Golgota Picnic de Rodrigo Garcia : Le cri des indignés

Je n’ai pas vu la pièce

Golgota Picnic   

mais ce que j’ai lu

ce que j’ai entendu

me provoque

et me donne à penser

cliquez ICI

**

1) Cette pièce n’est elle pas comme un écho

du cri des indignés qui sont scandalisés

par la violence qui existe dans le monde

choqués par les tortures ,la misère, le manque d’amour ,la finance ?

**

Car il est apparemment question

Des enfants qui sont instrumentalisés

pour faire la guerre et jeter des grenades

Du pain qui est jeté ,gaspillé ,foulé au pieds dans les pays riches

alors qu’il y en tant et tant  qui meurent de faim

De la finance ,de  l’amour de l’argent qui  ferme et étouffe le cœur

des plus miséricordieux 

**

Oui ! c’est vraiment un cri d’indigné !

et pour faire réagir

pour réveiller

il faut parfois choquer

Il est vrai que les rares images qu’on peut voir sur internet

sont plutôt rebutantes

plus que deplaisantes

Elles ne donnent vraiment pas envie d’aller voir la pièce

**

 2) « Golgota Picnic » serait plutôt une performance qu’une  pièce de théâtre

avec une série de références à des tableaux de Rubens ,Goya ,Grünewald

toutes ces œuvres classiques

qu’on admire dans les musées

sans états d’âme

et définitivement indifférents

Nous sommes tellement habitués !

Allons ! Réveillons nous !   

**

Il y aussi le pianiste ,complètement nu

qui interprète  pendant 40 minutes 

« les 7 paroles du Christ  sur la croix » de Haydn

Car devant toute cette misère

nous sommes impuissants

désespéramment nu

**

ou bien

Hâtons nous de nous dévêtir de nos vêtements d’infamie

de notre égoïsme pour devenir des hommes nouveaux 

comme les premiers chrétiens

 qui le jour de leur baptême

se mettaient nus avant d’être baptisé

pour revêtir des vêtements neufs

et vivre désormais

selon l’enseignement donnés

par « les 7 paroles de jésus sur la croix »

**

3) Les integristes 

englués dans leur dévotions

qui sont sans doute respectables

semblent cependant insensibles devant la  misère qui nous entoure

**

Ils sont indignés

car il sont choqués dans leurs convictions

mais sont ils sensibles aux cris des autres ‘indignés » ?

**

 En tous les cas ,il font une sacrée  propagande pour la piéce

En 2008 Il y a eu au centre Pompidou

une exposition remarquable sur les « traces du sacré »

Au cours de laquelle on a pu voir 3 performances « sacrilèges »

celle de Marina Abramovic

et celle de Michel Journiac qui datait de 1969

le «  le blasphème » de Antonin Arthaud

et l’exposition du maintenant célèbre « Piss Christ »

clquez ICI

**

Les intégristes ne les avaient sans doute pas vus

Sinon ,ils y auraient peut être eu 2 fois plus de visiteurs au centre Pompidou  

 

Laisser un commentaire