Les rois Wisigoths étaient ils vraiment ariens ?

Les wisigoths

des ariens ?

Pas si sûr !

**

En tous les cas

Ils étaient pas  très convaincus 

Plutôt opportunistes

ils s’adaptaient en fonction

de leur population

ou de leurs préoccupations 

**

Voici ce qu’en dit Bruno Dumézil dans son livre

« Les racines chrétiennes de l’Europe edt.Fayard

Le royaume de Toulouse vivait selon le régime de 4 religions licites

 admettant  le passage de l’une à l’autre

…Les évêques catholiques s’asseyaient à la même table que les rois

 Et que  les « sacerdotes »ariens  (Dumézil p 247)

**

Euric

Ce roi entreprit certes  quelques persécutions contre les catholiques

qui furent de peu d’importance

se contentant bien souvent de nommer un evêque arien

là où il y avait déjà un evêque catholique

ou en empêchant la nomination d’un évêque catholique 

**

Mais il n’y eut pas de conversions forcées à l’arianisme

 et aucun texte nous a conservé le nom d’un martyr, signe de la modération observée (p 249)

quoiqu’en dise Grégoire de Tours

cliquez ICI

**

Alaric 2

Ce roi essaya aussi d’éloigner certains catholiques un peu trop turbulents

Mais il eut d’excellentes relations avec Césaire d’Arles

en permettant le concile d’Agde  

Cliquez ICI

**

En Espagne

En Espagne les wisigoths non seulement ne persécutaient pas ,

mais ils traitaient généralement les catholiques avec respect (Dumèzil p257)

**

L’épiscopat catholique de Valence peut se réunir en 546 

Le roi Heudis (+548)  permit au clergé catholique de tenir un synode à Tolède (p 257)

Et Si l’état espagnol s’affirmait officiellement arien ,le paganisme restait toléré ( p 259)

**

Léovigild

Ce roi fut le seul à vouloir réunir son peuple sous une seule religion

Il tenta de réconcilier tout le monde en proclamant un nouveau credo

qui pourrait satisfaire les ariens et les catholiques  

En 580 il réunit un concile d’évêques ariens pour en discuter

**

Le roi wisigoth reconnaît désormais l’égalité du fils et du père

,mais refusait la divinité de l’Esprit

Cela était  suffisant pour créer  au moins l’illusion d’une unité religieuse (p 264)

**

Mais ce compromis ne fit qu’accentuer la dissolution de l’arianisme

**

Reccared

Le fils de Léovigild Reccared succède à son père en 586

En 587, il se convertit au catholicisme

En 589  il impose le catholicisme à ses sujets au concile de Toléde 

et met ainsi fin officiellement à l’arianisme

qui n’est plus toléré dans le royaume wisigothique.

 

Laisser un commentaire