L’Eglise : Famille de Dieu

l’Eglise est elle la famille de Dieu ?

** 

Vincent Mulago

faisait déjà  allusion  à cette « famille de Dieu » en parlant de l’importance des tribus en Afrique

mais ce rapprochement se révélera par la suite très dangereux 

 **

Mgr Sanon

L’expression, « famille de Dieu »est ensuite employé par Mgr Sanon au Burkina Fasso 

Cliquez ICI  

 **

Le synode des évêques  en 1994

L’expression est surtout relancée par les évêques Africains réunis à Rome en 1994

Cliquez ICI 

**

Lette du SECAM en 2001

La conception d’une église famille

est malheureusement remise en cause par les conflits qui ne cessent de se propager en Afrique

en 2001 le SECAM (symposium des conférences épiscopales de l’Afrique et de Madagascar) publie une lettre intitulée

Christ est notre paix (Ep 2,14) Eglise famille de Dieu : Lieu et sacrement de pardon ,de réconciliation et de paix en Afriaue

(Voir Francis Appiah-Kubi : L’église famille de Dieu p 221 ss)

Les évêques cherchent les raisons de ces dissensions

 **

La  conférence de Berlin

En Afrique  ce sont les haines et les conflits ethniques qui prédominent

En effet pour le continent noir le concept de tribu et d’ethnie s’impose comme l’harmonie sociale ,tout en servant de critère d’identification de l’individu …or la carte de l’Afrique issue de la conférences de Berlin (1884) n’avait tenu compte ni des facteurs historiques ni…des frontières ethnique

En 1964 L’OUA prend pour principe  l’intangibilité des frontières issues de la colonisation …. réalisant  ce paradoxe d’être  une organisation de l’unité qui maintient l’une des causes  de la division du continent(p 223)  

**

Les divisions entre chrétiens

Les missionnaires eux mêmes étaient divisés

 arrivés divisés en confessions religieuses dogmatiquement armées les unes contre les autres ,le christianisme qui s’est imposé en Afrique n’ a jamais su se défaire de sa propension à diviser les chrétiens (p 224)

**

Les armes vendues par des chrétiens du Nord

ce qui a déjà été condamné avec fermeté par les évêques lors du synode Africain à Rome en 1994 

Les institutions internationales

Nous faisons un constat  regrettable …les dirigeants ,les responsables politiques ,qui sont enfants du pays et frères de l’Eglise famille ,sont contraints de satisfaire les besoins des institutions internationales du Nord comme la banque mondiale ,le FMI etc au détriment de nos populations déjà appauvries … p 228

**

mais évidemment les africains eux mêmes sont grandement coupables et responsables de leurs propres maux 

 

La fraternité

Au cours du synode africain en 1994 ,Mgr Obiefuna ,evoque d’Awka (Nigeria ) constata à propos de l’église famille

« il est vrai que le chrétien africain donnant trop d’importance à l’ethnie trouve qu’il est difficile d’accepter …que le chrétien de l’Inde reste plus un frère et une sœur pour lui qu’un frère ou une sœur non chrétien de sa tribu

 il ajoute

en recourant à un adage africain selon lequel « le sang est plus épais que de l’eau  c’est à dire que l’appartenance ethnique prévaut sur le concept chrétien de l’église en tant que famille et par « eau »on peut entendre l’eau du baptême

 Thiandoum en même temps que lui met engarde contre le danger du tribalisme et de l’ethnocentrisme   (F Appiah-Kubi p 104)

**

Le théologien Ngondala  préfère  parler de « l’église fraternité » plutôt que de « famille de Dieu » 

car il se méfie d’un théologie pyramidale et patriarcale   

 **

Pour réaliser une union vraiment fraternelle 

rien de tel  que la communion

le sacrement de l’Eucharistie

pierre de fondation de l’esprit de famille    

Cliquez ICI 

 

Laisser un commentaire