Grégoire le grand et « les caractères » de La Bruyère

Dans sa « règle pastorale » Grégoire le grand

se révèle comme étant un psychologue remarquable

Bien souvent il  nous fait penser

aux « caractères » de la Bruyère   

**

Les taciturnes (pastorale 3,14 et 3,22 )

En refrénant immodérément leur langue ,

ils tolèrent souvent dans leur cœur un bavardage plus grave

…parfois leur âme s’enorgueillit

 et ils méprisent comme des faibles ,

les gens qu’ils écoutent parler

**

Les prétentieux (3,8)

Très confiants en eux mêmes ils ont pour les autres le blâme et le dédain …

Ils jugent que tout ce qu’ils font est d’un niveau exceptionnel

**

Les gourmands (3,19)

la gourmandise est accompagnée du bavardage ,de l’inconstance au travail et de la luxure

**

Les coléreux (3,16 )

les coléreux, quand ils sont mis à un poste de gouvernement  ,se laisse emporter par la colère

,plus ils tourmentent  l’existence de leurs inferieurs ,leur enlevant leur paisible tranquillité  …

plus grave ils pensent  que l’aiguillon de leur colère est le zèle de la justice

**

Les hommes généreux  (3,20)

Il faut avertir ceux qui donnent de leurs biens

,de ne pas s’élever ,avec l’enflure de l’orgueil

 ,au-dessus de ceux auxquels ils font largesse de leurs ressources terrestres

 et qu’ils ne se croient pas meilleurs que les autres 

 

 

Laisser un commentaire