Palabres entre Pamphile de Césarée et Méthode d’Olympe à propos d’Origéne

A la fin du 3é siécle 

un long palabre eut lieu contre Origéne (+253) 

entre  2 acteurs principaux  

saint Pamphile de Césarée (+309)

Cliquez ICI

et saint Méthode d’Olympe (+311 )

Cliquez ICI 

qui sont tous les 2 martyrs et presque contemporains  

Origène , quant à lui

n’est pas un saint

Allez savoir pourquoi !

**

Toujours est il

que tout en étant martyrs 

nos 2 saints  s’envoient des vannes

à qui mieux mieux

au sujet d’ Origène

qui, lui , n’est que martyr

**

Eusèbe de Cesarée (+339)

qui n’est ni saint ,ni martyr 

et même soupçonné par certains

d’avoir fricoter avec les ariens

soutient Pamphile contre Méthode  

**

Origène a beaucoup écrit

Il a donc des ennemis

peut être des jaloux

qui lui cherche des poux

ou des théologiens

qui sont comme chacun sait

toujours très pointilleux    

**

Méthode d’Olympe aussi a beaucoup écrit

mais on connaît peu sa vie

car le principal historien de son temps

Eusébe de Césarée

l’ignore totalement   

**

Le palabre   

Méthode d’Olympe

commence par admirer Origéne  

puis se  butte

**

Il se cabre contre les théories d’Origéne

au sujet de la création ,

de la succession éternelle des mondes

de l’hypothèse de la préexistence des âmes

«Dire que les âmes descendent du ciel

 c’est se payer de mots

c’est inventer une fable digne de la tragédie » 

(de la résurrection 1,55)

**

Pamphile de Césarée

qui a succédé à Origène  

à la tête de l’école de Césarée  

prend la mouche

Avec son élève

qui n’est autre que le futur historien

Eusèbe de Césarée  

il écrit une «  apologie  pour Origène »

Cliquez ICI

**

Le palabre continuera les siècles suivants

En particulier entre  Jérôme et Rufin

Cliquez ICI

Rufin écrira  un opuscule « sur la falsification des livres d’Origène »

en démontrant que des hérétiques avaient falsifié les textes d’Origène  

**

En 400 Théophile d’Alexandrie

le terrible  pharaon

Cliquez ICI

fiat condamner Origène

lors d’un concile régional  

Laisser un commentaire