Yinda Hélène : Rencontre de 2 cultures

Yinda Hélène est née au Cameroun en pays Bassa

Très tôt orpheline, elle est protégée et prise en main par un pasteur

Membre de l’église presbytérienne ,elle passe son doctorat en théologie en Californie 

Elle siège à Genève ou elle dirige les programmes de le YWCA (alliance mondiale des unions chrétiennes féminines et fait parti de la CETA ( conférence des églises de toute l’Afrique)

Elle écrit parfois en collaboration avec Ka Mana

 **

Rencontre entre 2 cultures devenues païennes  

Dans le livre collectif : « Théologiens er Théologiennes dans l’Afrique d’Aujourd’hui par M Cheza et G vans’t Spijker) p 117ss  ,Héléne Yinda  écrit :

**

Avec l’arrivée de l’évangile en Afrique

ce sont 2 cultures paganisées qui se sont affrontées

**

Les africains exaltent la vie la joie de vivre ,l’hospitalité

mais la peur des esprits invisibles a estompé cette culture de la vie et l’a paganisée »

 En Afrique les valeurs de la vie tant vantées par les penseurs d’Afrique  étaient plombées par d’énormes  puissances de l’invisible (p 126)

**

Les  Occidentaux  ont annoncé l’évangile

mais ils ont oublié que cette évangile était « une bonne nouvelle » et non une idéologie à imposer par la force

Cliquez ICI  

**

Avec Ka Mana, Yinda Héléne  constate le neopaganisme profond de la civilisation contemporaine

Ce sont  donc des chrétiens redevenus païens ,individualistes ,égoïstes ,dominateurs qui arrivent en Afrique   

De plus  en insistant sur le principe individualiste de la conversion personnelle et du salut personnel,il brisait l’instance communautaire de l’esprit africain

**

et finalement toutes les cultures se rejoignent et se paganisent   

Nous avons  aujourd’hui une culture mondiale qui se structure en dehors de l’évangile et il faut impérativement évangéliser  cette culture

Dans cette nouvelle culture l’argent a pris la place du père ,l’individualisme a pris la place du fils et l’obsession de la puissance a pris la place du saint Esprit 

**

L’œcuménisme

Cette nouvelle évangélisation doit se faire en communauté …en Eglise

mais si possible en petite communauté  comme le voulait le cardinal Malula

Cliquez ICI  

En communion avec toutes les églises  chrétiennes  

d’où l’importance  des mouvements œcuméniques pour transformer le monde

la division des Chrétiens est un scandale !

Réunissons nous en acceptant nos  différences .

**

Yinda Héléne critique quand même les communautés « spirituelles » où on se contente de prier en demandant des miracles et la venue de l’Esprit

…alors qu’il aurait fallu apprendre au peuple à créer, à penser, à réfléchir et à imaginer des initiatives de réelles sorties de crise .On ne peut y parvenir que si un grand mouvement mondiale de construction se met en place pour aider les forces locales de construction .C’est la mission de l’œcuménisme aujourd’hui    

**

Les valeurs africaines au secours de l’Europe Chrétienne

Au cours de cette nouvelle évangélisation, l’Afrique doit aussi  apporter sa part

Le partage dans un l’esprit communautaire

Cliquez ICI    

Laisser un commentaire