Polémique contre le pape Francois ! Déjà !

Le pape Francois

qui veut la paix

fait pourtant des vagues

**

Cet homme apparemment bon, juste, ami des pauvres

n’ a pas l’air de plaire à tout le monde

et des accusations fussent déjà contre lui

sur son attitude équivoque

 au temps de la dictature

en Argentine  

**

Mais plusieurs témoignages très importants

prouvent combien sont injustes

toutes les accusations portées contre lui

**

Témoignage de Pérez Esquivel ,prix nobel de la paix  

Le militant argentin des droits de l’homme Adolfo Pérez Esquivel,

Prix Nobel de la paix 1980, a nié sur les ondes de la BBC que  cardinal Jorge Bergoglio ait eu des liens avec la dictature militaire (1976-1983)

. « Il y a eu des évêques complices de la dictature, mais pas Bergoglio », a affirmé Pérez Esquivel,.
**
« On met en cause Jorge Bergoglio parce qu’on dit qu’il n’a pas fait le nécessaire pour sortir deux prêtres de prison, à l’époque où il était le supérieur de la congrégation des jésuites. Mais je sais personnellement que de nombreux évêques ont demandé à la junte militaire la libération de prisonniers et de prêtres et qu’elle ne leur a pas été accordée », a ajouté Pérez Esquivel

**

Témoignage des juges argentins

 «Il est totalement faux de dire que Jorge Bergoglio a livré ces prêtres», a déclaré le juge German Castelli au quotidien La Nacion de samedi.

«Nous nous sommes penchés sur la question, nous avons entendu ces allégations, nous avons passé en revue les faits et nous avons estimé qu’il n’avait rien fait dans cette affaire qui soit répréhensible juridiquement. Dans le cas contraire, nous aurions engagé des poursuites»

(AFP journal Liberation)

 **
 Il a été interrogé une fois par la justice argentine en tant que personne informée des faits, mais il n’a jamais été accusé de rien»,

 «Il existe en revanche des preuves selon lesquelles il fit beaucoup pour protéger les gens pendant la dictature et il appuya les demandes de pardon de l’Eglise en Argentine pour ne pas avoir fait suffisamment» pendant cette période noire. (Le parisien 15 mars )

**

Témoignage d’un jésuite torturé

Un des missionnaires jésuites enlevés par la junte argentine, Francisco Jalics, s’est dit en paix avec le souverain pontife, dans un communiqué diffusé vendredi

**.

«Je ne peux me prononcer sur le rôle du père Bergoglio dans ces événements», a commenté le prêtre qui s’était installé en Allemagne après sa libération,

Plus tard, nous avons eu l’occasion de discuter des événements avec le père Bergoglio qui était entre-temps devenu archevêque de Buenos Aires.» (le parisien 17 mars 13)

**

«Nous avons ensemble célébré une messe publique et nous nous sommes enlacés solennellement. Je suis en paix avec ce qui s’est passé et considère l’histoire comme close», , ajoutant: «Je souhaite au pape François de recevoir les bénédictions divines dans l’exercice de sa mission.»

**

Ce qu’en dit le pape Francois

J’ai fait ce que j’ai pu à l’âge que j’avais et avec les peu de relations que j’avais pour intervenir en faveur des personnes séquestrées», s’est expliqué Jorge Bergoglio, dans un livre d’entretiens, « Le Jésuite », avec Sergio Rubin et Francesca Ambrogetti (2010).

 

 

Laisser un commentaire