Brunehaut (547-613) reine d’Austrasie

Brunehaut une garce

ou une grande reine cultivée,  digne d’être aimée ?

**

C’est selon !

On retient d’elle le récit de sa mort violente

attachée par des soldats à la queue d’un cheval

**

Ses ennemis en ont fait une furie

Mais beaucoup ne sont pas de cette avis

**

Selon Grégoire de Tours

C’était une jeune fille de manières élégantes, belle de figure, honnête et décente dans ses mœurs, de bon conseil et d’agréable conversation. Son père consentit à l’accorder à Sigebert  et l’envoya au roi avec de grands trésors ; et celui-ci ..la prit pour femme avec une joie et des réjouissances infinies.

 Elle était soumise à la loi arienne ; mais les prédications des prêtres et les exhortations du roi lui-même la convertirent ; elle crut et confessa la Trinité une et bienheureuse, reçut l’onction du saint chrême [et par la vertu du Christ, persévéra dans la foi catholique. (Histoire des francs  livre 4)

**

Selon Fortunat

Fortunat écrit à Brunehaut et ne peut évidemment que la flatter   

 Le premier de vos bienfaits est le calme et la douceur de votre gouvernement, et, dans vos Etats, la plus haute piété qui soit dans le monde

L’éclat qui vous environne est un reflet de celui de votre parenté et de votre patrie ;

De votre gloire personnelle, de votre haut rang et enfin de vos œuvres pieuses.

**

Que Votre  fils Childebert, cette fleur aimable et brillante de santé,

 donne à sa mère des fruits où le peuple verra l’accomplissement de ses vœux.

Continuez à être agréable à Dieu par vos propres mérites (Fortunat, Poésie  10, 8)

**

Fortunat écrit aussi au moment du mariage de Brunehaut

. Sigebert est violemment épris de Brunehaut; il veut l’épouser. Elle a pour cela tout ce qui convient; elle est nubile et sa virginité est dans sa fleur……

**

Brunehaut, plus brillante que la lampe du ciel, et dont la figure lance plus de feux que les pierres précieuses, tu es une autre Vénus, et tu as pour dot l’empire de la beauté.

En toi . L’Espagne a produit une perle nouvelle digne de subjuguer un roi.

 Conduite par un grand seigneur à travers des montagnes couvertes de neige, et des populations féroces, pour entrer à titre de reine dans la couche royale, tu marchais comme sur une route sans obstacles.

 haute est ta naissance comme aussi ta noblesse; le royaume de ton père s’étend jusqu’aux bornes du monde;( poésie 6,1)

**

et s’adressant à Sigebert il dit

Votre excellente épouse s’est faite catholique, et cet accroissement des membres de l’Église est votre œuvre. Le Christ, en vous donnant Brunehaut, s’unit aussi à elle; les mérites de cette princesse t’avaient attiré. C’est par un don du Christ qu’elle pratique son nouveau culte mieux que l’autre. D’abord elle y adhéra de cœur; elle y ajouta ensuite la sanction de la loi, et elle n’en est que plus aimée.

 Réjouissez-vous donc, roi pieux, de la grande lumière dont la reine a été éclairée; vous avez acquis deux fois celle qui ne vous fut mariée qu’une. Elle est belle, modeste, gracieuse, intelligente, obligeante et bonne. Par son esprit et sa figure, par la noblesse de son extraction elle était toute-puissante ; mais quoiqu’elle eût été digne de jouir seule et pour elle-même de si grands avantages, elle plut d’abord à un homme; elle plaît à Dieu maintenant. Vivez longtemps plein de gloire avec l’épouse qui vous est si chère, et dont l’union avec vous est l’effet de l’amour même de Dieu poesie 6,1a)

**

Selon Germain évêque de Paris

Au cours du règne de Sigebert

L’evêque saint Germain de Paris semble faire des reproches à Brunehaut

A la très clémente dame, notre très pieuse dame à toujours, la fille de la sainte Église en Jésus-Christ, la reine Brunihilde. Comme la charité se réjouit en la vérité,… il ne nous est pas permis de nous taire. Nous répèterons les paroles de la foule, paroles qui nous remplissent e crainte, et nous soumettons à la connaissance de votre piété ce que répandent, toutes les bouches, même celles du vulgaire : c’est que, par votre volonté, votre conseil et votre instigation, le très glorieux seigneur, le roi Sigebert veut détruire ce pays. Nous ne disons pas ces choses qu’on croie qu’elles viennent de nous, mais nous supplions qu’aucun prétexte ne soit donné de dire qu’un si grand et si funeste malheur vienne de vous, etc(supplique de St Germain .

**

Régente de l’Austrasie

A la mort de Sigebert, Brunehaut devient régente 

Ce ne fut pas facile pour elle

Les grands du royaume lui étaient hostiles

Et l’un d’eux Ursion lui dit  

: « Éloigne-toi de nous, femme… Maintenant, c’est ton fils qui règne… »

**

En 585, la majorité de Childebert est proclamée, et  Brunehault reléve la tête .

Mais en 592 Childebert meurt à son tour

Brunehaut reprend donc la régence

**

En 613 les nobles d’Austrasie se révoltent de nouveau

et livre Brunehaut à Clotaire 2 qui convoitait son royaume

Clotaire 2  fait mourir Brunehaut à petit feu  

Finalement, elle est attachée par les cheveux, un bras et une jambe à la queue d’un cheval indompté.

**

Et comme les vainqueur ont toujours raison

Les historiens  ont fait de la plus belle des princesses espagnoles

la plus terrible des furies

 

 Pourtant ses restes sont enterrés dans l’abbaye de Saint Martin

qu’elle avait fondée à Autun

avec un inscription élogieuse

**

Inscription sur sa tombe

Ci git la reine Brunehaut

à qui le saint pape Grégoire

Donna des éloges de gloire ,

qui mettent sa vertu bien haut

**

Sa piété pour nos mystères

lui fit fonder 3 monastères

Sous la règle de saint Benoit

**

Saint Martin ,saint Jean Saint Andoche

sont trois lieux où l’on connait

Qu’elle est exempte de reprôche  

**

Il fut ajouté

Brunehaut fut jadis reine de France

Fondatrice du saint lieu de  céans

Cy inhumée en six cents quatorze ans

En attendant de Dieu rémunérance  

(G Kurth,etudes franques T 1p352

Laisser un commentaire