Ratzinger : La descente aux enfers

Dans son livre

« Foi chrétienne hier et  aujourd’hui » (p208ss)

Ratzinger  commente l’expression

« Jésus est descendu aux enfers » 

**

Ce qu’il dit

c’est beau

mais c’est de la poésie  

non de la théologie

**

C’est une méditation

une exhortation

non une explication

**

Le vendredi saint

Jésus est mort  

soudain Dieu se tait

le silence de Dieu   

Dieu est mort

**

Voila vraiment la vérité de notre heure ,

la descente de Dieu dans le silence ,

dans le sombre mutisme de l’absence ( Foi chrétienne p 208)

**

La révélation de Dieu  ne comprend pas seulement sa parole

 mais aussi son silence

Dieu se tait et disparaît dans l’obscurité ( p 209)

**

Jésus crie sur la croix :Mon Dieu, mon Dieu ,Pourquoi m’as-tu abandonné ?

C’est le cri venu des profondeurs

 en union avec le Seigneur qui est descendu aux enfers

 et qui a instauré la proximité de Dieu au milieu du délaissement et de l’absence de Dieu(P210)  

**

Cette descente aux enfers est aussi  la solitude totale

C’est finalement  l’abime de la solitude qui se révèle ici

de l’homme qui au plus intime de lui même se trouve seul

**

Le Christ  a franchi la porte de notre ultime solitude  dans l’abime de notre déréliction

**

dans le catéchisme de l’église catholique N°632

on lit autre chose

« Jésus n’est pas descendu aux enfers pour y délivrer les damnés , ni pour détruire l’enfer de la damnation  mais pour libérer les justes qui l’avaient précédé

Ratzinger : La descente aux enfers dans Benoit XVI Romanino-Pisogne-descente-aux-enfers-300x225                                                                                                            fresque de Romanini à Pisogne

 

Laisser un commentaire