La bible et la société carolingienne

La société carolingienne

baigne dans une atmosphère biblique  

Elle s’identifie au peuple de Dieu

et s’enracine dans l’histoire sainte

**

Les rois

Pépin le bref est comparé à Josué

Charlemagne est le nouveau David

et se compare aussi  à Josias ,

 « qui avait restauré le temple

et ordonnait à la classe sacerdotale de se corriger » (IV Rois 22-23)

**

Le pape Etienne IV déclare  lors du sacre

que Louis est  plus grand que Salomon

cliquez ICI

**

Selon le deutéronome

les rois qui sont désormais « oints »

doivent protéger la veuve et l’orphelin

**

Le peuple

est comparé à Israël

la pape Etienne II dit à Pépin

 « je vous confie l’église que j’ai reçue de Dieu »

**

Les fils de Louis le pieux  qui se révoltent contre leur père

sont comparés à Absalon qui a attaqué  David

**

L’invasion des normands est comparée

à celle des babyloniens qui ont occupé Israël 

**

Les évêques

sont les nouveaux prophètes   

**

Pendant le concile de Paris de 829 ce sont eux

qui présentent  un programme de reformes à l’empereur

Pour Jonas ,l’évêque   qui préside cette assemblé

« Le sacerdoce qui conseille la royauté  est seul interprète de la volonté de Dieu

(Dt 17,17)

**

 A st Médard de Soissons

 lors du jugement de Louis le pieux

les accusateurs rappellent que Samuel a remplacé Saul par David

de même les évêques peuvent déposer l’empereur et mettre son fils à, sa place

**

Hincmar, archevêque de Reims et conseiller de Charles le chauve se considère comme le successeur des prophètes

« Que les rois se souviennent qu’ils ont été sacrés par des évêques »

et « que le roi Ozias est devenu lépreux après avoir osé prendre l’encens dans le temple (II ch 26,16)

 **

Les modèles de l’Ancien testament

Isaac et Joseph sont des exemples pour les enfants  qui doivent obéissance et respect  à leurs parents

Job est le modèle des pères de famille qui en plus avait pris la défense  des pauvres et des orphelins

Judas Macchabée est le héros des futurs chevaliers

Robert le fort est surnommé le « Macchabée de notre temps »

 

‘Voir  Pierre Riché « le moyen âge et la bible » p 385 ss)

 

Laisser un commentaire