Pélage (Vers 350-vers 420) : Un Breton méritant mais hérétique

Un hérétique 

rejeté

par des « purs »

et pourtant  à la recherche de la sainteté

On le dit orgueilleux

et fut réputé sulfureux

pendant des générations

et pourtant ouvert à la discussion 

**

 Né en Bretagne vers les années 350 

Il étudie seul les écritures

sérieusement et directement dans le texte

On lui reprochera donc d’être un autodidacte

Mais il semble bien connaître les écrits de Cyprien et d’Ambroise

**

Il se trouve à Rome entre 380 et 390

où il entretient des relations avec Jérôme

qui finirent fâcheusement. 

**

Décidemment les amis de Jérôme

ont tendance à s’éloigner de lui assez vite

**

A Rome

comme Jérôme

Il fréquente les familles aristocratiques

Tels les Anicci

**

C’est aussi à Rome

que  Célestius

devient son disciple

Cliquez ICI 

**

Saint Augustin écrit :

On trouve à Rome, où Pélage a longtemps vécu, des gens qui, par divers motifs, lui sont favorables :

Les uns parce qu’il est parvenu à les persuader

Les autres parce qu’ils citent les actes ecclésiastiques faits en Orient où maintenant il habite, .car là bas les  évêques l’ont reconnu Catholique

(Augustin ,lettre 177, 2)

**

En 410 après le sac de Rome

Pélage part

à Jérusalem ou il est bien accueilli par l’évêque Jean

Au grand dam de Jérôme

**

Mais ensuite chassé de Palestine

condamné à Antioche

découragé

il meurt vers 420

sans doute dans un monastère en Egypte 

Laisser un commentaire