Loisy : Ses écrits pendant la guerre : « Guerre et religion » et « la religion »

En 1915  Loisy loge à Ceffonds  à quelques kms du front de la Marne  

Il est donc témoin des horreurs  de la guerre

Il est bouleversé 

Il en oublie les théologiens

les condamnations ,les censures 

il s‘interroge

Une telle guerre est elle possible ?

Quel Dieu peut permettre une telle hécatombe ?

et il écrit

 

« Guerre et religion » (1915)

 Ce qui me parait caractéristique dans cette guerre , c’est  la faillite  de toutes les religions  devant un phénomène aussi monstrueux et qui déconcerte au fond bien plus la  foi que l’incrédulité

Cette guerre m’a donné l’impression que l’humanité n’est pas « conduite »  comme l’enseignent les religions mais qu’elle va ,cherche, se pousse,  s’affole, s’irrite,  se déchire ,se suicide, tout en s’efforçant  à vivre, à grandir, à se perpétuer, voir à s’améliorer

**

Il s’étonne 

Ce n’est pas pour le catholicisme qu’on meurt ,on meurt pour la vieille patrie française et pour l’avenir de la France dans l’humanité

**

Serait ce une nouvelle religion ?

en 1917 il publie un nouveau petit livre rouge

« la religion »

**

 La religion (1917)

L’humanité ne peut pas se passer de religion

L’homme est  sociable 

il est prés à se sacrifier pour une cause

à mourir pour son pays

c’est visible pendant la guerre

**

Ce comportement est  une « religion de l’humanité »

une morale de la solidarité 

solidarité de la tribu ,solidarité de la nation ,…solidarité universelle de l’humanité

le sentiment et la notion mystiques de cette solidarité est la substance de toute religion ,

 sa pratique est l’essence de toute morale

d’où vient que toute religion a un caractère morale …et que toute morale vivante a un caractère religieux

**

Les traditions

sont importantes

car elles  donnent à chaque individu

la conviction qu’il doit être  solidaire avec les siens

La force de la tradition  est dans le sentiment de pérennité qu’elle donne à la foi ,le sens de l’unité sociale .Elle  est l’appui que la foi trouve dan son passé

La tradition  enveloppe l’individu et le pénètre d’une impression vive de communion  avec l’humanité  d’hier  celle d’aujourd’hui et celle de demain ..

La tradition vivante  est inséparable de la foi

**

Il est intéressant de comparer cette opinion avec ce qu’avait écrit Tyrrell sur la révélation en 1907

 Cliquez ICI

**

 

En 1924 Loisy publie une 2é édition de son livre

et  y ajoute une longue préface  sur les mystiques

la religion c’est l’amour le désintéressement ,l’oubli totale de soi, le sacrifice complet en l’honneur de Dieu le seul  être qui compte

c’est là tout le christianisme

Cliquez ICI

Laisser un commentaire