Luc (2,41-51 ).La fête du cœur immaculé de Marie

La Vierge ou la mère ?

Ce n’est pas la fête

de la jeune fille ,la vierge de Nazareth

qui dit « fiat » 

ni de la mère de Bethleem qui met au monde le fils de Dieu

**

Le cœur souffrant ?

C’est la fête du cœur de Marie 

non du cœur souffrant au pied de la croix

mais du « cœur immaculé » sans tâche

d’une femme entièrement consacrée à Dieu

 

Marie

Le cœur de Marie 

Ce coeur

c’est sa vie intérieure

sa vie de prière

ce qu’elle vit

ce qu’elle sent

ce qu’elle adore

dans le silence 

 **

Chaque année, les parents de Jésus se rendaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque. Quand il eut douze ans, ils montèrent en pèlerinage suivant la coutume. À la fin de la fête, comme ils s’en retournaient, le jeune Jésus resta à Jérusalem à l’insu de ses parents. Pensant qu’il était dans le convoi des pèlerins, ils firent une journée de chemin avant de le chercher parmi leurs parents et connaissances. Ne le trouvant pas, ils retournèrent à Jérusalem, en continuant à le chercher C’est au bout de trois jours qu’ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs de la Loi : il les écoutait et leur posait des questions, et tous ceux qui l’entendaient s’extasiaient sur son intelligence et sur ses réponses. En le voyant, ses parents furent frappés d’étonnement, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme ton père et moi, nous avons souffert en te cherchant ! » Il leur dit : « Comment se fait-il que vous m’ayez cherché ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ? »
Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait. Il descendit avec eux pour se rendre à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait dans son cœur tous ces événements. (Luc 2,41,51)

 

Comme chaque année ,Marie se rend à Jérusalem

pour la pâque 

la fête de la libération  du peuple

la fête du salut

Comme tout le monde elle attend ce sauveur

Elle a appelé son fils « Jésus » le sauveur

**

ils firent une journée de chemin  avant de le chercher parmi leurs parents

Sur la route du retour

elle songe

elle médite

sous l’emprise de l’esprit

confiante ,paisible 

elle en oublie son  fils

**

elle est discrète

comme elle le sera à Cana

et dans la foule quand elle voulut voir Jésus

discrète  au pied de la croix

discrète après le résurrection

**

Vois comme ton père et moi ,nous avons souffert en te cherchant

Elle  cherche ,3 jours durant

et plus tard durant les 3 ans de la vie publique

puis les 3 jours entre la mort et la résurrection

Qu’a t elle vécue ?

Qu’ a t elle pensé ?

Qui sait !

  **

Nous mêmes

que savons nous 

Que comprenons nous sur Dieu 

sur la vie, sur le salut ?

Cherchons

le saint Esprit nous aidera

**

Elle gardait dans son cœur tous ces événements

étonnée  sans doute

mais joyeuse

car elle croit 

paisible 

car pleine de grâce

**

Elle rend grâce

car elle se sait bénie

tu es bénie entre toutes les femmes 

**

Elle rend grâce

elle chante le magnificat

car son fils le sauveur vient libérer les pauvres 

il élève les humbles 

**

Un cœur comblé

le cœur de ceux qui ont la foi  

Laisser un commentaire