Joel : L’invasion des sauterelles

C’était  longtemps après le retour de l’exil

Des nuées de sauterelles

envahissent Judas

ce qui provoque la famine

Ce qu’a laissé la chenille,…La sauterelle l’a dévoré ;

Ce qu’a laissé la sauterelle, Le grillon l’a dévoré ;

Ce qu’a laissé le grillon, Le criquet l’a dévoré.  1,4)

**

C’est un désastre !

mais il existe une calamité encore plus grande

beaucoup plus grave

selon le prophète Joel

Joel

Ce sont ces milliers de sauterelles qui « mangent » nos  âmes

Ces sauterelles  sont :

Des mœurs dépravées

Réveillez-vous, ivrognes, et pleurez ;
hurlez, vous tous, buveurs de vin,
à cause du vin nouveau dont votre bouche est sevrée
.
(1,5)

**

Le manque d’amour

.Ses dents sont des dents de lion(1,6)

**

L’oubli de Dieu

Dieu n’est plus là ,

Dieu est absent

on ne le prie plus

 Offrande et libation sont supprimées
dans la Maison du Seigneur .
Les prêtres sont en deuil,(1,9)

**

La mort

Sans amour

Sans Dieu

Tout dépérit

Tout meurt

 Soyez consternes laboureur ,lamentez vous vignerons  La vigne est étiolée,le figuier flétri (1,12)

**

La conversion

Lamentez-vous, prêtres Hurlez, ministres de l’autel.
Venez, passez la nuit vêtus de sacs, ministres de mon Dieu :
Sanctifiez-vous par le jeûne
,
(1,14)
**

Le jour de Yahvé

Ce jour est le fameux « dies irae » de Sophonie

jour de colère et de pleurs  

 C’est un jour de ténèbres et d’obscurité, un jour de nuée et de sombres nuages. (2,2)

car ce jour là

Dieu vient arracher tout ce qui est mauvais en nous

Devant lui, le feu dévore, derrière, la flamme consume.(2,3)

**

C’est donc  un jour de délivance

Dieu ne punit pas

Dieu aime

Dieu nous purifie

Dieu sauve

**

il nous dévoile le mensonge  

les fausses lumières

le soleil et la lune s’obscurcissent et les étoiles retirent leur clarté,(2,11)

C’est fini ..l’ éclat de nos stars éphémères

**

Tout cela disparaît, se dissout

et le jour de Yahwé

on retrouve enfin la tendresse de Dieu

Déchirez votre cœur,

Revenez à Dieu, car il est tendresse et pitié ,

lent à, la colère et plein d’amour(2,13)

Laisser un commentaire