Le père Tisserant :Un missionnaire face à un christianisme moribond

Le père Tisserant en Haïti

Tout va mal dans l’église en Haïti 

quand le père Tisserant revient dans son pays en 1843

après être devenu prêtre et avoir participé

à la fondation d’une congrégation missionnaire

avec le père Libermann et  le père Le Vavasseur

*

Une église moribonde

Le père Tisserant écrit que les chrétiens depuis longtemps 

n’ont plus aucune formation

et sont de nouveau submergés par leur superstitions

**

Le clergé en dessous de tout

a été renvoyé de partout

et se retrouve au Caraïbes

**

Les prêtres sont simoniaques

Leurs grands soucis sont les intentions de messe

Le  père Tisserant en est outré

les prêtres reçoivent plusieurs  honoraires  pour les messes basses … ND5 P 380

…..l’occupation unique des prêtres est de chanter beaucoup de messes pour les morts et  de faire chaque jour plusieurs enterrements…

il faut remédier à cet abus d’accumulation d’honoraires  ( ND5p390)

**

Les prêtres vivent ouvertement avec leur concubine dans leur presbytère

Le curé de Cayes un vieillard scandaleux a eu pour successeur un prêtre infâme qui s’est installé avec sa concubine privilégiée ,jeune personne fort coquette avec laquelle il vit publiquement  (ND 5 p 431)

**

Ils vont jusqu’à terminer  leur sermon en proclamant

vive la  souveraineté nationale et vive notre beau sexe ( ND5 p 395)

Ils n’ont que faire de l’instruction des chrétiens

**

Nos prêtres ont bien des ennemis à cause de leur exécrable conduite  (ND 5 p 429)

Quant à ceux qui exercent, à temps soi peu, leur ministère  ils le font avec dédain

et sans amour

**

Le peuple qui n’a pas de catéchisme ,ne connaît pas le premier  mot des mystères

Sa grande et unique dévotion est de se procurer des oraisons bénites qu’ on leur vend

et qui ont des propriétés inimaginables

Mon curé se contente d’ adresser aux fidèles des paroles dures au sujets de leur superstition (ND5 P390)

**

Mon curé ne voulait baptiser personne, fut il en danger de mort,  de midi à 3 heures et renvoyait de manière inconvenante et brutale  toutes les fois qu’on venait le  lui demander à ces heures là

Il disait que la première personne venue n’avait qu’à lui jeter de l’eau sur la tête  ( ND 5  P 423)

**

Il en était ainsi en Haïti au milieu du 19 é siècle

puis  la foi et une église digne de ce nom

a jailli de nouveau

**

Il suffit parfois  de souffler  sur la braise enfouie sous la cendre

pour que d’un coup les flammes jaillissent  

**

La déchristianisation actuelle en Europe 

L’église d’Haïti était devenue inexistante

et maintenant au 21é siècle

l’Europe semble reniée ses racines Chrétiennes

**

Mais l’église ne peut mourir

car l’annonce de l’évangile n’est pas l’œuvre des hommes

mais l’œuvre de l’Esprit

**

Si Dieu existe

Si Dieu nous aime

Si Jésus est mort pour nous

l’église ne peut mourir !

**

Le Saint Esprit est là !

Le feu de l’évangile illuminera et réchauffera le monde

qui lui est en perdition    

Laisser un commentaire