Abbé Vincent Mulago : Le Dieu des bantous

La religion des bantous 

Cette religion est elle en dessous de tout ?

la religion des primitifs

que les « savants » méprisaient en écrivant

c’est du fétichisme ,c’est du naturisme ,c’est de l’animisme

**

Ah non !

L’abbé V Mulago réagit dés l’apparition des premiers  numéros de sa revue 

les « cahiers des religions africaines »

 en janvier 1968 

**

La religion des bantous n’est pas du « fétichisme »

si on entend par là, un culte envers des objets matériels sensés posséder un pouvoir magique

Ce terme est trop vague !

Chez les chrétiens ,les médailles miraculeuses ,les reliques, les  scapulaires…sont ils des fétiches ?

 

La religion des bantous n’est pas  du « naturisme »

qui consiste à croire en la présence d’esprits dans la nature et à les adorer

ce mot de naturisme « doit être absolument condamné et cloué au pilori » 

 

La religion des bantous n’est pas de l’animisme

c’est-à-dire une conception spirituelle du monde par opposition au matérialisme

**

Ni fétichistes ,ni naturistes ,ni animistes

les bantous croient en 2 mondes ,le visible et l’invisible

ils croient en un être  suprême créateur et père de tout ce qui existe

et ils vénèrent les ancêtres

**

Nzambé

Chez les Bakongo, Dieu se nomme  Nzambé  

L’abbé V Mulago  nous donne une multitude de proverbes ,de dictons ,de devinettes provenant de  plusieurs ethnies bantous dont les bakongo

Nzambé sait tout .Ce sont les « choses de Nzambé   »

« les vagissements et les premiers bégaiements des enfants , les cris des animaux ,sont des secrets de Nzambe ..Nzambe les comprend ..pas nous

**

Au cours des chants funèbres on répète constamment

« Il est parti ,c’est l’affaire de Nzambé »

tout ce que nous sommes vient de Nzambé

Nzambé est notre créateur …

l’eau ne dort  pas.Nzambé lui a ordonné de couler

   **

Nzambé est transcendant

Il a tout créé

Il est prés de nous et s’occupe de nous

Nzambé prépare  le manioc .A nous de l’assaisonner …etc

**

Il est un père

Les relations de Dieu avec l’homme sont d’ordre strictement personnel

Il me connaît

Il m’entend …

« c’est toi père qui ne donne pas à un seul ,

qui donne au grand, qui donne au petit …O père nourricier qui m’élève …O Esprit père des morts et père des vivants … »

**

Conclusion

L’abbé V. Mulago ,le tête haute

fier ,constate alors

qu’on peut féliciter les bantous d’appartenir à des peuples qui ont gardé intacte l’idée d’un Dieu unique et transcendant .

Ils ont par là un supériorité éclatante sur les anciens peuples de l’empire Gréco-romain. Ceux ci avaient ,comme on le sait, un panthéon de dieux bigarrés et immoraux aux légendes  absurdes et fantaisistes

Vlan !

C’est envoyé !

et contre les racines même de notre culture

un coup de Jarnac !

la ferme croyance de nos indigènes en un Dieu créateur ,maitre de la vie et de la mort est autrement élevé et digne d’un être raisonnable  

OK !

c’est noté !

      

Laisser un commentaire