Ludolphe le chartreux : La voie étroite et les faux prophètes (Mtt.7, 13-15)

En commentant le sermon sur la montagne (Mtt 7,13-15)

dans « la grande vie de Jésus Christ » 

Ludolphe le chartreux écrit

**

La voie étroite  

Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite ;

comme s’il disait:

 Mes commandements sont pénibles, il est vrai, et difficiles à observer,

 mais leur accomplissement vous méritera les récompenses éternelles et l’entrée des cieux

**

Saint Chrysostome dit à ce sujet :

 « Quoi donc ! Dieu nous ordonne de marcher dans la voie étroite qui conduit à la vie,

et nous nous obstinons à suivre la voie large qui conduit à la mort !

 Que les mondains se jettent dans cette voie large et spacieuse,

 nous ne devons pas en être surpris ;

 mais ce qui doit nous étonner,

 c’est que ceux même qui semblent

avoir embrassé la croix pour suivre Jésus-Christ s’obstinent à courir dans cette voie de perdition

**

Les faux prophètes

: Gardez-vous avec soin des faux prophètes,

**

Dans le sens moral, Il y a trois sortes de faux prophètes :

 la chair, le monde et le démon.

**

On les reconnaît à leurs fruits

Ils manquent de patience, de bonté, de mansuétude,

 ils n’ont des brebis que la peau;

Ils méprisent les petits

**

Les ronces est le symbole de la malice spirituelle

…C’est surtout dans les adversités que l’hypocrite  se montre tel qu’il est.

**

Les Bons arbres

« Le fonds du cœur, est à l’homme,

ce que les racines sont à l’arbre,

 et ce qui sort de ce fonds est comme le fruit

qui provient de l’arbre.(Béde le vénérable )

**

La racine du bon arbre est en nous la  volonté perfectionnée par la grâce divine,

 nos pensées en sont les feuilles, nos paroles les fleurs et nos actes les fruits

**

Le  cœur se révèle surtout par la bouche,

et les paroles tiennent le premier rang

 parmi les signes de nos sentiments

**

« Lorsque la malice abonde dans le cœur,

il est tout naturel qu’elle s’épanche par la bouche.’ saint Chrysostome)

Laisser un commentaire