Le voyage de Paul et de ses compagnons vers Jérusalem (Act 20,1-21,10)

Ce voyage ressemble

tantôt

à un pèlerinage avec des amis

qui vont de communauté  en communauté  à Troas  à ,Milet

à pied ou en bateau  

tantôt

 à une marche victorieuse comme à Tyr

quand Paul et ses amis sont escortés par des femmes et des enfants le long de la plage  

**

Mais c’est un voyage  voulu par l’Esprit saint

et qui au-delà de Jérusalem va  mener Paul  jusqu’à Rome  

 

voyage-de-Paul

 

Départ du groupe de Paul

D’Ephèse à Troas par la Grèce et la Macédoine

Paul prit la route de la Macédoine

il parvint en Grèce, où il passa trois mois.

Il avait comme compagnons : Sopatros, fils de Pyrrhus, de Bérée ; Aristarque et Secundus, de Thessalonique ; Gaïus, de Derbé, et Timothée, ainsi que Tychique et Trophime, de la province d’Asie.

Ce groupe, qui avait pris les devants, nous a attendus à Troas.

**

on en sait un peu plus sur ces compagnons de Paul en lisant les épitres  

Clqiuez ICI 

**

Groupe de Luc

 Quant à nous, partis de Philippes après les jours des pains sans levain, nous nous sommes embarqués pour les rejoindre, cinq jours plus tard, à Troas, où nous avons fait halte pendant une semaine.

 

Troas

Paul rompt le pain et ressuscite  Eutyque un enfant

Paul a rompu le pain et mangé ; puis il a prolongé l’entretien jusqu’à l’aube et alors il s’en est allé. Quant au garçon, on l’a emmené vivant et ç’a été un immense réconfort.

**

Ils continuent De Troas à Milet

Les uns en bateau

Prenant les devants, nous nous sommes alors embarqués sur un bateau à destination d’Assos,

Paul à pied

où nous devions reprendre Paul, qui devait s’y rendre par la route comme il en avait décidé.

Puis de nouveau tous réunis  en bateau

Quand il nous a rejoints à Assos, nous l’avons pris à bord pour gagner Mitylène.

 De là nous avons fait voile le lendemain, jusqu’à la hauteur de Chio ;

 le surlendemain, nous avons traversé sur Samos et vingt-quatre heures plus tard, après une escale à Trogyllion, nous sommes arrivés à Milet. 

Paul était en effet décidé à éviter l’escale d’Ephèse, pour ne pas perdre de temps en Asie. Il n’avait qu’une hâte : être à Jérusalem, si possible, pour le jour de la Pentecôte.

**

Les  adieux de Paul aux anciens d’Ephèse

**

La montée vers Jérusalem

avec un premier  bateau

 Après nous être arrachés à eux et avoir repris la mer, nous avons mis le cap droit sur Cos ;le lendemain, sur Rhodes, et de là sur Patara

puis un deuxième bateau .

Trouvant un bateau en partance pour la Phénicie, nous sommes montés à bord et nous avons pris la mer.3Arrivés en vue de Chypre, nous avons laissé l’île à bâbord pour faire route vers la Syrie et nous avons débarqué à Tyr, où en effet le navire devait décharger sa ca.rgaison.

Nous sommes restés là sept jours, car nous y avions découvert les disciples ; poussés par l’Esprit ceux-ci disaient à Paul de ne pas monter à Jérusalem

**

Tyr

La marche victorieuse

à pied,  avec des femmes et des  enfants

Le temps de notre séjour une fois achevé, nous sommes néanmoins repartis et, tandis que nous marchions, tous nous accompagnaient, femmes et enfants compris, jusqu’à l’extérieur de la ville. Là, à genoux sur la plage, nous avons prié ;

**

Chez Philippe

Repartis le lendemain, nous avons gagné Césarée où nous nous sommes rendus à la maison de Philippe l’Evangéliste, un des Sept, et nous avons séjourné chez lui. Il avait quatre filles vierges qui prophétisaient. 

Alors que nous passions là plusieurs jours, il est arrivé un prophète de Judée, nommé Agabus. 

**

Alors ,avant son arrivée à Jérusaelmn 

commence la passion de Paul

 

Laisser un commentaire