Guigues 1er : Ses dernières Méditations (466 à 476 )

C’est  au cours de plusieurs années

au jour le jour

sans ordre délibéré

que Guignes écrivit ses méditations

**

Mais à partir de la méditation 466

jusqu’à la fin (476)

il change de style

il met de l’ordre

il classifie

Il conclut

et fait la synthèse de tout ce qu’il a écrit 

**

Les 2 premiers commandements

Guignes commente les 2 premiers commandements

avec un telle force

une telle carté

un telle nouveauté

que ,subitement on est frappé 

par la force de ces commandements

**

466 Chaque être se situe par nature , au-dessus,  à côte ou au-dessous de la nature douée de raison

Tantôt au-dessus de Dieu

Tantôt à côté le prochain

Tantôt au-dessous les autres êtres

**

Dieu   

468 Aimes le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme , de tout ton esprit et de toutes tes forces 

ce qui veut dire

Tu n’aimeras rien d’autre pour en jouir ou pour t’y reposer

**

Le prochain

469 Aimes ton prochain comme toi même

tous les hommes son égaux par nature

aussi la créature de raison doit les estimer

tous autant que soi

et tout …ce qu’elle doit faire ou souffrir pour son salut eternel ,

elle doit le faire ou le supporter pour le salut eternel de tout homme

**

Les autres êtres

470 N’aimez pas le monde ni ce qui est dans le monde (1Jn 2,15)

472 Si on agit ainsi ,il n’y aura plus de péché ,c’est à dire de perversité de la volonté

**

Le Christ

473 En Jésus une âme raisonnable pourvu d’un corps charnel a été adjointe au verbe de Dieu

En cette âme existe parfaitement

la dévotion pour Dieu

la bonté pour le prochain ,

la sobriété à l’égard du monde

**

475 La dévotion envers Dieu

Il fait  toujours la volonté du père

**

La bonté pour le prochain

il a supporté pour nous les douleurs les plus atroces

**

A l’égard du monde, il a usé d’une telle sobriété et d’un tel éloignement que le fils de l’homme n’a pas su où repose sa tête

Laisser un commentaire