Vincent de Lérins et l’Arianisme

Depuis le concile de Nicée

Les ariens ne cessent  de se multiplier

On les retrouvent dans tous les conciles du 4é siécle

**

Au cours du 5é siècle 

les barbares qui envahissent l’empire romain

sont presque tous ariens

**

Vincent de Lérins dans son monastère de Lérins

ne pouvait qu’en être profondément affecté

et ecrivait dans son « commonitorium »

**

3. Quand le venin de l’Arianisme eut infecté,non  plus  une  faible  partie,

  mais  la  presque  totalité  de l’univers,

 si bien que, presque tous les évêques de langue latine s’étant  laissés séduire,

  les  uns  par  la  violence,  les autres par la ruse,…

alors, tout ce qu’il y avait de  vrais  disciples  et  de  vrais  adorateurs  du  Christ,

préférant la foi antique à une nouvelle hérésie, ne furent pas  tachés  par  la  contagion  du  fléau

**

4.  Par  le  péril encouru en ce temps, il a été montré assez, et même trop,

quelle quantité de calamités est apportée par l’introduction d’un dogme nouveau.

Ce fut le brigandage d’Ephese

Cliquez ICI

**

Car ce ne furent pas seulement de

petites  choses,  mais  aussi  de  très  grandes  qui  furent bouleversées : .. 

l’Empire romain tout entier, fut agités et ébranlés

**.

Vincent résume la doctrine de Photin

un arien qui participa au « scandale de Sirmium »

cliquez ICI

 

**

4.  Voici  la  doctrine  de  Photin :  il  dit  que  Dieu  est unique et solitaire et qu’il faut le confesser à la manière des

Juifs. Il nie la plénitude de la Trinité, et pense qu’il n’y a ni personne du Verbe ni personne du Saint Esprit

 5. Quant au Christ, il prétend qu’il ne fut qu’un homme, purement et simplement,

 à qui il attribue un commencement tiré de Marie ;

 et il soutient sous mille formes que nous devons honorer  seulement  la  personne  de  Dieu  le  Père,  et  le

Christ, homme.

 Voilà ce que pense Photin. 

Laisser un commentaire