Le père Fréderic Le Vavasseur en France : Son caractère

Le père Le Vavasseur après être rester 7 ans à la Réunion

 est rappelé en France  par le père Libermann  

**

Libermann lui écrit

Dieu vous a inspiré le premier la fondation de notre œuvre

il me parait clair qu’il vous destine à en être le soutien

Vu ma santé ,je crois que je ne vais pas  vivre longtemps

 et nous avons besoin de vous

C’est un grande sacrifice que je vous demande de faire :

mais je vous presse vivement de venir ,c’est urgent

**

Toujours prêt à obéir promptement 

malgré sa répugnance

Le Vavasseur s’embarque pour le Havre en Mars 1851

**

Il devient secrétaire du le père Libermann

et directeur  du séminaire des colonies

secondé , dans ce poste, par Gaultier  un homme éminent  et très savant 

**

En 1852 le père Libermann meurt

Le père Schwindenhammer  devient supérieur général

et choisit Le vavasseur comme assistant 

**

Le  Vavasseur restera assistant pendant 27 ans

Ce fut d’autant plus remarquable  que lui et Schwindenhammer 

 avaient des caractères très différents

**

Caractère de Le vavasseur  

Le père Schwindenhammer 

dans une lettre à le Vavasseur  écrit

On juge que je suis froid et sec  …

Je sent  fort bien que j’ai ce défaut là ….

C’est là ma misère à moi.

Un autre en aura d’un autre genre.

Je tache d’y faire attention ,mais j’aurai beau faire, je resterai toujours tel

   …comme vous probablement , vous restez  trop prompt et trop spontané …

**

Son confrère et ami Collin

se moque un peu de lui , de sa vivacité, de ses scrupules

Vous avouerez que vous avez des talents et des qualités

 que le « commun des martyrs » ne possède pas

 …vous avez un entrain que le R Père lui même n’ a pas

**

La mère Javouhey ,la célèbre et imposante fondatrice des sœurs de Cluny

écrivait à Schwindenhammer 

J’ai vu notre bon père Le Vavasseur

Comme il me plait !

 et que ce caractère va bien  au mien .

Il nous est tout dévoué ….

.Que je suis contente de connaître ce père

Je veux qu’il soit mon conseil 

**

en 1851 c’est le père Le Vavasseur qui assistera la vénérable mère

au moment de sa mort 

**

en 1881 il devient supérieur général de la congrégation et meurt peu de temps après  

Cliquez ICI 

Laisser un commentaire