le cardinal Robert Bellarmin et les controverses

Bellarmin fut surnommé le « marteau des hérétiques »

car non seulement il tapait fort et souvent

mais encore il tapait juste  

**

Les controverses

Benoit XVI déclare 

Les « Controverses »  de Robert Bellarmin constituèrent  un point de référence,  pour l’ecclésiologie catholique sur les questions concernant la Révélation, la nature de l’Eglise, les Sacrements et l’anthropologie théologique.

…IL clarifia également les aspects invisibles de l’Eglise comme Corps mystique

**

Dans cette œuvre monumentale, qui tente de systématiser les diverses controverses théologiques de l’époque, il évite toute approche polémique et agressive à l’égard des idées de la Réforme,

mais il utilise les arguments de la raison et de la Tradition de l’Eglise,  (Benoit XVI  fev 2011)

**

Les autres traités polémiques

En plus du livre des « controverses », bien structurés et  ordonnés 

Bellarmin écrivit beaucoup d’autres petits traités aux grés des circonstances

**

Au moment du jubilé de 1600 ,il écrivit sur les indulgences 

Puis un traité sur la grâce et le libre arbitre

un autre sur l’Eucharistie

un autre sur le culte des images 

et évidemment sur la puissance papale

autant de termes si souvent abordés par les protestants

**

Il prend position

lors de « l’affaire de Venise » quand la « sérénissime » s’était  révoltée contre les ordres du pape

ou bien il s’oppose aux Gallicans ,qui parfois en faisaient un peu top à leur guise

**

Il est sûr qu’il n’y a point d’auteur qui ait soutenu mieux que lui

la cause de l’église romaine en général et celle du pape en particulier (Bayle)  

**

Modération

Lors de ses controverses  il garde toujours un ton digne et respectueux des personnes

il avait dit au cours d’un sermon

Haïssons fortement l’infection, l’hérésie ,les vices de l’homme

,mais non pas les hommes 

 

 

Laisser un commentaire