« Testament » de l’Institut chrétien d’Afrique australe » écrit en 1977

En septembre 1977 le pasteur  Beyers Naudé écrit dans le journal de l’institut chrétien qu’il avait fondé en 1963 pour lutter contre l’Apartheid un texte qui ressemble à un testament spirituel sachant qu’un mois plus tard  l’institut sera définitivement dissous

**

Il est d’une importance vitale que nous réaffirmions notre position qui n’est ni « pro-noire » ni  « anti-blanche »  mais « pro-Christ »…

L’institut chrétien appartient à l’église et veut partager et le péché et la gloire de l’église ,corps du christ .mais nous croyons aussi  qu’au  sein de la chrétienté d Afrique du sud …un organisme œcuménique  de chrétiens engagés comme l’Institut chrétien doit jouer un rôle d’avant garde ,

défendant des thèses impopulaires fondées sur l’évangile

lançant un défi à des traditions et des pratiques ecclésiastiques  périmées,

affrontant des préjugés et des peurs ,

dénonçant les injustices sociales et les attitudes inacceptables

préparant une nouvelle société plus en accord avec les exigences du royaume de Dieu …

**

En tant  qu’organisation chrétienne nous partageons l’espoir des opprimés et des plus dépossédés en un jour nouveau dont l’aube se lève,  un jour de joie dans la libération promise par le Christ à tous ceux qui souffrent sous le joug

**

Nous sympathisons aussi avec les millions de blancs qui vivent dans une incertitude et une peur croissante ;

Pour les uns comme pour les autres nous croyons que Christ a un message d’importance vitale et plein de sesn :

Le Christ veut conduire les noirs vers une vie de plus grande liberté ,de plus grande plénitude

et aussi il veut  libérer les blancs de leur peur et de leur intérêt personnel mal conçu qui ne peuvent que les conduire à la longue à leur destruction …

**

Nous savons bien que notre pays va vers une période de grandes souffrances, d’angoisses et de conflits  mais nous avançons dans l’espoir et la joie ,assurés que là où le Christ nous conduit ,il nous promet que nos efforts pour la justice, la libération et la reconnaissance de la dignité humaine trouveront leur accomplissement

   (Chrétiens d’Afrique du sud par AM Goguel et le P. Buis p 110)

 **

On retrouve l’empreinte de Beyers dans le manifeste  rédigé par des étudiants aussi  en 1977

Cliquez ICI

 

Laisser un commentaire