé Thalie, Arius écrit

: « Dieu n’a pas toujours été Père ; il y eut un temps où il était Dieu seulement et n’était pas encore Père, quoiqu’il le soit devenu ensuite.   Le Fils n’a pas toujours été, car toutes choses ayant été faites du néant, le Verbe divin, qui est du nombre des créatures et des ouvrages, a aussi été fait du néant. Il y eut un temps où il n’était pas encore, et il n’était pas avant que d’avoir été fait, et il a commencé, il a été créé comme les autres. 

 Car il y eut un temps où Dieu était seul, où le Verbe,
la Sagesse n’existait pas encore. Mais ayant dessein de nous produire, Dieu a fait un être auquel il a donné le nom de Verbe, de Fils et de Sagesse, afin de s’en servir pour notre production
. »

**

3) Réactions 

Selon l’évêque Alexandre, Arius disait que  le Christ n’avait qu’une connaissance imparfaite du Père.

et que le Christ, « est né comme est né tout homme »

 Il pouvait aussi bien pratiquer  la vertu que le vice »,

 Mais « Dieu l’a choisi entre tous parce qu’il a prévu qu’il resterait parfait

**

Alexandre est en colère

Il ne peut accepter un tel discours  

Beaucoup d’évêques réagissent

Arius est devenu l’homme à abattre

. « C’était, dit Duchesne, un homme âgé, grand, maigre, de regard triste et d’aspect mortifié. On le savait ascète… Sa parole était douce, ses regards insinuants ».

Mais d’autres ajoutent « …mais ces qualités étaient viciées par un notable fond d’orgueil et de dissimulation »

Pourquoi avoir ajouté cette phrase alors qu’on sait si peu sur sa vie ?

**

Comment un tel homme « si triste et austère » aurait il pu écrire des vers et des chansons pour enseigner sa doctrine ?

Au contraire il devait être un vrai tribun

Il avait compris l’importance de la pub

En notre temps il aurait fait d’excellentes campagnes électorales

Refugié chez Eusèbe de Nicomédie 

Il envoie des lettres un peu partout pour exposer sa doctrine 

**

la lettre d’Arius à Eusèbe de Nocomédie: « L’évêque ne cesse de nous harceler et de nous pourchasser toutes voiles dehors; il nous a chassés de la ville comme des athées, sous prétexte que nous ne faisons pas chorus avec lui quand il déclare en public: ‘Un Dieu éternel, un Fils éternel: en même temps un Père, en même temps un Fils; le Fils coexiste avec Dieu sans être engendré; il est toujours-engendré, non devenu par génération, et Dieu ne précède le Fils, ni d’une pensée, ni d’un atome de temps: un Dieu éternel, un Fils éternel; le Fils vient de Dieu même’.  [...] Quant à nous, qu’est-ce que nous disons, pensons, avons enseigné et enseignons? Que le Fils n’est ni inengendré, ni une partie de l’inengendré, et qu’il ne provient non plus d’aucun substrat: c’est par volonté et conseil qu’il a eu l’existence avant les temps et les siècles; il est plein de grâce et de vérité, il est Dieu, Fils unique, immuable; et avant d’avoir été engendré (cf. Pr 8,25), ou créé (cf. Pr 8,22), ou établi (cf. Rm 1,4) ou fondé (cf. Pr 8,23), il n’était pas; car il n’était pas inengendré. Or nous sommes persécutés pour avoir dit: ‘Le Fils a un commencement, mais Dieu est sans commencement’. Voilà pourquoi nous sommes persécutés, et aussi parce que nous avons dit: ‘Il est à partir du néant’. Nous avons parlé ainsi, étant donné qu’il n’est ni une partie de Dieu, ni provenant d’un substrat ». 

4) Le concile de Nicée 

En 325, au moment de l’ouverture du concile, Arius a 70 ans.

Juste avant le concile,  Hossius  lui propose un brouillon de profession sans doute préparé avec Alexandre et Athanase, et dont voici l’essentiel 

**

Il reconnaît un seul Seigneur Jésus-Christ 

qui est fils unique engendré et non créé du néant,

Le fils existe depuis toujours 

Il est immuable et inaltérable

Il est l’image non de la volonté mais de l’existence réelle du Père.

**

Les partisans d’Arius acceptèrent  bien un moment le terme de fils de Dieu,

En sachant bien que nous sommes tous fils de Dieu 

Donc ce terme accepté était bien ambiguë 

**

Arius finalement  n’accepte pas le symbole de Nicée  

Il est anathématisé et exilé pendant plusieurs années,

Mais soutenu par Eusèbe de Nicomédie, il est finalement rappelé d’exil par Constantin.

**

Il mourut subitement d’une violente indigestion l’an 336, lors d’une dernière tentative de conciliation. On prétendit qu’il avait été empoisonné,

Il faudra attendre le concile de Constantinople en 381, pour voir imposée définitivement la doctrine de Nicée.

2 Réponses à “Arius :Jésus n’est pas Dieu”

  1. EKOMBA LISEMBE PAPY dit :

    les explications théologiques d’Arius d’alexandrie sur la nature et le rôle du seigneur Jésus sont vraies et lumières. toutes conceptions à l’encontre de celles-ci sont hérésies et idoles.

  2. chantdoiseau dit :

    On peut comprendre que certains ne croient pas que Jésus de Nazareth est Dieu .Celà semble tellement invraisemblable

    Mais on ne peut nier que l’enseignement donné par Jésus est sublime
    Beaucoup d’Athées le reconnaissent y compris les disciples d’Arius

    Voila ce qui est important
    le message de l’evangile

    Dernière publication sur Les oeuvres de l'Oiseau de Feu : histoire de Versailles

Laisser un commentaire