La croix de Julien l’apostat selon Grégoire de Nazianze

 

Julien « contre les Galiléens » écrit :

Galiléens, les plus malheureux des mortels par vôtre prévention

; vous adorez le bois d’une croix, vous en faites le signe sur votre front,

et vous le placez dans le plus fréquenté de vos appartements.

Doit-on haïr, ou plaindre et mépriser ces insensés,

 qui prennent pour leur Dieu un homme mort chez les Juifs.

**

Grégoire de Nazianze

n’a pas l’air d’avoir le sens de l’humour

**

Dit il la vérité

ou se moque il 

dans son discours 4 « contre Julien »

quand il raconte l’initiation de « l’Apostat »

 au  culte d’Hecate par Maxime d’Ephese ?

**

Il descendit dans un de ces lieux interdits

 dont l’accès est refusée à la foule et qui inspirait  l’effroi

  …a mesure que notre héros s’avance ,des objets de frayeur l’assaillent toujours plus nombreux et plus effrayants

…Epouvanté il a recours à un vieux remède

à la croix dont il se signe pour se défendre contre les terreurs

il appelle au secours celui qu’il  persécutait …

les démons s’apaisent

mais  l’initiateur donne une fausse interprétation

 nous les avons fait  fuir

(Discours 4,55)

Laisser un commentaire