Jean (13, 16-20) : le serviteur n’est pas plus grand que son maître

Après avoir lavé les pieds de ses disciples, Jésus parla ainsi : « Amen, amen, je vous le dis : le serviteur n’est pas plus grand que son maître, le messager n’est pas plus grand que celui qui l’envoie.

 Si vous savez cela, heureux êtes-vous, si vous le faites

 Je ne parle pas pour vous tous. Moi, je sais quels sont ceux que j’ai choisis, mais il faut que s’accomplisse la parole de l’Écriture : Celui qui partageait mon pain a voulu me faire tomber.
« Je vous dis ces choses dès maintenant, avant qu’elles n’arrivent ; ainsi, lorsqu’elles arriveront, vous croirez que moi, JE SUIS. Amen, amen, je vous le dis : recevoir celui que j’envoie, c’est me recevoir moi-même ; et me recevoir, c’est recevoir celui qui m’envoie. »

  

Le maitre 

Qui donc est le maître ?

C’est celui  

qui  lave les pieds de ses disciples

Un humble

qui purifie

qui œuvre pour un monde plus propre

**

Un monde qui est  malpropre

pollué par « les œuvres de la chair » 

 l’impudicité, l’impureté, la dissolution,

… les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes ….l’envie(Gal 5,21)

**

Judas

Pourquoi Jésus fait il allusion à Judas en ce moment là ?

Je ne parle pas pour vous tous……

 Celui qui partageait mon pain a voulu me faire tomber.
**

Peu importe la personne de Judas  !

C’est son symbole qui compte

la trahison

l’amour de l’argent

un monde sans foi ;

Judas n’y crois plus

tout est sale

**

Le serviteur

le serviteur n’est pas plus grand que son maître,

il doit aussi être au service des autres

et de la purification du monde

en commençant pas lui même

humble

serviable

confiant 

**

Alors ce n’est que du bonheur !

Heureux êtes vous si vous le faites

**

Le messager

 Le messager n’est pas plus grand que celui qui l’envoie

le messager celui qui a entendu la parole de Dieu

Celui qui l’envoie est mort sur la croix

un humble

qui donne sa vie

pour que vous croyez que je suis

ainsi doit être aussi le messager

Laisser un commentaire