Le sacerdoce des fidèles selon Luther et le concile Vatican 2

Dans son « manifeste à la noblesse chrétienne »

Luther parle longuement du sacerdoce des fidèles

**

Les citations suivantes sont prises dans le tome 2

Des «  Œuvres complètes de Luther » édition Labor et Fides p 84 ss

****

Nous sommes tous prêtres

Tous les chrétiens appartiennent vraiment à l’état ecclésiastique ;

il n’existe entre eux aucune différence  

,si ce n’est celle de la fonction comme le montre saint Paul en disant  

que nous sommes tous un seul corps ,mais que chacun a sa fonction propre (1 Cor 12)

**

Ce que fait le pape ou l’évêque en donnant l’onction ,

La tonsure ,le costume

ne peut que transformer un homme en une idole barbouillée d’huile

Mais ils ne font pas le moindre du monde

un membre du sacerdoce (p85)

**

Nous sommes tous consacrés prêtres par le baptême

Nous sommes tous également prêtres

,mais certain sont chargés par la communauté à exercer certains pouvoir

**

Si quelqu’un est choisi pour une fonction ,

puis si il est destitué pour abus de pouvoir ,

il redeviendrait exactement ce qu’il était auparavant 

Mais voici qu’ils ont inventé les « caractères indélébiles (p86) 

**

Une classe sacerdotale ne devrait être rien d’autre dans la chrétienté

 que ce qu’et un fonctionnaire

**

Le christ n’a pas 2 corps ,

l’un laïc et l’autre ecclésiastique

 Il est une tête et il a un corps

**

Le concile Vatican 2

Lors du concile Vatican 2

dans le décret « lumen Gentium » (chapitre 2,10)

les évêques parlent aussi longuement du sacerdoce des fidèles

Cliquez ICI

**

10. Le sacerdoce commun

Le Christ Seigneur, grand prêtre d’entre les hommes (cf. He 5, 1-5) 1-5) a fait du peuple nouveau « un Royaume, des prêtres pour son Dieu et Père » (Ap 1, 6 ; 5, 9-10). Les baptisés, en effet, par la régénération et l’onction du Saint-Esprit, sont consacrés pour être une demeure spirituelle et un sacerdoce saint, de façon à offrir, par toutes les activités du chrétien, autant d’hosties spirituelles, en proclamant les merveilles de celui qui, des ténèbres, les a appelés à son admirable lumière (cf. 1 P 2, 4-10). C’est pourquoi tous les disciples du Christ, persévérant dans la prière et la louange de Dieu (cf. Ac 2, 42-47), doivent s’offrir en victimes vivantes, saintes, agréables à Dieu (cf. Rm 12, 1), porter témoignage du Christ sur toute la surface de la terre, et rendre raison, sur toute requête, de l’espérance qui est en eux d’une vie éternelle (cf. 1 P 3, 15).

**

Ah oui !

Mais attention !

Il y a des nuances

Il y a sacerdoce et sacerdoce…

**

Le sacerdoce commun des fidèles et le sacerdoce ministériel ou hiérarchique, qui ont entre eux une différence essentielle et non seulement de degré, sont cependant ordonnés l’un à l’autre : l’un et l’autre, en effet, chacun selon son mode propre, participent de l’unique sacerdoce du Christ

Laisser un commentaire