Le père Libermann et le renoncement (LS 45 )

La lettre 45 du père Libermann destinée à un jeune séminariste

est certes très édifiante

mais peut être d’autant plus dangereuse  

**

Il faut renoncer à Tout

car Dieu seul compte !

**

Le renoncement total

Dans sa lettre au séminariste  il dit

Le bon Dieu ne nous a pas mis sur terre pour jouir  et pour nous contenter ,

mais pour souffrir et lui plaire en toute chose

**

Libermann a renoncé à tout

et quand son père rabbin l’a renié

il a dû être effondré ,déchiré

Cliquez ICI

mais Dieu ne nous a pas créé pour souffrir

mais plutôt pour l’adorer 

Cliquez ICI

Libermann va trop loin

**

Le détachement

Les moines vraiment renoncés du 12é siécle

préféraient  parler de détachement

Hugues de st Victor disait

Aimes toi !

Cliquez ICI

Bernard aussi

Cliquez ICI

**

Mais Libermann finit aussi par employer le verbe détacher 

Il faut se détacher de soi et de toute créature

et ne plus vivre que pour Dieu seul

Personne n’a le cœur plus libre ,plus gai ,plus ouvert ,plus simple, plus paisible

 que les personnes  qui se donnent tout à Dieu

**

Libermann est ainsi souvent excessif

ainsi quand il dit en mourant

Dieu s’est tout l’homme c’est rien

Cliquez ICI

**

Oui ! Dieu c’est tout !

mais l’homme n’est pas rien

Il est fils de Dieu

**

Les études

Dangereux aussi de reprendre les conseils de l’auteur de ‘l’imitation de Jésus Christ’ qui était alors très lu à Saint Sulpice

Libermann écrit en effet

La passion de l’étude et les désirs naturels de curiosité ou d’ambition ne doivent pas rentrer en ligne de compte

**

Hugues de saint Victor disait qu’au niveau des études

rien n’est superflu  

Cliquez ICI 

 

Laisser un commentaire