Le synode africain en 1994

En 1969 lors de son voyage à Kampala Paul VI invite les chrétiens à se prendre en main

..Vous, Africains, vous êtes désormais vos propres missionnaires. ..

Cliquez ICI 

**

Vers 1972 Alioune Diop conçoit l’idée d’une rencontre de tous les évêques africains

en 1977  Eboussi Boulaga  réclama à  Abidjan un concile

« je propose qu’un concile de l’Eglise catholique en Afrique soit convoqué.

**

En 1980 les évêques africains demandent la réunion d’un concile africain lors du passage de J.Paul II à Kinshasa

**

En 1989 le pape convoque enfin les évêques africains

non pour un concile mais pour un synode

La différence n’est pas négligeable 

car lors d’un conciles les évêques ont tous les droits pour légiférer 

mais lors des synodes les évêques ne peuvent que donner leur s avis

c’est ensuite le pape qui conclut

Malheureusement « A de rares exceptions près ,le synode a superbement ignoré les théologiens africains qui ont maintenant une autorité internationale » (Luneau)

**

Le 10 avril 1994 le synode débute à Rome

3 jours après le commencement des tueries massives au Rwanda

ce qui n’est pas anodin !

**

Le 11 avril le cardinal Thiandoum  dans un discours d’introduction

donne le ton :

le thème général du synode est celui de l’évangélisation

et plus précisément

L’Eglise en Afrique et sa dimension évangélisatrice vers l’an 2000 :vous serez mes témoins

**

Les jours suivants, les interventions des évêques  furent nombreuses 

40 sur la justice ,35 sur l’inculturation, 30 sur les laïcs Ics  27 sur les communautés ecclésiales vivantes (CCV) et 18 sur le dialogue

(Le synode africain par M Cheza  p 23 )

Telles étaient  donc les préoccupations des évêques au début du synode

au début du synode

**

Les jours suivants, les massacres du Rwanda stupéfient l’assemblée

et peu à peu renait le concept lancée par Mgr Sanon de « l’église famille de Dieu » 

**

Le synode est clôturé en mai 94

Cliquez ICI   

  **

En septembre 1995 Jean Paul II  se sert des conclusions du synode pour écrire son exhortation  « Ecclésia in africa »

Cliquez ICI  

Laisser un commentaire