Pierre Abélard :Son enseignement

Pierre Abélard pratique le doute méthodique  :

comme Descartes « il doute »

comme Derrida il « dé-pense »

en somme ,c’est un homme de notre temps

à l’avant garde de plusieurs siécles 

**

Il ne pouvait que s’opposer « aux hommes de foi »

qui le comparent à « un rhinocéros indompté »

**

En Philosophie

Il s’oppose à Guillaume de Champeaux au niveau des universaux 

**

Les universaux sont des termes qui peuvent  être attribués à plusieurs.

tout en étant fondé dans la réalité.

Ainsi un homme particulier appartient à l’espèce « homme »,

 car il tire son origine de l’idée d’homme (universaux) 

**

En Théologie

Il s’oppose  à  Guillaume de saint Thierry

qui  le fait condamner au concile de Sens en 1140

, à cause de sa Theologia Scholarium.

**

Il s’oppose à  Saint Bernard

qui le fait condamner au concile de Soissons en 1121 

à cause de sa Theologia Summi Boni

**

Au sujet de la Trinité

il avait préféré parler de « Puissance, Sagesse et Bonté »

**

Selon lui aussi

l’incarnation et la mort du Christ n’auraient servi qu’à donner aux hommes un exemple moral à suivre

 L’incarnation  c’est le sommet de l’amour.

 **

Cette thèse, fut condamnée au concile de Sens en 1140,

**

Musique

Abélard fut également un compositeur apprécié de son temps.

Les chansons d’amour composées pour Héloïse connurent un grand succès,

si l’on en croit les lettres de celle-ci.

Ces chansons toutefois n’ont jamais été retrouvé

Laisser un commentaire