James H Cone et la « Théologie noire » en Amérique

En Juin 1969 le comité national des chefs d’églises noirs (NCBC ) réunis à Atlanta  définit ce qu’est  la théologie noire 

**

la théologie noire est une théologie  de la libération des noirs . A la lumière de la révélation de Dieu en Jésus Christ  elle analyse les conditions de vie des noirs  de telle manière que la communauté noire puisse voir que le développement d’une humanité noire est conforme à l’évangile .

La théologie noire est une théologie de la négritude .Elle dit oui à la  dignité humaine des noirs ,ce qui affranchit les noirs du racisme blanc et mène ainsi noirs et blancs à une liberté authentique  .Elle reconnaît que les blancs sont des hommes quand ils disent  non aux abus de l’oppression blanche …

**

James H Cone

Cliquez  ICI 

Il écrit en 1970 « la théologie noire de la libération »

James Cone est le  premier en Amérique à avoir placé la libération  au centre se sa théologie

libération et négritude sont liées non seulement parce qu’aux Etats unis les opprimés sont les noirs ,mais parce que le négritude est le symbole de l’oppression et de la libération dans toutes les sociétés

 Le  noir  (qu’il soit blanc ou noir de peau ) est celui qui défend l’opprimé

Le blanc  doit donc devenir noir et a son tour œuvrer  pour la libération de l’opprimé

 **

The black power

Ce sont donc aux noirs à prendre le pouvoir

car ce sont eux les opprimés

Le Christ  lui même est un noir

puisqu’il a été opprimé rejeté humilié ,crucifié

La révolution noire c’est tout ce qui défie l’ordre sacrosaint du passé  c’est à dire ce qui remet en cause la domination des oppresseurs blancs

Etre libéré de la domination blanche pour que les noirs puissent eux mêmes prendre leurs décisions en ce qui concerne leur monde

**

Amour et justice  

 Cet amour n’est jamais séparé de la justice de Dieu

aimer le blanc  donc son ennemi c’est le rencontrer comme un « tu » en étant  bien résolu à ne pas devenir un « ça »

c’est pourquoi le noir refuse de parler d’amour sans pouvoir

**

La violence

Ce n’est pas aimer que d’accepter l’être blanc …aimer c’est prendre parti contre le blanc

Le chrétien n’a pas à choisir entre violence et non violence …mais entre le bien et le mal  

 

La réconciliation ce n’est pas se réunir  pour chanter « we shall overcome » 

le seul  moyen d’obtenir le pouvoir c’est la violence

**

Evidemment  tous les théologiens noirs américains sont loin d’approuver cette opinion extrémiste de H Cone ,  

Cliquez ICI

(Chrétiens d’Afrique du sud face à l’apartheid  par A Goguel et P Buis p 228 ss )

Laisser un commentaire