La campagne présidentielle et la morale (Avortement ,Euthanasie )

Lors des prochaines élections

certains

surtout parmi les croyants

tant catholiques que musulmans 

vont choisir leur président

suivant leur conception de la morale

en faisant totalement  abstraction 

des problèmes  économiques et sociaux

le chômage ,les injustices….

**

L’avortement, l’euthanasie

Permis ou pas permis ?

Cela vaut la peine d’y réfléchir sereinement  

au lieu de décréter sommairement

n’importe quoi avec ostentation

**

1) Les lois

Il y a des lois pour vivre en société 

C’est la morale politique 

Il y a des lois qui concernent uniquement la vie des individus 

C’est la morale individuelle

**

Dans le premier cas

il s’agit de permettre à chacun de vivre en paix avec les autres

en respectant la  justice. « Liberté ,égalité ,fraternité » 

Dans le deuxième cas

C’est à chacun de prendre ses responsabilités en fonction des ses convictions personnelles

Ce qui est peut être parfois le cas pour l’avortement et une certaine forme d’euthanasie

Chacun doit agir selon sa conscience

Ce n’est pas aux politiques d’en décider

mais au religieux de conseiller

**

« Rendez à César  ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu »

**

2) Un principe morale

Il existe en morale un principe

« Entre 2 maux, il faut choisir le moindre »

**

Soit avorter : Ce qui est un mal

Soit donner la vie à un être que l’on ne pourra élever

pour des raisons diverses 

Ce qui est aussi un mal

Alors que choisir entre ces 2 maux sinon le moindre  ?

**

A chacun de prendre ses responsabilités pour choisir

Nous sommes des êtres responsables

**

3) L’espoir ,la paix

Le rôle des croyants

chrétiens ou musulmans

c’est de rendre l’espoir à un monde

qui semble en plein désarroi

 « Ce n’est pas la loi qui sauve mais la foi »

**

Quelle détresse chez la femme abandonnée

laissée seule !

par un homme insouciant qui devrait l’aider

Quelle solitude !

Quels  scrupules !

Quelles souffrances intérieures !

**

Ce n’est pas des leçons dont elle a besoin

mais d’aide

Non des reproches

mais de la  miséricorde

**

L’acharnement thérapeutique !

Qui en veut ?

A t’on le droit de laisser souffrir atrocement des gens en fin de vie ?

L’euthanasie qui en veut ?

sauf les tortionnaires ou autres idéologues ?

**

Dans ce dernier cas les politiciens pourraient  légiférer

en distinguant  entre

les idéologues génocidaires   

(car cela concerne le bien commun )

et des hommes qui se sentent en conscience

obligés  de soulager des souffrances

(cela concerne la morale individuelle)

**

Aux religieux de décider

quel est entre les 2 maux, le pire

La mort ?

Ou de longues et atroces souffrances ?

« C’est la miséricorde que je veux et non les sacrifices » 

 

Laisser un commentaire