Bourdaloue prédicateur du roi : Avoir Dieu pour seul partage et pour récompense

En 1670

Bourdaloue à l’âge de 38 ans

prononça son premier  sermon devant le roi

la premier jour de l’Avent

sur la récompense des saints

Cliquez ICI

**

Il était peut être ému

En tous les cas, il fut étonné

en voyant les nobles qui courtisaient  le roi pour obtenir

de multiples faveurs, de vaines récompenses

**

C’est alors qu’il se confia

et révéla ainsi la richesse de sa vie intérieure

**

Son seul désir est de vivre en harmonie avec Dieu

Son seul bonheur

C’est d’avoir Dieu pour partage et pour récompense

et du haut de la chaire, il s’adresse au Seigneur en ces termes

**

Combien de fois, Seigneur, m’est-il arrivé de goûter avec suavité

l’abondance de ces consolations célestes dont  vous êtes la source, 

et qui sont déjà sur la terre un paradis anticipé? 

**

Combien de fois, rempli de vous, ai-je méprisé tout le reste 

et compté le monde pour rien? 

**

Vous bannissiez de mon cœur les vains plaisirs ;

…et  vous y entriez à leur place ; 

et dès lors Seigneur, 

la privation de ces plaisirs était pour moi plus que  délicieuse 

.**
Dans ce lieu de bannissement et d’exil,

où je ne vous vois qu’à travers le sombre voile de la foi

vous remplissez déjà mon cœur, 

**

Que sera-ce dans cette bienheureuse patrie où je vous verrai face à face ? 

si, en vertu de la profession que j’ai faite, 

quand j’ai quitté le monde pour vous suivre, 

je me tiens déjà si riche de votre pauvreté

**,

Que sera-ce, 

et que dois-je espérer des richesses de votre sainte demeure? 

 .. puisqu’il m’est déjà si glorieux et si doux d’avoir part à vos abaissements? » 

Laisser un commentaire