Epitre de Clément aux Corinthiens : l’’enseignement de la nature

extra !

Dans sa lettre aux Corinthiens

Clément de Rome

ne se contente pas d’étudier les textes anciens

pour expliquer le monde et l’histoire

conformément aux Ecritures 

** 

 

 mais il raisonne comme un homme d’aujourd’hui

comme un scientifique

en regardant autour de lui

et en s’émerveillant devant les lois de la nature 

 

 **

Tout dans la nature est assujetti à des lois

ainsi l’homme doit se soumette aux lois établies par Dieu

**

XX, 1. Les cieux se meuvent selon la règle qu’il leur donne et lui obéissent en paix ; 

 2. le jour et la nuit parcourent la carrière qu’il leur a fixée … 

 3. Le soleil, la lune et le choeur des astres… parcourent,  harmonieusement .. les orbes qu’il leur a prescrites. 

4. La terre féconde,… offre en abondance, selon le rythme des saisons, aux hommes, aux bêtes et à tous les vivants qui la peuplent, leur subsistance… elle ne s’écarte pas de ses lois, 

.. 6. La mer immense, ne franchit pas les limites où il l’a enfermée 

 7.  » Tu n’iras pas plus loin qu’ici, où tes flots se briseront sans quitter ton sein  » (Jb 38, 11).
…9. Les saisons, printemps, été, automne, hiver, se succèdent en paix 

** 

XXI, 1. 4. Il est donc juste que nous ne discutions pas la volonté de Dieu . 

 5. Sachons nous heurter à des hommes déraisonnables et insensés, tout enflés et bouffis d’arrogance, plutôt qu’à Dieu 

. 6. Révérons le Seigneur Jésus-Christ dont le sang a été donné pour nous ; 

 

**

C’est avec un raisonnement analogue que Clément explique la résurrection

XXIV, 1. Observons, bien-aimés, comment le Seigneur ne cesse de nous montrer les indices de la future résurrection dont il nous a donné les prémices, en ressuscitant des morts le Seigneur Jésus-Christ. 

2. Considérons, bien-aimés, le rythme naturel de la résurrection. 

3. Le jour et la nuit nous montrent une résurrection : la nuit s’endort le jour se lève ; le jour s’en va, et voici la nuit.
4. Prenons les produits de la terre :   

5. Le semeur sort, jette les différentes semences qui tombent sèches et nues sur la terre, où elles vont se décomposer. Mais de leur décomposition même, dans la magnificence de sa Providence, le Maître les fait lever à nouveau ; et il multiplie la graine unique et lui fait porter du fruit. 

 

Laisser un commentaire