Ratzinger, Harnack, Bultman,Karl Barth : Jésus ou Christ ou Jésus-Christ

L’homme de Nazareth

doit il être appelé Jésus ou Christ  ou Jésus Christ ?

**

Dans son livre

« Foi chrétienne hier et  aujourd’hui »

publié en 1969

Benoît XVI tache de répondre à cette question

en citant d’illustres théologiens qui l’on précédé

 

Harnack (1851-1930)                                    

Cliquez ICI 

 **

Voici ce qu’enseigne Harnack

Ils  parle du Jésus prêchant qui annonçait à tous les hommes leur père commun

les rendant ainsi  tous frères

et d’un Christ prêché qui exigeait la foi et devenait dogme (p130)

**

Jésus avait proclamé le message de l’amour ,dégagé de toute doctrine

Il avait préconisé la simplicité de la confiance dans le père

Mais on y a substitué la doctrine de l’homme Dieu  

**

Le christ prêché est objet de la foi qui divise

Tournons nous vers le Jésus  prêchant

vers l’appel à la puissance unifiante  de l’amour

**

Bultman (1884-1976)

Cliquez ICI

Ratzinger résume ainsi la thèse de Bultman ,le théologien de la démythologisation

La seule chose qui importe en Jésus est le fait qu’il a existé

La foi se réfère uniquement à l’événement de la proclamation de la  parole

 grâce auquel l’existence humaine renfermée s’ouvre à la sa réalité  authentique

**

 …Rangeons parmi les accessoires la question de savoir qui était  Jésus

 ,ce qu’il était ,comment il était

 Pour s’en tenir au simple événement d’une parole 

 

Karl Barth ( 1886-1968 )

Cliquez ICI

On ne peut non plus dissocier Jésus et le Christ

En vérité Jésus n’existe que comme Christ

 et le Christ n’existe qu’en Jésus  

**

En fait il est tellement identifié à sa parole

que le moi et sa parole se confondent 

IL EST PAROLE

**

Barth a exprimé cette vue en ces termes

Jésus est le porteur d’une fonction ;

Il n’est donc pas homme d’abord

 pour avoir ensuite également cette fonction 

**

L’être de Jésus en tant q’œuvre est identique à son œuvre (p 134)

la personne de Jésus c’est sa doctrine

 et sa doctrine c’est lui même

**

La foi chrétienne 

 …n’est pas l’acceptation d’un système ,

mais l’acceptation, d’une personne qui est sa parole

l’ acceptation de la parole comme personne

 et de la personne comme parole 

 

Laisser un commentaire