Réquisitoire contre les papes du 10é siècle au concile de Saint-Basle

En Juin 991, ,un concile royal se réunit à Saint Basle de Verzy prés de Reims

pour régler les relations tendues entre les évêques plutôt « gallicans»

 et les moines plus attachés à Rome.

**

Au cours de ce concile

Arnoul l’archevêque de Reims , reconnu par Rome

est déchu car il avait trahi son roi  Hugues Capet

en livrant la ville de Reims aux carolingiens

Gerbert ,l’écolâtre de Reims est consacré et mis à sa place 

http://www.documentacatholicaomnia.eu/03d/0991-0991,_AA_VV,_Le_Concile_De_Saint_Basle,_MFR.pdf

**

Au cours du concile  l’évêque d’Orleans

 qui se nommait aussi Arnoul

prononce un discours virulent contre les derniers papes

qui déshonoraient l’église

**

« Nous avons vu Jean XII surnommé Octavien ,

plongé dans le bourbier des débauches ,conspirer contre Othon que lui même avait fait empereur

**

Il est chassé et remplacé par Léon VIII ,le néophyte

 mais quand l’empereur a quitté Rome,

Octavien y rentre, chasse Léon ,

coupe au diacre Jean le nez ,les doigts de la main droite et la langue

**

…les Romains lui donne pour successeur le diacre Benoit V surnommé le grammairien

a son tour, il est attaqué par Léon le néophyte.

Assiégé ,fait prisonnier et déposé, il est envoyé en exil  en Germanie

**

Puis vint un monstre affreux ,Boniface VII, d’une méchanceté plus qu’inhumaine

 tout rouge du sang de son prédécesseur

mis en fuite condamné par un concile il reparait à Rome après la mort d’Othon II

 et chasse l’illustre pape Jean XVI (nommé aussi Pierre)

 et le fait périr dans l’horreur d’un cachot

**

Est ce à de tels monstres gonflés d’ignominie,

vides de sciences divine et humaine ,

que les innombrables prêtres de Dieu, répandus sur tout ‘univers ,

distingués par leur savoir et leurs  vertus ,seront légalement soumis … ?

**

Les évêques d’Afrique du temps de Gélase ont jugé la chose impossible

Est il admissible ,disent ils ,que Dieu inspire l’esprit de justice à un seul ,quel qu’il soit ,

et qu’il le refuse à d’innombrables évêques assemblés en concile ?

**

Mais à présent ,à Rome ,il n’y a presque plus personne qui ait étudié les lettres

cette ignorance est intolérable de la part du pontife

qui doit décider de la foi ,des mœurs ,de la discipline ecclésiastique

(selon Jean Leflon : « Gerbert »  aux edt de Fontenelle p 246ss)

 

Laisser un commentaire