Le prophète Osée (11, 1-9) :Dieu est une mère

Ainsi parle le Seigneur : Oui, j’ai aimé Israël dès son enfance, et, pour le faire sortir d’Égypte, j’ai appelé mon fils. Quand je l’ai appelé, il s’est éloigné pour sacrifier aux Baals et brûler des offrandes aux idoles. C’est moi qui lui apprenais à marcher, en le soutenant de mes bras, et il n’a pas compris que je venais à son secours. Je le guidais avec humanité, par des liens d’amour ; je le traitais comme un nourrisson qu’on soulève tout contre sa joue ; je me penchais vers lui pour le faire manger. Mais ils ont refusé de revenir à moi : vais-je les livrer au châtiment ?Non ! Mon cœur se retourne contre moi ; en même temps, mes entrailles frémissent. Je n’agirai pas selon l’ardeur de ma colère, je ne détruirai plus Israël, car moi, je suis Dieu, et non pas homme : au milieu de vous je suis le Dieu saint

**

Nous chantons souvent  

 Dieu est amour, Dieu est lumière, Dieu notre père

c’est un chant viril

un chant victorieux

**

Nous chantons aussi

Dieu de tendresse et de pitié, plein d’amour et de vérité (ps 85)

car comme une mère

Dieu est plein de tendresse

Cliquez ICI 

**

Une mère

Toutes les femmes chrétiennes devaient connaître par cœur ce texte

Dieu est semblable à une mère

 

Une-mère

J’ai aimé Israël dès son enfance,

Dieu est une mère  

avec toutes les caractéristiques d’une maman qui soigne son enfant

**

. C’est moi qui lui apprenais à marcher, en le soutenant de mes bras,

Comme une mère

il nous donne la vie

Il nous tend la main comme Jésus tend la main à la fille de Jaïre  

**

Comme une mère

il nous aide à marcher

en nous montrant le chemin de la vérité

je suis le chemin ,la vérité ,la vie

**

 Je le guidais avec humanité, par des liens d’amour

Il agit avec nous

avec humanité

sans brutalité

doucement

patiemment

C’est cela la tendresse !

**

je le traitais comme un nourrisson qu’on soulève tout contre sa joue ;

Ce n’est pas de la tendresse.. cela ?

Ce n’est pas de l’amour maternel… cela ? 

**

 je me penchais vers lui pour le faire manger.

Il nous donne sa parole

Il nous donne son corps

**

Etre patient, s’inquiéter pour son enfant ,prendre soin de lui

Ce n’est pas mièvre !

Ce n’est pas de la sentimentalité de mauvais aloi !

**

Jésus  tressaillit

Mais ils ont refusé de revenir à moi : vais-je les livrer au châtiment ?
Non ! Mon cœur se retourne contre moi ; en même temps, mes entrailles frémissent.

 Plusieurs fois Jésus  tressaillit au plus profond de lui même

il tressaillit de joie sous l’action de l’esprit saint et dit :Je te bénis père car tu as caché cela aux sages et aux savants et de l’avoir révélé  aux tout  petits (Luc   10,21

**

Devant le tombeau de Lazare

Jésus frémit intérieurement..Troublé …(Jn 11,33)

Troublé  par le mystère de la mort

**

Quand Judas va le trahir

Jésus fut troublé en son esprit et déclara ..l’un de vous me trahira (Jn 13,21)

**

 car moi, je suis Dieu, et non pas homme : au milieu de vous je suis le Dieu saint

Soyons donc  comme un enfant entre ses mains 

Laisser un commentaire