Ka Mana : Le Christ des pauvres

Dans son livre « Christ d’Afrique » Ka Mana nous présente le Christ  venu pour sauver les pauvres en se référant  aux livres de JM Ela « le cri de l’homme Africain » et « ma foi d’Africain »

**

Lorsque Jésus s’adresse pour la première fois aux juifs de Nazareth

il lit une prophétie d’Isaïe

 

L’Esprit du Seigneur est sur moi
parce qu’il m’a conféré l’onction
pour annoncer la Bonne Nouvelle aux pauvres.
Il m’a envoyé proclamer aux captifs la libération
et aux aveugles le retour à la vue,
renvoyer les opprimés en liberté,
proclamer une année d’accueil par le Seigneur. (
Is 61)

 

Il est bon de placer la christologie africaine aujourd’hui sous  le signe de cette prophétie  ……Pour Jésus les pauvres sont des forces de novation …la bonne nouvelle n’est bonne nouvelle que si elle rend les pauvres capables d’agir(p 44)

**

Un monde pauvre à libérer

Lorsque nous parlons des pauvres ,..ne pensons pas seulement aux quartiers misérables de nos bidonvilles  mais au continent africain tout entier

La parole du Christ est une parole  agissante  avec des principes nouveaux, des valeurs de liberté ,de solidarité, de dignité et la capacité de faire toutes choses nouvelles selon la projet même de Dieu (p49)

 l’amour se dévoile  comme le cœur et le ressort profond de la stratégie de Jésus

**

L’église

c’est à l’église qu’incombe aujourd’hui la responsabilité de ce programme de Jésus qui consiste à annoncer la bonne nouvelle (p 56) 

L’église  pour être fidèle à sa tache et à sa vocation en Afrique  devra opérer une triple mutation radicale  

 Passer de l’Esprit de compromission avec toutes formes de pouvoir  ..à l’Esprit de contestation et de remise  en question radicale

Passer d’une forme de l’église de contestation et de remise en question à une église d’incarnation et de libération

Accomplir cette logique de libération en se rénovant 

 L’église  d’Afrique ne peut accomplir sa mission sans être en mesure de créer ,avec l’esprit de Dieu ,un nouveau type de société ,une nouvelle forme de culture ,une nouvelle façon d’assumer la politique et l’économie  selon l’Esprit et la « stratégie » de Jésus  

 nous avons à construire une église à la mesure de notre temps ,à la hauteur des problèmes de notre époque et de notre continent, une église sur tous les fronts  pour faire reculer l’inhumain et laisser l’humain  resplendir  dans son exigeante vérité (p 57)

Laisser un commentaire