19é Dimanche ordinaire (année B ) : Le pain des forts

Lecture 1 :(1 R 19, 4-8)

Le prophète Élie…   marcha toute une journée dans le désert.
Il vint s’asseoir à l’ombre d’un buisson ,et demanda la mort en disant :
« Maintenant, Seigneur, c’en est trop

Elie est las !

**

Lecture 2 : (Ep 4, 30 – 5, 2)

N’attristez pas le Saint Esprit de Dieu, qui vous a marqués de son sceau
Amertume, irritation, colère, éclats de voix ou insultes, tout cela doit être éliminé de votre vie, 
**

Evangile : (Jn 6, 41-51)

En ce temps-là, les Juifs récriminaient contre Jésus parce qu’il avait déclaré : « Moi, je suis le pain qui est descendu du ciel. » Ils disaient : « Celui-là n’est-il pas Jésus, fils de Joseph ? Nous connaissons bien son père et sa mère. Alors comment peut-il dire maintenant : “Je suis descendu du ciel” ? » Jésus reprit la parole : « Ne récriminez pas entre vous. Personne ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire, et moi, je le ressusciterai au dernier jour. Il est écrit dans les prophètes : Ils seront tous instruits par Dieu lui-même. Quiconque a entendu le Père et reçu son enseignement vient à moi. Certes, personne n’a jamais vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu : celui-là seul a vu le Père. Amen, amen, je vous le dis : il a la vie éternelle, celui qui croit. Moi, je suis le pain de la vie. Au désert, vos pères ont mangé la manne, et ils sont morts ; mais le pain qui descend du ciel est tel que celui qui en mange ne mourra pas. Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour la vie du monde. »

 

 

Elie est las !

souvent nous aussi ,

nous sommes découragés

et parfois comme les juifs on doute

 N’est-il pas Jésus, fils de Joseph ?

**

La semaine dernière Jésus déjà nous a parlé du pain de vie

aujourd’hui  dans les lectures il est question du pain des forts

 Ne récriminez pas entre vous.

Amen, amen, je vous le dis : il a la vie éternelle, celui qui croit.

 

Le Christ

le-pain-des-forts

 

Le pain des forts (ps 78,25)

Jésus est « fort » devant Pilate ou Caïphe

quand il reste paisible et silencieux  

il est fort quand on le couronne d’épines

il est fort quand sur le croix ,il pardonne

**

Quand il voit la foule le jour de la multiplication des pains

il veut partager cette  force

« j’ai pitié de cette foule »

**

Allons debout ! Lève toi et marche !

Vous tous qui ployez sous le fardeau venez et je vous soulagerais

Pourquoi avez-vous peur homme de peu de foi ,

Courage j’ai vaincu le monde

**

C’est la foi qui soulève des montagnes

la  foi est une force  

il a la  vie éternelle celui qui croit

**

La communion 

La force est aussi dans l’union

la communion

la confiance mutuelle

l’entraide

Quelle force quand on est uni !

**

La force de ceux qui aiment

Quand on aime… on peu tout

La force des femmes réunies   au pied de la croix

**

La faim

On a besoin de cette force

On a besoin de ce pain 

pour suivre le Christ

pour ne pas rendre la gifle reçue 

pour pardonner

tout simplement pour aimer

**

Le débat

Faut il refuser la communion aux pécheurs ?

On est tous  des pécheurs

On a donc tous besoin de ce pain des forts

Sommes nous indignes ?

A plus forte raison

demandons de ce pain !

**    

Je veux être en communion

 Je veux pardonner

Je veux aimer

Je n’y arrive pas »

OK !

alors !

Mange de ce pain des forts !    

 

Laisser un commentaire