Le commentaire de Luther sur le magnificat

En 1521

Luther semble vraiment serein

en commentant le magnificat

alors qu’il a été mis au ban de l’empire

et qu’il doit se cacher

chez le prince électeur de Saxe  

**

La prière des mercenaires

En fait

Luther n’est il pas aussi un peu chagrin ?

Car il ne peut s’empêcher d’envoyer

des petites pointes

contre certains dévots

certains religieux

qui au cours de leurs prières

ne cherchent pas à louer Dieu

mais seulement à obtenir des faveurs 

ce sont des mercenaires 

**

 Les citations sont prises dans

« les Œuvres complètes de Luther tome 3 édition labor et fides p 30 ss

**

Si ces religieux  disent comme Marie

« Mon esprit se réjouit en Dieu mon sauveur »  

 ils se réjouissent beaucoup plus

du salut, que du sauveur

des dons, que du donateur

**

«Ils te louent aussi longtemps que tu leur fait du bien » (ps 49,19)

**

Ils ne sont tous que des jouisseurs et des mercenaires

des valets et non des enfants ,

des étrangers et non des héritiers (p30)

ou des fils qui honorent le père

non pour sa bonté mais pour son héritage 

**

La prière de Marie

Marie quant à elle 

 ne voit que le don de Dieu

Elle se réjouit de la grâce

Elle ne se réjouit pas de ce qu’elle est

mais de ce que Dieu  lui donne

 Elle ne s’est glorifiée ni de sa virginité ni de son humilité

,mais du seul regard de la grâce divine

**

Pour elle Dieu est grâce

Cliquez ICI

**

Conseils donnés à Frédéric l’électeur de Saxe  

Luther  commente ensuite la  Deuxième partie du magnificat

en donnant  des conseils

à son protecteur l’ électeur Frédéric de Saxe

**

Pour bien gouverner 

Il faut être  miséricordieux  

 détruire l’orgueil spirituel

abaisser ceux qui se sont élevés

élever les petits

rassasier de biens les affamés  

Laisser un commentaire