Grégoire le grand : Saint Benoit est un exemple pour les missionnaires

En racontant le vie de saint Benoit  

dans le chapitre 2 de « ses dialogues »

Grégoire le grand  ne cherche pas a éblouir

en racontant des miracles

mais il veut encourager

les moines partis à travers le monde

et peut être en particulier Augustin 

qu’il avait envoyé dans le pays des « Angles » 

**

Comme Benoit ,il leur faudra détruire des idoles

Comme benoit il leur faudra soulever des montagnes

 **

La destruction des idoles

Le bourg appelé Cassin est assis sur le flanc d’une haute montagne

A sa cime s’élevait un vieux temple où, des paysans insensés venait adorer Apollon.

**

 A son arrivée, le serviteur de Dieu brisa l’idole, renversa l’autel,

 bâtit une chapelle en l’honneur de saint Martin dans le temple même d’Apollon,

et une autre, sous le vocable de saint Jean, à l’endroit où était l’autel de cette même divinité ).

 Ensuite ses continuelles prédications appelèrent à la foi les habitants du voisinage .

**

La foi est capable de transporter des montagnes (dilaogues 2,10)

Un jour que les religieux construisaient les bâtiments du monastère, il se trouva à l’endroit de la construction une pierre qu’ils résolurent de faire entrer dans l’édifice. Deux ou trois d’entre eux ne pouvant venir à bout de la soulever, plusieurs autres leur vinrent en aide ; mais elle resta aussi immobile que si elle eût été attachée à la terre par de profondes racines

**

 Benoît vint à l’instant, fit sa prière, donna la bénédiction;

 Puis on leva la pierre avec autant de facilité que si elle  eût été dépourvue de toute pesanteur .

Il était  bien dit  que leur foi serait capable de  transporter les montagnes. »

**

 Puissance de la prière

Ceux que la piété attache intimement à Dieu  opèrent ordinairement des miracles , selon la nécessité des circonstances en  vertu de leur prière

,Nous en trouvons la preuve en saint Pierre; quand par  sa prière il a ressuscité Tabitha  Act,( 9.)

Ainsi Benoit avait délivré de ses liens, par un seul regard, et sans prendre la peine de le toucher ,un paysan entravé par  un terrible Goth (dialogue 2,31)

 

Laisser un commentaire